Blois : Les Francs-maçons se logent dans l’ancienne Auberge de jeunesse

Mise en vente depuis juin 2012, dans un état de vétusté avancé, l’ancienne Auberge de jeunesse située rue de l’Hôtel-Pasquier dans le quartier des Grouëts à Blois va peut-être trouver une seconde jeunesse. Pour la modique somme de 100.000 €, ce bâtiment est racheté par une association maçonnique : la Grande Loge de France. Une délibération a été votée lors du dernier conseil municipal de Blois, lundi 13 novembre.


Les Francs-Maçons cherchent à se renouveler, si on osait on pourrait même dire qu’ils cherchent une deuxième jeunesse. Vont-ils la trouver en s’installant dans l’ancienne Auberge de jeunesse de Blois, située dans le quartier des Grouëts à Blois, 18 rue de l’Hôtel-Pasquier ? L’avenir le dira. Plusieurs personnes l’avaient visitée depuis sa mise en vente officielle en juin 2012, mais personne n’en était devenu acquéreur. En septembre 2014, désireuse de faire avancer les affaires, la Ville de Blois avait mise aux enchères publiques le bâtiment, dont l’état de vétusté ne s’arrange pas avec le temps. Deux personnes s’étaient montrées très intéressées, l’une d’elle avait formulé une offre en février 2015, mais la vente n’avait pas aboutie, se désistant en janvier 2016.

En février dernier ont eu lieu à Blois les premiers « Rendez-vous maçonniques », sorte de Rendez-vous de l’histoire version Francs-Maçons. C’est probablement à cette occasion-là que l’association locale de la Grande Loge de France, désireuse de trouver un nouveau local dans le Blaisois plus accessible et moins vétuste que l’actuel, situé rue du Gouffre (tout un symbole), s’est montrée « très intéressée par l’ancienne auberge de jeunesse et qu’elle souhaitait la faire visiter à un représentant national de l’association » (sic). Après plusieurs mois de négociations, un accord a été trouvé et la Grande Loge de France acquiert ce bâtiment pour 100.000 €.

“Il n’y a aucune ambiguïté”

Contactée par Magcentre.fr, Nelly Besnard, présidente de l’association CPMRC (Culture et patrimoine maçonnique en région Centre) explique que les loges maçonniques « fonctionnent en association loi 1901, chacune gère ses affaires comme elle l’entend, notamment en ce qui concerne ses achats etc. Je sais qu’actuellement, la Grande Loge de France est dans des locaux qui commencent à être vétustes, pas très accessibles pour des personnes se déplaçant difficilement aussi ils étaient à la recherche de locaux plus accessibles ». Elle indique par ailleurs que la Grande Loge de France de Blois « ne souhaite pas communiquer pour le moment” sur cette acquisition.

Une loge maçonnique qui acquiert un ex bâtiment municipal, voilà qui ne manque pas d’interroger, on n’ose imaginer ce qui se serait passé si une association de catholiques traditionalistes (ou tout autre communautarisme) s’était montrée intéressée pour y ouvrir une école hors contrat… Jérôme Boujot, adjoint au maire de Blois en charge des travaux, environnement, circulation, stationnement etc., explique « qu’en l’occurrence, il n’y a aucune ambiguïté, je ne suis pas franc-maçon, le maire non plus. Ce que je vois c’est qu’en tant que gestionnaire du patrimoine on vend un bien, en vente depuis cinq ans, et qui se dégrade sérieusement ». 100.000 € de travaux de réhabilitation ont en effet été estimés, faisant baisser le prix initialement retenu par les domaines en 2012 (250.000 € ; “150.000 €”, selon J. Boujot joint par téléphone pour les besoins de ce sujet).

F.S.

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. “Jérôme Boujot, adjoint au maire de Blois en charge des travaux, environnement, circulation, stationnement etc., explique « qu’en l’occurrence, il n’y a aucune ambiguïté, je ne suis pas franc-maçon, le maire non plus. ”

    Mouis, c’est ça ! et Boutin n’est pas catholique traditionaliste !

  2. Il y a une imprécision dans votre article.

    L’auberge de jeunesse a été mise en vente en 2012 pour 250.000 €.

    6 ans après, elle est vendu aux francs-maçon pour moins de 2x moins. Etonnant !

    “l’ancienne auberge de jeunesse, 18, rue de l’Hôtel-Pasquier aux Grouëts, fermée fin 2011 et mise sur le marché en juillet 2012 pour 250.000 €.”
    NR du 19/05/2015

    http://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:7xI1U8WPsBsJ:www.lanouvellerepublique.fr/Loir-et-Cher/Actualite/24-Heures/n/Contenus/Articles/2015/05/19/Ce-patrimoine-immobilier-dont-la-Ville-ne-sait-que-faire-2333860+&cd=1&hl=fr&ct=clnk&gl=fr

  3. C’est très simple. La FM est une démarche pour une meilleure connaissance de soi et du monde. Inutile d’utiliser des mots que personnes ne comprends. La religion est une option respectable. La FM est une absence de parti pris. Cela s’appelle la liberté. Les médias semblent peu enclin à cette vision tranquille et utilise un sujet mal connu pour vendre du papier. Dommage car il y a là matière à instruire sans contraindre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail