Un Mariage qui n’en finit pas

Pour aimer cette pièce, jouée au Théâtre de la Tête Noire (Saran) du 16 au 18 novembre, il fallaitt sans doute aimer les mondes étranges et surréalistes. Celui du  “Mariage” de Witold Gombrowicz, et mis en scène par Julia de Reyke (création collective de Mind The Gap), en est un. Un univers, irréel, loufoque, voire de folie, dans lequel Henri nous plonge à travers un rêve.

Ce jeune soldat envoyé en France pendant de la Seconde Guerre mondiale, rentre chez ses parents dans sa Pologne natale. D’abord auberge, la maison familiale devient palais ; le père, pétri de religion, devient roi ; un roi déchu par son fils, tyrannique, qui s’apprête à épouser son ex fiancée devenue la bonne de la maison. Sa vie telle qu’Henri l’aurait souhaitée ? 

Entre pouvoir, quête d’identité, amours équivoques, alcool et rapports humains difficiles, la pièce – très bien jouée au demeurant – enchaîne des scènes pas toujours faciles à comprendre, aussi noires que délirantes, entre instants de vécus et clins d’œil à la société actuelle (télé réalité…).

Au final un rêve long… 2h05 ! dont on a du mal à voir le bout et où il mène. Sauf, peut-être, les amateurs de l’univers si particulier de Gombrowicz.

E.B.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Eh oui “E.B” l’univers inventé par Gombrowicz et magnifiquement représenté à la Tête Noire n’est pas aussi facile à appréhender que “plus belle la vie ” ou d’autres produits destinés à bourrés notre imaginaire de fadaises, alors oui ce n’est pas facile à suivre surtout quand on est habitué à consommer de la daube.
    Un des talents du critique est de chercher à comprendre ce qui l’a questionné, touché, ému et d’essayer de le partager avec ses lecteurs.

Comments are closed.






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail