Black friday à La Source: but de la mort dans le temps additionnel !

Après avoir plié un genou à Chartres en coupe des vices de suffisance, puis brûlé sans réagir à Quevilly-Rouen sous un temps de Cauchon et sans Pont-l’Evêque, l’USO était dos au mur, sans être encore tombé au fond du Puy de Dôme. Or l’imperméabilité de la défense auvergnate fait contraste depuis le début de la saison avec la récente passoire orléanaise, où les boulevards offerts aux attaquants adverses se situent entre thanksgiving et le black friday.

Karim Ziani, brillant capitaine.@Julien Peron.

Au-dessus du volcan

Ce vendredi soir, retour à la source pour gagner un bâton de maréchal ferrand. Dès la 2e mn les Clermontois se procurent une énorme occasion par Ajorque qui rate le cadre. Les Orléanais semblent aussi peu inspirés que les drouguis. Ziani tente bien d’animer le match par ses dribbles virevoltants, bien aidé par N’goma, on sent l’USO marquée par ses récents déboires, sur la retenue.

La 1e mi-temps à sens unique pour Dugimont-ferrand

À la 23e Perrin obtient un coup franc à l’angle gauche de la surface mais le tir de Poha est repoussé par le mur et sur le contre, Dugimont place une frappe superbe en lucarne : 1-0 pour Clermont à la 25e.

A la 30e, Perrin entre dans la surface mais est accroché avant de pouvoir tirer. À la 33e, un corner orléanais traîne devant le but de Bernardoni, sans coup de pouce du destin. Mais à la 36e, ce sont bien les Auvergnats qui manquent de doubler la mise sur un  dangereux centre en retrait.

Ziani et Perrin combinent bien mais Poha ne parvient pas à armer, à l’inverse du capitaine Ziani qui place le premier beau tir cadré à la 38e, mais Bernardoni est vigilant.

Dans le temps additionnel une frappe contrée de Monfray est arrêtée en deux temps par l’ancien goal bordelais décidément très inspiré.

Une 2nde mi-temps en jaune et noir, Ziani superstar

Karim Ziani superstar.

A la reprise les Orléanais semblent déterminés, mais Cambon négocie très mal une passe en retrait et provoque à la 49e un coup franc gravissime à l’intérieur de la surface, heureusement sans conséquence. Le match s’emballe enfin : à la 51e Poha pénètre dans la surface, mais trébuche, puis Perrin slalome et centre en retrait mais personne pour reprendre. À la 57e, Ziani combine avec Perrin et frappe mais Bernardoni se détend et détourne.

À la 62e, sur un centre de Pinaud, un défenseur auvergnat se jette et détourne de la main : le pénalty est transformé de pied de maître par Karim Ziani. 1-1 !

L’entrée de Livio Nabab en lieu et place du transparent Camara réveille le public, revigoré par l’égalisation inespérée. Nabab s’échappe à nouveau, mais frappe mollement, juste avant un incroyable slalom de Ziani qui évite le gardien, mais son ballon vient mourir sur le poteau ! Le break est raté de peu. En revanche sur le contre, Nabab prend un jaune et provoque un coup franc que Renault détourne à la 69e.

Amer scénario: une facture additionnelle salée

 À la 74e, Nabab décale N’Goma dont le tir trop enroulé ne trouve pas le cadre. Pire à la 76e une action menée par N’Goma et Pinaud décale Perrin dont le tir est contré. Les Orléanais sont décidément intenables et méconnaissables en cette 2e mi-temps et sentent la victoire à leur portée. À la 78e un centre rasant de Nabab donne à Bernardorni, bien aidé par le sacrifice d’un défenseur, l’occasion de briller par un triple arrêt réflexe devant Perrin et Bouby.

Mais le coup de théâtre survient à la fin des 4 mn de temps additionnel, alors que l’on s’achemine vers un match nul frustrant, mais assez mérité : l’immense Ajorque s’écroule dans la surface, l’arbitre n’hésite pas à crucifier les Orléanais. Le pénalty est transformé : 2-1 pour Clermont dans une ambiance qui hésite entre stupeur et colère face à l’injustice.

Course de surplace en bas de classement

Didier Olle-Nicoll.

Double Consolation : les Orléanais ont montré un visage rassurant après la mi-temps. Il ne leur reste plus qu’à jouer 90 mn dans les mêmes dispositions pour gagner en déplacement à Bourg-en-Bresse et renouer avec une victoire qui les fuit en ce moment. Et tant que les plus mal-classés continuent, eux aussi, à faire du surplace, comme les cyclistes figés sur la piste d’un vélodrome, rien n’est perdu. Un grand merci à Quevilly, Bourg et Tours : surtout, ne changez rien !

Paul Jozet

US Orléans Loiret Football 1-2 Clermont Foot 63

Buteurs : Ziani (64ème s.p.) pour Orléans ; Dugimont (25ème, 94ème s.p.) pour Clermont

Composition de l’USO : Renault, Furtado, Monfray, Cambon, Pinaud, Bouby, Ziani (c), Poha (Talal, 62ème), Camara (Nabab, 62ème), Perrin, N’Goma (Ben Othman, 89ème).

Le classement:http://www.lfp.fr/ligue2/classement 

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Question ” anodine ” : Combien de joueurs de cette équipe formés au club ? Cela m ‘ interpelle . Le ” sport spectacle ” , c ‘ est bien ce qui nous attire ?

  2. S’il n’y avait que des joueurs formés au Club l’équipe serait en DH, au mieux !
    De toutes façons ceux qui sont là, vont devoir se bouger le derrière, encore du sur place et la relégation au bout du chemin !

Comments are closed.

Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail