Maryline

Maryline, vingt ans, est une jeune actrice toute débutante qui quitte son village et sa famille pour Paris. D’essais convaincants en premiers tournages catastrophiques, elle doit réussir avec qui elle est. Timide et vite déstabilisée, elle irrite les cinéastes, et, pourtant, elle a ce quelque chose … : le talent.

Après l’excellent Les garçons et Guillaume, à table !, Guillaume Gallienne revient derrière la caméra pour un sujet tout aussi alertant sur l’accomplissement de soi. Avec cette même humilité sensible, cette justesse un peu folle et tendre (dans, ici, un drame piqueté d’humour), Maryline conforte le talent du réalisateur. Son actrice, Adeline d’Herny, incarnant la blessure, correspond à tous ces critères et livre une interprétation généreuse, sur un fil ultra sensible qui épouse l’étoffe caressante attendue dans la narration.

La douceur et la modestie de la comédienne impressionnent face aux heurts de ce monde cruellement humiliant qu’est celui du cinéma. Gallienne a choisi de révéler à l’écran un témoignage intime, recueilli il y a quinze ans, d’une femme réellement confrontée à la dureté du métier d’actrice.

Le film manque tout de même de richesse du fait de notre impossible accès de spectateur à l’intériorité du personnage principal. Il ne s’agit donc pas d’une grande œuvre, on s’y ennuie parfois, mais elle est précieusement didactique et délicate. Il offre pourtant de nombreuses scènes très maîtrisées dont on se souviendra.

“Maryline” un film de Guillaume Gallienne

 Avec Annah Schaeffer, Adeline D’Hermy, Vanessa Paradis

Accueil 37

 

 

 






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail