60 élus roulent pour leur POLT (Paris-Orléans-Toulouse)

Près de 60 Maires, Présidents de Départements, Région et Parlementaires demandent l’inscription prioritaire de la ligne Paris‐Orléans‐Limoges-Toulouse (POLT) dans la future Loi d’Organisation des Mobilités

Ouvertes le 19 septembre dernier, les Assises nationales de la mobilité vont permettre de définir les investissements à réaliser en matière d’infrastructures de transports au cours des 10 prochaines années.

Dans ce cadre, 24 parlementaires, 16 Maires, 8 Présidents de Départements, plusieurs représentants de Régions ainsi que l’association Urgence ligne POLT ont déjà signé une déclaration commune (texte et liste des signataires en fichiers joints). D’autres signatures sont en cours de réception. Au‐delà du soutien massif qu’elle a reçu, cette déclaration est aussi une première puisqu’elle propose une position commune à tous les Territoires de POLT.

Afin de passer à une phase active, la déclaration a été remise ce 29 novembre à Philippe Duron, Président du Conseil d’orientation des infrastructures, qui devra préparer la future Loi d’organisation des mobilités (1er semestre 2018) et en assurer le suivi. Le rôle du conseil sera déterminant puisqu’il aura la charge de proposer une planification des investissements sur 10 ans.

Philippe Duron a présidé la commission « Mobilités 21 » en 2012 et 2013 ainsi qu’en 2015, la mission Trains d’Equilibre du Territoire (TET) avec la charge de prioriser les projets d’infrastructures et de renouveler les matériels roulants.

La délégation reçue ce 29 novembre au secrétariat des Assises nationales de la mobilité a notamment défendu l’urgence des travaux de régénération et, au‐delà, de modernisation sur la ligne. Les principaux enjeux étant le relèvement sensible des vitesses avec un programme d’investissement à engager dès 2020‐2022, afin de gagner, avec des trains neufs, 40 à 45 minutes de Paris à Toulouse dont 30 minutes sur la section Paris‐Limoges mettant ainsi Limoges à 2h30 de Paris, voire légèrement moins pour un ou deux rapides directs, et ce avant 2025.

La délégation reçue par Philippe Duron était composée de :

Serge Descout, Président du Département de l’Indre, initiateur de la démarche
Pascal Coste, Président du Département de la Corrèze
Valérie Simonet, Présidente du Département de la Creuse
Michel Autissier, Président du Département du Cher
Valérie Rabault, Députée du Tarn-et-Garonne
Aurélien Pradié, Député du Lot, Conseiller régional Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon
Emile-Roger Lombertie, Maire de Limoges
Charles-Eric Lemaignen, représentant le Maire d’Orléans, 1er Vice-Président de l’AdCF, Vice-Président du GART, Conseiller communautaire d’Orléans Métropole
Chantal Monjoint, Adjointe au Maire de Châteauroux
Jean-Claude Sandrier et Jean-Noël Boisseleau, Président et Vice-Président d’Urgence ligne POLT

Les signataires

Télécharger (PDF, 13KB)

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Ils peuvent toujours rouler nos élus. Je ne sais si POLT verra le jour, il y a des économies à faire et à rénover plutôt rapidement les lignes traditionnelles existantes. La qualité du rail est primordial et dans 20 ans on en reparlera peut-être !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail