Michel Dubois, un sponsor à la Harley !

Lorsque ce matin du 6 décembre 2017, Michel Dubois, homme d’art et ancien responsable d’entreprise orléanaise apprend la disparition de Johnny Hallyday, une émotion réelle et profonde l’envahit : « Je n’ai jamais eu l’occasion de le rencontrer physiquement, mais une foule de souvenirs me reviennent à l’esprit. Nous sommes en 1970 … Johnny Hallyday donne un concert au Palais des sports d’Orléans, le jeudi 12 mars à 21h30. Par quel hasard fait-on appel au mécénat pour imprimer les 13.000 prospectus qui vont annoncer l’évènement ? Quoi qu’il en soit Michel Dubois, peintre en lettres au 9 rue de Bourgogne à Orléans, commence à développer sa petite entreprise de sérigraphie et c’est à lui qu’on s’adressera pour la circonstance… Une fantastique opportunité ! A l’arrivée, le « Super gala » Johnny Hallyday avec les Wallace Collection sera un véritable succès ! » 

Le fameux prospectus et sa facture d’époque

Une grande admiration  pour Johnny et toute une génération

Ces prospectus, que l’on appellerait aujourd’hui des « flyers » sont devenus « collectors ». Les années passent et Johnny entre dans la légende. Au début des années 90, l’entreprise Dubois Sérigraphie, participe à de nombreuses manifestations et notamment à « L’art au marché » à Saint Cloud, en banlieue parisienne. Le temps d’un week-end, l’ensemble des étals est transformé en galerie d’art, occasion d’inviter des grands artistes et des personnalités de la Culture.

 Dubois Sérigraphie installe ainsi un atelier de sérigraphie miniature, et, en compagnie d’artistes, offre au public des tirages en série limitée. C’est ainsi que Bernard Rancillac et Antonio Segui seront les complices du sérigraphe. Mais surtout, Pierre Billon, ami des organisateurs et également complice essentiel de Johnny fait partie de la fête. Il vient d’ailleurs de reprendre le « Palace » à Paris et il propose à Michel Dubois d’être le sponsor, avec Europe 2, d’une soirée qu’il organise sur le thème de la danse ! Le mercredi 26 septembre 1990 , à 23 heures, c’est ainsi parti pour l’événement « Passeport pour la danse ». 

Détail inavouable: Michel Dubois n’a jamais eu le permis moto…

Tout cela marque le début d’une grande amitié, et, lors de l’anniversaire de Michel Dubois, Pierre Billon, motard invétéré, invitera  même les « Hells Angels » qui lui offriront, excusez du peu, une « Harley Davidson ».

Que de souvenirs !

 Pierre Billon, avec qui Michel Dubois travaillera sur un projet autour d’Eddy Mitchell,  était intarissable sur les liens qui l’unissaient à Johnny, de sa traversée des USA par la Route 66, aux joyeuses fêtes avec tous les copains.

Pour Michel Dubois : « La disparition de Johnny nous laisse un grand vide. Dans les années 1990, je me souviens que Pierre Billon appelait de chez moi, parfois dans la nuit, son ami Johnny qui avait besoin de réconfort »

Jean-Dominique Burtin.

et au verso la pub d’une jeune entreprise

 

 

 

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail