Notre-Dame-des-Landes: réponse de Normand sur l’aéroport du grand ouest

Faut-il construire un nouvel aéroport à une vingtaine de kilomètres de Nantes qui desservirait tout le grand ouest de la France? Ou bien agrandir de façon substantielle l’aéroport existant de Nantes-Atlantique, Début juin le nouveau gouvernement a nommé une mission pour procéder à de nouvelles expertises. Elle a rendu mercredi son rapport au Premier ministre. 

Les trois médiateurs avec Edouard Philippe et Nicolas Hulot.

Composée de trois experts et d’une équipe administrative dirigée par Emmanuel Constantin, cette mission n’était pas chargée de trancher. Son rapport est le fruit d’une centaine d’auditions (plus de trois cents personnes rencontrées) et d’expertises techniques approfondies. Rendu hier au Premier ministre ce rapport donne une réponse de normand à la question de l’aéroport du grand ouest. Ni oui, ni non. 

Nantes-Atlantique, une fermeture de neuf semaines

Au plan du coût financier: pour un trafic de 9 millions de voyageurs par an, l’agrandissement de l’aéroport de Nantes coûterait entre 415 et 545 millions d’euros, soit beaucoup moins que les 992 millions de Notre-Dame-des-Landes. Mais les travaux de l’aéroport de Nantes entraîneraient une fermeture de 9 semaines et donc une perte de 35 millions d’euros.

En ce qui concerne le bruit, l’agrandissement de Nantes-Atlantique n’occasionnerait pas de nuisance sonore plus importante pour les secteurs déjà affectés. Bien sûr si l’option Notres-Dame-des-Landes est choisie et Nantes fermé, les nuisances disparaîtront complètement sur la capitale de la région Pays de la Loire.. S’agissant de la pollution, l’agrandissement de l’aéroport de Nantes entraînerait l’émission de 1660 kilotonnes de CO2, Notre-Dame-des-Landes 1850. Toujours selon le rapport, un aéroport plus grand à Nantes n’aurait pas de conséquences sur les populations d’oiseaux protégés du lac de Grand Lieu classé Natura 2 000.  Notre-Dame-des-Landes, elle, verrait disparaître 1200 hectares de bocage et de prairies.

La décision sera politique

Nantes ville en plein d”développement est freinée par le dossier aéroport.

Le gouvernement, en fait Emmanuel Macron, devrait trancher avant fin janvier ce dossier épineux qui empoisonne la vie politique depuis trente ans.  “Quelle que soit notre décision, la cohérence avec tous nos choix environnementaux au niveau national, européen et mondial, sera un des éléments de notre choix”, qu tiendra compte aussi des “aspects démocratiques et économiques”,  vient de déclarer le Président de la République  dans une interview au Monde donnée à  l’occasion du nouveau sommet sur le climat de Paris. Cette décision sera politique. François Hollande avait du gérer, entre autres, la position farouche de son Premier ministre Jean-Marc Ayrault au motif, outre les nuisances aux riverains, que Nantes et sa métropole ne peuvent plus se développer sur ce secteur entre le sud de la Loire et le lac de Grand Lieu. Emmanuel Macron lui, doit gérer, entre autre, l’avenir au gouvernement de son ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, qui n’a pas une grande appétence pour Notre-Dame-de-Landes.

Rétablir l’Etat de droit sur la ZAD

Nicolas Hulot

Mais quelle que soit la solution choisie, Emmanuel Macron et son gouvernement, devront rétablir l’Etat de droit sur la ZAD (Zone à défendre) où se sont installées deux à trois cents personnes sur 60 lieux de vie, bien décidées à “vendre” chèrement leur expulsion. Pour éradiquer cette zone de non droit, les forces de l’ordre risquent de se heurter à des renforts de la pire espèce venus d’ailleurs en France et en Europe. Avec les dégâts et les risques de “dérapages” que l’on imagine.

Le projet de Notre-Dame-des-Landes finira t-il comme Beauvilliers (Eure-et-Loir), abandonné en rase campagne après des années d’études et de concertations? Il s’agissait dans les années 95 de construire le troisième aéroport de Paris pour éviter l’extension de Roissy. C’est au final cette dernière solution qui a été privilégiée. 

Ch.B

Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail