Loiret : R. Ramos offre 50 croissants à Bruno Le Maire pour le sauvetage des Chambres consulaires

Lors d’une question au gouvernement posée par le député du Loiret Richard Ramos le 13 décembre, concernant la possible fusion des chambres de commerce et d’industrie et chambre des métiers et de l’artisanat, celui-ci a vanté les mérites des artisans boulangers et pâtissiers.

Au début de sa réponse, Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des finances, a plaisanté en demandant au député du Loiret de lui apporter des croissants dès le lendemain matin. Il n’en fallait pas plus pour l’épicier grossiste Richard Ramos (MoDem), qui a déjà déversé une tonne d’oignons devant un hypermarché de l’Orléanais en octobre dernier, puis déposé une paire de bottes devant le rectorat quelques semaines plus tard, pour prendre au pied de la lettre le locataire de Bercy. Il a fait livrer, vendredi 15 décembre à l’aube, 50 croissants pour Bruno Le Maire et ses équipes au ministère de l’Économie et des Finances.

Un coup de communication pour les choux gras des réseaux sociaux ? “C’est la mousse qui est au dessus”, répond-il à Magcentre.fr vendredi (du coup on y pense : a-t-il fait aussi livrer des expressos ?). “Plus de 20 présidents de chambres des métiers et de l’artisanat m’ont contacté suite à cette question posée au gouvernement, et au sauvetage des chambres consulaires dont le projet dans l’air était de les faire fusionner”, assure-t-il. “Les CMA étaient toutes très inquiètes. Si personne ne bougeait, ils y allaient. J’ai été alerté par Gérard Gauthier, président de la CMA du Loiret, nous avons fait une réunion spécifique il y a trois semaines. Il y avait vraiment du danger” poursuit-il. Dans sa réponse, Bruno Le Maire a assuré qu’il retirait le projet de fusion des chambres consulaires.

Richard Ramos, cavalier surgissant du fond de la nuit, solitaire face à l’adversité ? Il fait pourtant partie de la majorité gouvernementale… “Il y a un danger de financiarisation de tous les problèmes”, explique-t-il. “Oui, il faut tout faire pour réduire la dette, mais raboter partout représente un vrai danger. Là où les économies sont nécessaires, il faut les faire. Mais il y a danger d’en voir partout”.

À 1,10 ou 1,20 € (minimum !) le prix du croissant à Paris, la note du petit déjeuner a donc dû s’élever à une bonne cinquantaine d’euros. C’est plus que les pains au chocolat de Jean-François Copé, mais peut-être au juste prix, cette fois-ci.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. C’est un homme de coups de com, cela paie-t-il sur le long terme ?
    Enfin, grace à ceux-ci on le voit davantage que ses consœurs députées LREM car apparemment il connait les médias locaux et s’en sert efficacement.

    • Issu de la communication, Richard RAMOS en connait les fondamentaux. Mais force est de constater que ses actions spectaculaires visant à mettre un problème en lumière aux yeux de tous (via les medias) ont des resultats concrets :
      – Le lycée sera bien à Châteauneuf
      – Les distributeurs se sont engagés via une convention à acheter les oignons 34cst au lieu de 7 cst
      – Lemaire a mis son projet aux oubliettes
      Et les médias ont fait leurs choux gras.
      Donc pour part je regrette que tous les députés n’aient pas les mêmes idées et résultats

  2. Il va aussi pouvoir faire livrer des pâtes à ses collègues parlementaires qui ne parviennent pas à joindre les deux bouts avec leurs indemnités.

  3. Évoquer les députés LREM c’est bien mais il faut rappeler que Monsieur RAMOS est MODEM.
    Par ailleurs je me demande quelle destination de vacances ont choisi les députés LR qui semblent aux abonnés absents : rien dans les médias…..

  4. Ne pas oublier que c’est nous citoyens qui payons le député. Un député “Modem” doit être un …”traducteur” des désirs des citoyens et pas perdre son temps avec des astuces à 2 sous pour se faire de la publicité.
    Attention à lui lorsque quelqu’un lui promettra un …pain dans la g… ou qu’il se retrouvera avec un préservatif sur la tête pour avoir traité quelqu’un de tête de nœud…
    Moi aussi, je sais faire des astuces à deux ou trois sous mais pas sur du temps que je devrais consacrer aux citoyens.

  5. Au printemps 2002, acheter 1 croissant dans une boulangerie coûtait 1fr60, aujourd’hui acheter un croissant coûte … 90ct d’euro, trois fois plus (environ 5 fr).Cherchez qui profite de cette hausse sachant que le prix des matières premières, des frais de fabrication ont triplé et que donc ce n’est pas le boulanger qui s’en met plein les poches!.
    Mr Ramos, et dans ce domaine Mr Ruffin (de la France Insoumise) qui fait souvent équipe avec lui, amusent la galerie, participent au spectacle.
    Puisqu’ils utilisent la nourriture pour faire du “buzz” je leur suggère de s’engager dans une grève de la faim illimitée en s’installant dans les murs de l’Assemblée Nationale pour exiger que les gouvernants cessent de nous mentir en nous obligeant à travailler plus dans des conditions de plus en dégradées et dégradantes pour vivre de moins en moins correctement.

  6. Un coup de comm ou un coup de fayotage, comme lorsqu’on apporte une pomme à son instit ? Le MODEM qui flatte la croupe de l’UMP, ah non pardon, ils sont LREM, enfin, tous deux opportunistes, quoi.
    En tout cas, ce geste n’a aucun intérêt.

Comments are closed.

Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail