Montargis (Loiret): le député Jean-Pierre Door (LR) invalidé

Le Conseil Constitutionnel a annoncé aujourd’hui qu’il a annulé la réélection en juin  du député Jean-Pierre Door (LR) dans la quatrième circonscription du  Loiret  en raison du « nombre de bulletins de vote  ne correspondant pas au nombre de signatures sur la liste d’émargement » dans une commune.

Jean-Pierre Door invalidé après le reocurs déposé par son adversaire, Mélusine Harlé (LREM).

Une élection invalidée aussi en raison de « la diffusion de messages de propagande électorale, le jour même du scrutin, sur la page Facebook dédiée aux fonctions de maire du candidat élu et sur celle de l’un de ses adjoints    jugée  de nature à altérer la sincérité du scrutin ».Député sortant,  qui briguait son 4 ème mandat, Jean-Pierre Door, vice-doyen de l’Assemblée nationale, avait battu de huit voix la candidate de La République en marche (LREM) Mélusine Harlé, le plus petit écart de l’élection législative en France.

La Marseillaise du rassemblement à Châteauneuf-sur-Loire, avec Valérie Boyer, Guillaume Peltier, Jean-Pierre Door.

De nouvelles élections partielles doivent être organisées dans les trois mois. Lors de la venue de Laurent Wauquiçez à Châteauneuf-sur-Loire (Loiret), Jean-Pierre Door qui n’a pas abandonné son mandat de maire de Montargis, nous avait déclaré qu’il était bien décidé à se représenter en cas d’invalidation.

 

Afficher les commentaires