À Blois, il sera bientôt possible d’être « vidéo-verbalisé »

C’est un sport national qui sévit aussi à Blois, et prend notamment deux formes très répandues : griller des feux de circulation en accélérant à leur approche ; et se garer n’importe comment, n’importe où. Ce sont – entre autres – les incivilités routières et infractions qui agacent le plus les habitants, même si personne ne peut réellement se sentir exempt de tous reproches en la matière.

Certains secteurs de la ville sont plus soumis que d’autres aux infractions routières : grands carrefours, grandes avenues. Pour lutter plus efficacement contre ces infractions récurrentes en ville, il va devenir possible d’être « vidéo-verbalisé », grâce aux caméras de vidéo-surveillance déjà en place : Blois en compte 38 actuellement.

Concrètement, comment ça marche ? L’image du véhicule en cause sera capturée pour identifier sa marque et lire les numéros de sa plaque d’immatriculation. Deux photos seront prises et conservées. L’agent verbalisateur établit, par voie électronique le procès-verbal, ensuite transféré automatiquement au Centre national de traitement de Rennes (CNT). Celui-ci identifie le titulaire du certificat d’immatriculation du véhicule en infraction dans le Système d’Immatriculation des Véhicules (SIV). Le CNT édite et expédie l’avis de contravention par courrier au domicile du titulaire du certificat d’immatriculation. Le contrevenant qui a reçu la contravention paye l’amende ou conteste l’infraction. La signalétique devra en outre être modifiée pour avertir et alerter les automobilistes qu’ils peuvent être verbalisés par des caméras de vidéo verbalisation dans les endroits où cela sera possible.

Combien de temps les images seront-elles conservées ?

Yann Bourseguin, adjoint du maire de Blois délégué aux questions de sécurité et de police municipale indique « que le comité d’éthique doit se réunir sur le sujet le 17 janvier prochain, et le procureur de la République, Frédéric Chevalier, doit également émettre un avis. C’est seulement ensuite que la vidéo-verbalisation pourra entrer en vigueur ». Ils devront notamment résoudre une pertinente question juridique soulevée par le conseiller municipal Denys Robiliard lors du dernier conseil, le 18 décembre dernier, où cette délibération a été votée. En effet, les images capturées par la vidéo surveillance sont indiquées être conservées « 3 ans ». Or, précise l’avocat Denys Robiliard, « comment cela est-il possible sachant que le délai de prescription des contraventions au code de la route est d’un an ? ». Yann Bourseguin, interrogé par Magcentre.fr, répond qu’en effet, « nous n’avons pas la réponse pour le moment. Il faut attendre la réunion du comité d’éthique et l’avis du procureur pour savoir combien de temps elles pourront être conservées. Pour l’instant, on a choisit trois ans qui est le délai maximum de contestation d’un PV d’infraction routière. Je préfère pêcher par excès plutôt que de nous faire rattraper dans quelques temps… ».

Affaire à suivre donc, il n’est pas impossible que la mise en application subisse quelques modifications mais dans tous les cas les automobilistes circulant à Blois doivent savoir qu’ils vont devoir sourire au volant : en plus d’être filmés, ils pourront être… photographiés !

F.Sabourin.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Vidéo verbalisé, une trouvaille pour prendre le maximum aux automobilistes qui donnent déjà beaucoup. Financièrement, l’automobiliste est une vache à lait et comme les vaches ne disent rien et bien tant meuh ou tant pis !
    Les seuls radars que je trouve bien ce sont les radars feux tricolores et j’attends avec impatience l’installation de radars aux passages piétons. Cela dit, même en ville, peu importe la ville, ceux ci sont mal éclairés. Un effort particulier doit être fait en ce sens, pour que le piéton soit bien visible aux motards ou automobilistes. A Orléans, malgré l’éclairage de la ville, à certains endroits et pas des moindres, les piétons sont “invisibles” ! Au lieu de cela, on va bientôt se traîner à 80 km/h sur les nationales ?

  2. Je suis entièrement d accord avec ce choix de mettre la video . J habite en face un feu rouge c est inimaginable le nombre de personne qui grille les feux rouges . J ai eu personnellement la trouille de ma vie et m arretant au milieu d un carrefour a cause d un chauffard qui avait grillé le feu rouge . Il faut arreter de dire que les automobilistes sont des vaches a lait .malheureusement il y a aucune autre solution que de verbaliser .de plus si la video surveillance peut aider dans certaines scènes d incivilité voir meme de crime comme nous connaissons en ce moment je suis a 100 % pour

  3. Je ne suis pas à 100 % contre, bien sûr que cela peut servir, je ne vais pas nier l’évidence. Mais il faut que tout ce qui roulent soient au même niveau. Les automobilistes paieront (s’ils le méritent, OK), mais les cyclistes vont encore passer au travers comme d’habitude. Je dis simplement, qu’il y a d’autres radars encore plus efficaces pour la sécurité routière. Le radar feux tricolores, c’est mille fois plus important qu’une limitation à 80 km/h (déjà à 90 c’est dur à tenir) dans la campagne. Si un conducteur(trice) est alcoolisé(e), pensez -vous qu’il(elle) va respecter le 80 km/h ? De même, la protection des piétons est très importantes et le danger est plus présent dans les villes (chaque village et hameau) ! Vu le comportement de certains cyclistes en ville, je m’étonne qu’il n’y ait pas plus d’accidents graves. C’est tellement fragile un deux roues, il y en a qui sont candidats au suicide et l’automobiliste que je suis le déplore, j’ai vraiment la trouille d’en voir surgir un subitement et que je ne puisse l’éviter. Puis, il y a les cyclistes les plus chiants, ceux qui naviguent entre les piétons sur les trottoirs, pour un peu c’est aux piétons de dégager ! Alors, si les vélos pouvaient être immatriculés, je serais à fonds pour une vidéo verbalisation. D’autres pays le font, pourquoi pas chez nous, il faut aller jusqu’au bout de la mesure !

  4. Totalement pour, il était temps. Je ne peux compter le nombre de fois que nous avons failli ce faire percuter par un moteur ou une voiture ayant grillé le feu ou forçant le passage au rond point à Blois. Trop c trop, c’est pas des vaches à lait c’est des automobilistes qui ne pensent même pas à leur vie ni conséquence pour les autres.

  5. Il y a bien un moyen d’améliorer la conduite automobile c’est de cesser de “jouer aux gendarmes et aux voleurs” entre la police-gendarmerie et les usagers de la route.
    Si les forces de sécurité ne se cachaient plus pour les contrôles de vitesse ou se positionnaient AVANT les feux et non après, si lorsqu’elles contrôlent quelqu’un elles s’adressaient correctement, inversant une attitude où d’emblée on est suspect en une attitude où l’on est juste contrôlé,de leur côté les usagers de la route apprendraient à respecter les gendarmes et le code de la route.
    Mais force est d’admettre que ça rapporterait moins d’argent (contraventions, accidents, assurances), que nous aurions moins envie d’acheter des véhicules trop puissants, que nous cesserions d’aller vite pour être à l’heure (parce le temps c’est de l’argent nous fait-on croire).
    Il ne peut y avoir de respect que s’il est réciproque.

  6. Ah! Mes chers chadoc, votre reputation de mauvais conducteurs n’est plus à faire. Même à l’arrêt vous êtes un danger: une roue sur la chaussée une autre sur le trottoir et les 2 autres sur la place de parking et ne parlons pas de ceux qui on peur d utiliser leurs clignotants… Je penses pour le bien de tous: automobilistes, 2 roues et cyclistes faitent de la marche à pieds comme ça il y aura moins d accidents et de vaches à lait sur les toutes.

    • J’en rajoute “l’automobiliste est bien une vache à lait”. Pour le nier, il ne faut pas ou n’avoir jamais eu de voiture. Dans ce cas là, vous êtes des jaloux à qui l’on a refusé le permis de conduire ! Oh, les pauvres petits piétons qui ne connaissent pas l’utilité, mais aussi le plaisir que procurent une voiture, bisous pour vous consoler !
      Bien sûr, qu’il y a des voyous, des abrutis et des meurtriers au volant (camion, fourgon,auto) et aux guidons (moto, scooter), je suis le premier à me “battre” contre ces chauffards.
      Si je n’étais pas prudent, je ne compte que sur ma conduite pour éviter les autres usagers qui empruntent ou traversent, rues avenues, boulevards, etc.
      D’ailleurs conduire, c’est avant tout, prévoir ! Sans cette philosophie basique, j’en aurais “culbuté” un paquet de piétons et de cyclistes ! Les 3/4 du temps je suis piéton et je suis prudent, même sur les trottoirs qui sont réservés habituellement aux bipèdes. Ce n’est pas les uns contre les autres, il y a des cons partout et j’en suis un aux yeux de certains. La différence, c’est que le pur piéton, ou le pur cycliste ne sont pas des vaches à lait, c’est en partie grâce aux taxes prélevées sur les véhicules à moteur, que bipèdes ou deux roues à pédales avez des infrastructures. J’ai vu récemment des piétons s’engueuler parce que l’un avait un paquet volumineux et empêchait la progression rapide de l’autre ! Shadoks lorsque l’on tient un volant et Gibis si l’on use ses semelles, l’inverse est vrai aussi lorsque des adultes ne montrent pas l’exemple aux enfants, simplement le petit bonhomme vert ! C’est utile, car il y a aussi le tram qui ne s’arrête pas et les bus qui rechignent souvent à le faire, pour ne pas faire tomber la “marchandise” !

Les commentaires pour cet article sont clos.