Ça ne se Corse pas trop pour Jacqueline Gourault

“Pas question que la langue corse co-existe aux côtés du français en Corse”, a affirmé, au nom du gouvernement, Jacqueline Gourault, “Madame Corse” du ministère de l’Intérieur.

“La langue officielle est le français”, a-t-elle réaffirmé en présence de Gilles Simeoni et Jean-Guy Talamoni, les deux dirigeants nationalistes corses, vendredi 5 janvier à Ajaccio en déplacement officiel. Il s’agissait d’une première rencontre avec un membre du gouvernement après la large victoire des deux dirigeants nationalistes aux élections territoriales (56,5 % des suffrages), qui attendent “un geste politique fort” de la part de l’exécutif. 

Avant une visite du Président de la République Emmanuel Macron dans l’île de Beauté début février, les deux dirigeants nationalistes corses doivent encore rencontrer le premier Ministre Édouard Philippe le 22 janvier prochain à Matignon, et Gérard Larcher à une date encore inconnue. En fin de rencontre, Gilles Siméoni a précisé qu’à “la fin de ce premier cycle de discussions, le président de la République aura l’occasion de s’exprimer pour donner sa vision de ce que doivent être les relations nouvelles entre la Corse et la République”. Il salue également un “déblocage” de la situation.

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.