“Marin Marais “, opus d’art et d’âme avec La Rêveuse

Invitation à la déambulation aux yeux clos clos. Ce sont de beaux ronds de cordes, de beaux ronds d’allégresse égrenés,  caressés et pincés ,  apaisants et surprenants qui invitent les mélomanes à l’écoute de la grammaire sensible  et surprenante de la musique originelles ancienne, celle  qui pousse au silence surpris et conquis, ému, de l’auditeur d’à présent. Bref, ici, on revisite, on s’inspire et c’est bien. 

Au disque,  basse de viole, théorbe, et  guitare baroque venus du fond des airs,  nous offrent une douce lecture d’harmonie où l’on ne  peut que s’abandonner et s’embarquer le cœur heureux et séduit.

Dans ce nouvel opus de La Rêveuse, publié ce 12 janvier 2018,   chez Mirare,  “Marin Marais pièces de viole” voyage minimaliste empli d’expression et d’intensité, voici une “Gavotte singulière”,  ou bien cette” Biscayenne” envoûtante comme effrontée, et ce “Badinage” aux lancinants abandons. 

Et puis, voici encore “Le Dodo ou l’amour au berceau”, de Couperin,  respiration minimaliste, gracieuse réduction pour théorbe. A n’en pas douter il s’agit là de l’une  des beautés de cet opus. Subtile respiration  avec “Les Barricades mystérieuses”.

En vérité, dans  ce nouveau disque au  calme enchanteur, impossible de ne pas enfin succomber  à ce ” Jeu du volant”, à ce “Petit badinage”, à cette a nonchalance rêveuse, et , même, infiniment,  à ce clavecin si discret aux étincelles affûtées.

 Bref, dans ce nouvel opus solaire et langoureux de La rêveuse,  on pose ici et là sa joue et son oreille tout contre la langueur prenante, insistante et lumineuse , du doux-obscur. 

Voici, de fait,   avec Florence Bolton, viole de gambe, et Benjamin Perrot, théorbe, un évident chemin de l’art et de Loire accompli. Par un très bel ensemble de musique ancienne, amateur d’art et amateur d’âmes ,  installé de belle façon, rayonnante et subtile,  à Orléans.

Jean-Dominique Burtin

http://ensemblelareveuse.com/

 

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail