Football champagne et vinaigre de Loire : La Source devient le stade de Reims

(c) A. Richard.

Bataille de la Marne : de retour de la trêve des confiseurs, prolongée pour cause d’élimination précoce dans les coupes, l’USO et le Stade de Reims se retrouvaient à La Source, pour déguster la 2e partie du championnat de Ligue 2, après une phase aller satisfaisante pour les deux clubs, à la hauteur de leurs ambitions différenciées : le maintien et la montée.

 

 

Biscuits de Reims

Dès la 4e, après une alerte sur le but de Gallon, le contre de l’UO aboutit à une tête de Benkaid, bien sortie de sa lucarne par le gardien rémois. Ziani combine avec Gomis et à la 6e, c’est au tour du même Gomis de placer sa tête sur le petit filet. Mais ce sont à nouveau les Rémois qui se montrent menaçants dans la surface de Gallon à la 10e. Sur la contre-attaque, Ziani alerte Benkaid, mais le centre dévissé de Seidou n’inquiète que les rares spectateurs de la tribune Orléans. En revanche dès la 14e une magnifique tête heurte la barre transversale et fait regretter feue la gold line technology.

Malheureusement sur le renvoi, un cafouillage devant le but de Gallon permet à Reims de marquer…du moins le croit-on jusqu’au réveil tardif du juge de touche, qui signale le hors-jeu de Chavarria, au grand soulagement des supporters Orléanais.

La galère de Gallon

À la 23e un déboulé de Chavarria suivi d’un centre rasant passe devant le but orléanais et offre à Gallon l’occasion de briller par un arrêt réflexe. Hélas ! À la 27e Gallon hésite à dégager, tente le dribble devant son but, au point de devenir passeur décisif rémois au profit de Chavarria qui contre victorieusement son dégagement : 1-0 pour Reims !
À la 34e, le coup franc de Diego Rigonato ne donne rien. Mais dès la 42e, rebelote, sur un raté de la défense orléanaise coupablement absente, Siebatcheu profite d’un ballon miraculeusement repoussé par Gallon dans ses pieds pour imiter son compère : 2-0 pour Reims…

La vaine attente d’un miracle de la Marne

À la 50e enfin, une belle action déclenchée par Ziani aboutit à une frappe pure de Poha, bien bloquée par le portier marnais. Le match s’anime à nouveau et Gallon doit repousser des poings à la 53e. On se prend à y croire à nouveau quand à la 56e un centre rasant de Seidou flâne devant le but rémois, mais il ne trouve pas preneur, alors que la tribune Vagner voyait déjà le score se réduire. Tout à l’inverse c’est Gallon qui doit s’interposer pour éviter un humiliant 3-0 à la 58e.

Après les bulles, la crise de foie

Sur une transversale de Monfray, Benkaid place à nouveau une tête, juste avant d’être remplacé par la curiosité du mercato, Le Tallec, accompagné de Perrin et N’Goma dans un triple changement inédit à la 67e. Seidou continue de vendanger les ballons comme s’il avait travaillé toute sa vie dans le vignoble d’Epernay. À la 81e enfin, la pression orléanaise se ressent, mais demeure trop maladroite pour conclure.

Un match à oublier au plus vite pour des Orléanais qui n’ont pas commencé l’année du bon pied. Attention à ne pas croire trop vite le maintien assuré, même si Tours reste à la bourre tel un poulet de Bresse courant vers le National.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Et bien mes gaillards, ce n’est pas un résultat encourageant. Camarades de National, nous faisons le maximum pour vous rejoindre, en fait nous n’aimons pas la Ligue 2, trop fort pour nous !

Comments are closed.

Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail