Loir-et-Cher : le Très haut débit pour tous ?

Nicolas Perruchot, président du Conseil départemental de Loir-et-Cher, et Bernard Pillefer, président du Syndicat Mixte Ouvert (SMO) Val de Loire Numérique et vice-président du Conseil départemental chargé du Très Haut Débit, ont annoncé officiellement que tous les foyers et entreprises de Loir-et-Cher auront accès au Très Haut Débit via la fibre optique, d’ici 2022. Pour assurer ce déploiement, le président du Département de Loir-et-Cher a également annoncé que le Département prendrait en charge 80% de la part d’investissement des EPCI (Établissements publics de coopération intercommunale).

Nicolas Perruchot (à g.)

C’était une des priorités du Département de Loir-et-Cher : l’accès au Très haut débit pour tous, dès que possible. En 2014, avec la création du Syndicat mixte ouvert “Loir-et-Cher numérique”. Même dans les zones les plus reculées du département, la fibre arrivera, assure-t-on place de la République au Conseil départemental, avec, c’est promis, “avec des conditions financières identiques pour l’ensemble des usagers”. « Le déploiement de la fibre est structurant pour nos territoires. Nous avons agi pour ne pas créer de fracture numérique, ne pas oublier les territoires ruraux, trop souvent laissés au second plan des investissements numériques. Ils bénéficieront, eux-aussi, du Très Haut Débit. D’ici 2022, 100 % du territoire sera couvert”, assure Nicolas Perruchot lundi 15 janvier lors du lancement officiel de ce THD pour tous.

C’est la société TDF qui a été choisie pour conduire ce vaste chantier de déploiement, d’exploitation et de commercialisation, qui mobilise 3,5 M€ du budget investissements votés par le Département en décembre dernier. Cela va représenter 306.000 prises dans 513 communes desservies en Loir-et-Cher et Indre-et-Loire, pour ce partenariat de 25 ans entre TDF et Val de Loire numérique, 490 M€ pour le déploiement de ces nouvelles infrastructures.

Un Très haut débit souvent une lourde charge pour les EPCI (communautés de communes) : que les présidents de communautés de communes se réjouissent donc, le Département prendra en charge 80% de la part d’investissement initialement dévolue aux intercommunalités ; seul 20% du montant restera à leur charge.

Autre bonne nouvelle : “Le déploiement de la fibre, structurant pour le territoire, profitera dès son lancement à l’économie et aux entreprises locales, à la fois parce que celles-ci réaliseront la majeure partie de la construction des réseaux et parce que 60.000 heures seront réservées à des demandeurs d’emploi loir-et-chériens, dans le cadre de chantiers d’insertion”, a annoncé le président Nicolas Perruchot lors des vœux aux personnalités du département lundi 15 janvier.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Les commentaires pour cet article sont clos.