“Medina merika”: enquête d’identité

Escapade théâtrale ce samedi soir, pour découvrir le spectacle de la compagnie stéphanoise “Nomade in France”, mis en scène par Abdelwaheb Sefsaf, “Medina merika”, d’après une libre interprétation du roman “Mon nom est rouge” du grand écrivain turc Orhan Pamuk.


Dans une ville orientale imaginaire, dont les premières images projetées en vidéo sont les stigmates de la guerre de Beyrouth, Ali, le jeune cinéaste arabe qui rêve sa carrière à l’ombre des grandes productions américaines, agonise dans un puits suite à l’agression dont il a été victime par un inconnu, mais peut-être est il déjà mort… C’est le Mort, le premier personnage d’une galerie qui comportera par ordre d’apparition, le Borgne, la Femme (Lila, celle d’Ali) et aussi le Chien qui lui aussi parle, chante et danse. Entre farce et tragédie, ce récit-concert, comme se plait à le définir le metteur en scène, brosse un état des lieux sans ménagement de ce monde arabe en ébullition, entre terreur atroce et folle révolte.

L’habile narration de cette histoire, où l’humour se moque avec provocation de la mort, confronte le destin de chacun des protagonistes, non pas avec le désir des dieux comme dans la tragédie antique, mais plutôt avec ce déterminisme civilisationnel qui révèle chacun(e) victime ou acteur de son courage ou de sa lâcheté.
Avec une particulière économie de moyens, ce spectacle fait du chant oriental d’inspiration soufi , interprété avec un talent évident par Abdelwaheb Sefsaf*, un décor auditif très présent sans parler de quelques grands moments d’exubérance musicale comme cette folle danse des chiens qui ne manque pas de réjouir la salle.

 

Et après ce spectacle qui sut tisser l’émotion théâtrale avec la réflexion sur notre monde contemporain, le théâtre de l’Escabeau proposait un grand moment de convivialité autour d’un repas partagé entre saltimbanques et public, une belle tradition devenue si rare…

GP

*Abdelwaheb Sefsaf s’est fait connaître sur la scène musicale en tant que leader du groupe Dezoriental (2 albums et près de 400 concerts dans le monde), « coup de cœur de la chanson française » de l’Académie Charles Cros en 2004. Avec les deux musiciens de “Médina Mérika” il forme aujourd’hui le groupe de musique Aligator qui propose des concerts mêlant musique orientale et rock’n roll, avec un premier cd enregistré en 2017.

Stéphane Godefroy, coordinateur artistique

Le Théatre de l’Escabeau

Installé à la Rivotte, à deux kilomètres du centre de Briare, dans les magnifiques bâtiments de l’ancienne ferme modèle de la cité ouvrière de l’usine des Emaux de Briare, le Théâtre de l’escabeau est aujourd’hui une pépinière qui tend à réunir trois aspects de la pratique théâtrale avec trois compagnies, l’une professionnelle, une deuxième amateure et la troisième axée sur la jeune création.

Théâtre de l’Escabeau  – Rivotte 45250 Briare – 02 38 37 01 15

http://www.theatre-escabeau.com/

 

 

 






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail