La déjà grande Cécile McLorin Salvant à All That Jazz

Jeudi 11 janvier dernier, Cécile McLorin Salvant était sur la scène d’All That Jazz pour le quatrième concert de la saison. Magique.

Cécile McLorin Salvant

Soirée magique sur la scène des Lobis à Blois jeudi dernier, avec le quatrième concert de la neuvième saison d’All That Jazz et premier concert de l’année. Didier Bergen a réussi à faire venir celle qu’il admire depuis plusieurs années, la chanteuse Cécile McLorin Salvant ! La valeur n’attendant pas le nombre des années, la jeune franco-américaine est déjà une artiste renommée.

Accompagnée d’Aaron Diehl au piano, Paul Sikivie à la contrebasse et Kyle Pool à la batterie, elle a offert un remarquable récital, inspiré des plus grandes chanteuses de jazz comme Ella Fitzgerald ou Billie Holliday. Malgré son jeune âge – 28 ans – Cécile a déjà une parfaite technique du chant et maitrise tous les aspects du jazz. Sa voix puissante et maîtrisée à la fois offre une tessiture remarquable, avec des belles envolées.

Digne des plus grandes

Entre créations originales, reprises et improvisations, elle s’insert dans la plus pure tradition du jazz vocal, avec des influences issues directement des années 50 tout en conservant une grande liberté. On notera cette belle reprise de Sarah Vaughan C’est la vie.

Cécile gratifie même son public de quelques chansons en français, notamment une reprise personnalisée du poème d’Aragon mis en musique par Léo Ferré « Est-ce ainsi que les hommes vivent? ».

Le prochain concert résolument blues d’All That Jazz réunira les quatre musiciens du groupe grenoblois Moutain Men sur la scène des Lobis samedi 17 février prochain.

EVE






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail