Les nuits de l’orientation : pour y voir clair et s’orienter

Cinq nuits de l’orientation vont se dérouler dans cinq villes de la Région Centre-Val de Loire. 10.000 à 12.000 visiteurs sont attendus pour une opération menée conjointement par la Région, les CCI et le Service public régional de l’Orientation. Aller à la rencontre des métiers pour mieux les connaitre est l’objectif pour des jeunes souvent un peu perdu au moment de s’orienter.

François Bonneau, Cathy Münsch-Masset, Antoine Bonneville.

Si vous avez un ado de 15-16 ans à domicile, posez-lui la question : « qu’est-ce que tu voudrais faire plus tard ? ». Il y a de fortes chances pour que celui-ci (ou celle-ci) réponde : « Ça dépend, à quelle heure ? ». Le stress de l’orientation est un phénomène diffus qui touche d’abord et avant tout les parents, mais qui tôt ou tard va infuser les adolescents…

Entre 80 et 120 métiers

Pour palier aux difficultés d’informations concernant les métiers possibles, pour donner des idées, pour réduire « les angles morts dans la connaissance des métiers » comme le dit Cathy Münsch-Masset, vice-présidente de la Région Centre-Val de Loire déléguée à l’éducation et à l’apprentissage, les chambres de commerce et d’industrie, la Région et le Service public régional de l’Orientation organisent cette année encore la « Nuit de l’Orientation ». Tours (le 1er février), Blois (le 2), Châteauroux (le 2), Bourges (le 9) et Fleury-les-Aubrais (le 16), font parties des 60 villes de France à organiser un tel évènement, de 17h à 21h à chaque fois afin de permettre aux parents d’accompagner leurs enfants en âge de se décider.

L’orientation n’a pas toujours bonne presse. Ne dit-on pas : « j’ai été orienté », ou encore : « j’ai suivi une procédure d’orientation », ce qui induit une attitude passive de la part de l’élève du secondaire concerné. « Ce qui donne une perspective, c’est l’orientation choisie », ajoute Cathy Münsch-Masset ; « La nuit de l’orientation, c’est une petite graine qui va germer, un premier pas » insiste Antoine Bonneville, chef d’entreprise dans l’Indre et président de la CCI 36 et de la CCI régionale. Accoler une image concrète d’une réalité professionnelle, tel est bien un des objectifs de ce qui n’est pas un salon de l’orientation mais bien une « rencontre » avec des professionnels. Entre 80 et 120 métiers seront au minimum représentés : médecin, infirmier, professeur des écoles, agent immobilier, aide à domicile, technico-commercial, chef de chantier travaux publics, menuisier, infographiste, huissier, céréalier, paysagiste, boucher, sapeur-pompier, gendarme, militaire, chaudronnier et même pilote de ligne.

Des conseillers d’orientation, de Missions locales, du Centre d’Aide à la décision, des CCI etc. seront présents pour informer les jeunes et leurs parents. Un espace multimédia permettra aux jeunes de réaliser en ligne des tests de personnalité, de découvrir des familles de métiers et rechercher l’adéquation possible entre leurs centres d’intérêts et l’existant. Des tables rondes permettront d’échanger et de bénéficier de l’éclairage de spécialistes. Enfin, un espace speed-dating pour rencontrer les professionnels des entreprises et les bombarder de questions pendant 10 minutes afin de découvrir leurs parcours, leurs passions, comprendre leur quotidien.

F.Sabourin.

Où ? Quand ? 

Tours jeudi 1er février, 17h-21h. Mairie, 3 rue des Minimes. Blois vendredi 2 février, 17h-21h, salle du Jeu de Paume 64 avenue de Châteaudun. Châteauroux vendredi 2 février 17h-21h, CCI 24 place Gambetta. Bourges vendredi 9 février, CCI Esplanade de l’aéroport, route d’Issoudun. Fleury-les-Aubrais vendredi 16 février, Espace Entreprendre de la CCI, 6 route de la Joie.

www.etoile.regioncentre.fr

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.