Le “POCL” fait pschitt…

La LGV restera un rêve pour les habitants de la région Centre-Val de Loire en dehors de l’Indre-et-Loire…

Un nouveau coup dur pour la sacro-sainte attractivité de la métropole orléanaise, dont le maire, Olivier Carré, vaut en faire une des “15 grandes métropoles qui compte” ?

Le Conseil d’orientation des infrastructures (COI) préconise un “étalement des travaux” des grandes infrastructures. Parmi les projets qui devraient être repoussés, voire carrément enterrés, la ligne “POCL”, Paris-Orléans-Clermont-Lyon”, pour désenclaver la ligne TGV Paris-Lyon qui arriverait prochainement “à saturation”. Cette LGV (ligne à grande vitesse) sera abandonnée, au profit d’une amélioration de l’existant à savoir la ligne Paris-Orléans-Limoges-Toulouse (“POLT”). Améliorer l’existant, un doux euphémisme tant la situation est dans un état catastrophique : retards répétés entre Orléans et Paris (et vice-versa), trains hors d’âge, absence totale d’offre de restauration/buvette, inadéquation de certains horaires, etc.

Une nouvelle, on s’en doute, qui est loin de réjouir les élus orléanais, dont le premier d’entre eux le fer de lance Olivier Carré : « Après la réduction du nombre d’arrêts des TGV sur les autres villes de la Région, c’est maintenant un mauvais coup porté à sa capitale. L’abandon du projet de ligne TGV Paris-Orléans-Clermont-Lyon par l’État est une mauvaise nouvelle. Inscrite dans la Loi, cette ligne aurait permis de relier Orléans au réseau européen des lignes à grande vitesse.

C’est la raison pour laquelle je demande publiquement à la SNCF de trouver rapidement au moins deux sillons permettant de relier Orléans au moins à la gare TGV de Roissy à des horaires compatibles avec les liaisons internationales de cet aéroport et les autres grandes lignes de TGV européennes, c’est-à-dire, pour la première d’entre elles, tôt le matin.

En outre, j’insiste pour que les liaisons avec Paris soient fiabilisées. Il ne s’agit pas de contester les nécessaires travaux de sécurisation de la ligne. Mais, parce qu’ils vont durer de nombreuses années, il faut redonner de la ponctualité à un trajet qui souffre considérablement d’aléas horaires quitte à réaménager les horaires. Enfin, je serai heureux que les orléanais puissent bénéficier d’un train à horaire tardif, vers 23h30, afin de permettre comme ce fut longtemps le cas, un retour après les spectacles parisiens. Il est impératif pour notre territoire que les orléanais, qui historiquement ont toujours été très utilisateurs de la liaison ferroviaire avec Paris, soient entendus par celles et ceux qui ont en charge l’efficacité de ce mode de transport ». 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Enfin une bonne nouvelle, tant pour les riverains que pour les arbres et les bestioles, qui va obliger la sncf à revoir les lignes existantes, à les améliorer et qui va aussi obliger les grandes gueules d’élus à ne pas réclamer à tout moment des dépenses inutiles à tort et à travers, en l’occurence ici pour un gain de temps minime et un ego surdimensionné quand on sait le fiasco de la nouvelle garde d’Orléans

    • Bonjour,
      Je suis désolé mais rejoindre plus facilement Paris et Lyon me semble indispensable. Orléans se retrouve laissé pour compte. Pourtant le train est meilleur pour l’environnement que la route. Donc arrêtons de parler “des arbres et bestioles” pour faire écolo.
      Patrice

  2. >… Enfin, je serai heureux que les orléanais puissent bénéficier d’un train à horaire tardif, vers 23h30, afin de permettre comme ce fut longtemps le cas, un retour après les spectacles parisiens…< = C'est 00H00 qu'il faut demander ! Auparavant, le dernier était à 23H59 !!

  3. Et cela n ‘ améliorera pas l ‘ Orléans – Paris !
    Et le POLT amélioré , pour quand ?

  4. J’ai pris le train quotidiennement Les Aubrais-Paris Austerlitz et vice-versa pendant 27ans de septembre 1984 à mi 2011, je peux témoigner qu c’était une vraie calamité.Si dans les premières années,cela fonctionnait à peu près correctement,le service s’est dégradé petit à petit au fil du temps et à devenir déplorable à la fin.Entre les pannes de motrice au départ des Aubrais où d”Austerlitz,les caténaires qui ne fonctionnent plus,les accidents de personne,les arrêts de travail “justifiés”des personnels roulants.Toutes ces pannes étaient dûes pour la plupart au sous entretien du réseau(Cf accident Brétigny) et du matériel roulant à l’époque jusqu’à une période récente, c’était tout TGV.Suite aux réclamations des usagers suite aux retards permanents, la SNCF affichait des graphiques de ponctualité avec des taux plus de 90% ,elle additionnait des choux et des carottes pour arriver à ces résultats mirifiques.Et je m’aperçois qu’aujourd’hui,la ponctualité n’est toujours pas au rendez vous…

Les commentaires pour cet article sont clos.