L’Indre contre la pauvreté des enfants

 

Vendredi, acteurs sociaux de l’enfance de l’Indre et délégation interministérielle se sont concerté pour définir une liste d’idées qui alimenteront le futur plan gouvernemental de lutte contre la pauvreté des enfants et des jeunes.

Une rencontre à Déols avec le acteurs sociaux.

L’Indre devient un terrain d’inspiration dans la lutte contre la pauvreté des enfants et des jeunes. Vendredi, une délégation interministérielle s’est rendue dans la commune de Déols, sur l’agglomération de Châteauroux, pour une rencontre avec les acteurs sociaux de l’enfance. Le but : découvrir ce qui fonctionne ou échoue pour en tirer des pistes d’un futur plan gouvernemental de

Olivier Noblecourt.

prévention contre la pauvreté des enfants et des jeunes. « On est venu voir ce que l’on est capable de faire sur un territoire qui a fait le choix de la proximité, qui a un engagement clair, mais des caractéristiques et des réalités de pauvreté qui sont extrêmement lourdes et importantes et dont il faut tenir compte, précise Olivier Noblecourt, délégué interministériel chargé de mener cette concertation. Il est indispensable de construire avec les acteurs de terrain des réponses adaptées. On s’est rendu compte que plus on intervient tôt, durant la petite enfance, plus on lutte contre le déterminisme social. »

En attendant le plan gouvernemental

L’accès aux loisirs et aux vacances pour les plus petits.

Au cours de l’échange, plusieurs idées clés sont ressorties, des orientations en partie liées à la nature rurale du territoire indrien. Avoir plus de latitude de manœuvre localement, mailler le réseau professionnel, mieux accompagner les jeunes de l’Aide sociale à l’enfance après leurs 18 ans, agir dès la petite enfance… Pour la première fois, il a été question de l’alimentation, de l’accès aux loisirs, aux vacances ou encore la possibilité d’intégrer un internat. L’Indre, quatrième rendez-vous, sera le seul département de la région à accueillir un échange. Six autres sont encore prévus à Mulhouse, Montpellier, dans le Gers ou à la Réunion… pour mesurer les attentes de territoires très différents. Ces réunions serviront par la suite de base de travail. L’annonce du plan de lutte gouvernemental devrait être annoncé en mars prochain.

Agnes Buzyn forfait pour cause de crues

Agnès Buzyn ©Ministères sociaux /DICOM/Jacky d. FRENOY.

A noter que la Ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn, était attendue pour cette concertation, sa présence a été annulée à la dernière minute pour se rendre au chevet des hôpitaux menacés par les inondations. L’échange a été maintenu, mais pas la visite qu’elle devait mener dans une maison de santé pluridisciplinaire sur le thème de la désertification médicale et ses moyens de lutte. La manifestation des personnels hospitaliers de Châteauroux et du Blanc contre leurs conditions de travail très dégradées, à quelques kilomètres du lieu de rencontre, n’a pour autant pas été annulée. Environ cent vingt personnes y ont participé.

Morgane Thimel






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail