La magie Sabine Weiss continue d’opérer à Orléans

Après le premier, récent  et sensible et festif week-end d’inauguration de l’exposition des œuvres de  Sabine Weiss lors duquel cette grande photographe est allée avec malice, simplicité et générosité, à la rencontre de centaines de passionnés, grands et petits, la magie de ses photos qui nous restitue de manière intemporelle l’humanité de nombreux êtres anonymes et célèbres  du vingtième siècle, continue d’opérer. 

Ce mercredi, à Orléans, ce sont ainsi de nombreux étudiants de l’école supérieure d’art et de design d’Orléans  (ESAD),  qui sont  venus à la galerie Le Garage prêter l’œil et l’âme au travail de l’artiste.

En vérité, un petit signe du patrimoine orléanais annonçait peut-être bien depuis longtemps que la photographe était plus qu’attendue à Orléans.

Ossip Zadkine cl Sabine Weiss

Le violoncelliste Ossip Zadkine Bronze Musée des Beaux Arts d’Orléans

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En effet,  si l’on regarde bien,  à la collégiale Saint-Pierre-le-Puellier,  le portrait du sculpteur Ossip Zadkine photographié dans son atelier parisien en 1948 , on découvrira  sur cette photo, entourant l’artiste,  de nombreuses œuvres voisines de la belle sculpture , “Le violoncelliste,  ou Le compositeur”, bronze que l’on peut découvrir, coup de cœur prémonitoire,  dans les collections du XXe siècle du Musée des Beaux-Arts d’Orléans.

Jean-Dominique Burtin

Sabine Weiss

Jusqu’au 15 avril 2018

Une vie de photographies
Collégiale Saint Pierre le Puellier- Orléans
du mardi au samedi de 14 à 18 heures

Les Voyages de Sabine Weiss
Parc du Poutyl Olivet
Tous les jours sur le grilles du parc

En toute intimité
Galerie de le Garage   9 rue de Bourgogne 45000 Orléans
Samedi et dimanche de 15 à 19 heures.

 






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail