Sport auto : nouveau défi européen pour l’orléanais Nicolas Ferrer

Plusieurs fois champion sur les circuits en catégorie « mitget », l’orléanais Nicolas Ferrer se donne un nouveau défi en 2018 : l’European Le Mans Série. Au sein de l’Yvan Muller Racing, et avec un premier soutien local, celui de Patrick Bornhauser, patron de Demeco.

Yvan Muller, Nicolas Ferrer et Patrick Bornhauser

Installé depuis 2011 en Orléanais, à Ingré, Nicolas Ferrer n’oublie pas ses origines modestes. Né à Versailles voilà moins de 50 ans, créateur et président d’Exigence Racing, il est aussi pilote de course et se faisait une joie ce jeudi 1er février de réunir de nombreux invités pour une soirée destinée à célébrer son titre de Champion de France 2017, mais pas que cela.

La Norma, le nouveau bolide

Car, en 2018, il se lance un nouveau défi en changeant de catégorie de véhicule et de championnat, pour se lancer dans une compétition européenne, l’European Le Mans série, au sein de la Team Yvan Muller racing. « …Un incroyable défi… », selon ses propres termes, quai expliquait que cette soirée se devait d’être aussi «…l’occasion de fédérer, autour d’un projet sportif d’ampleur, les chefs d’entreprises et acteurs locaux passionnés d’automobile… ».

Nicolas Ferrer

La mise en scène était soignée, les hôtesses à l’unisson des traditions du monde automobile, et la présentation du show assurée par le réputé Stéphane De Laage, qui n’eut pas de mal à entraîner l’assistance dans l’excellence du défi annoncé, en faisant alterner sur le plateau, autour de Nicolas Ferrer, pour témoigner sans hésitation de ses compétences, son ami Julien Febreau, spécialiste de la F1 sur Canal Plus, Yvan Muller, quadruple champion du monde de sa catégorie, son futur « patron », et Patrick Bornhauser, patron de Demeco, l’un de ses premiers soutiens. Et sans oublier de faire admirer sous les projecteurs le bolide qui l’accompagnera désormais pour ce nouveau challenge, la Norma LMP3, une voiture française construite dans le sud de la France. Un bolide qu’il n’hésitera pas à faire découvrir sur circuit lors d’un baptême très particulier à l’une des dames de l’assistance, gagnante de la soirée pour avoir eu l’audace de mettre sa carte de visite dans l’urne, à son arrivée dans la salle des Chantemelles, lieu de ces agapes. Nicolas Ferrer, outre ses qualités de champion et de chef d’entreprise, est aussi un homme de cœur, généreux, qui, répète-t-il, «…n’oublie pas ses origines modestes…», et souhaite surtout faire partager sa passion, entraîner des jeunes vers l’excellence.

Julien Febreau (Canal plus)

Sans conteste, l’homme est aussi simple dans l’apparence qu’exigeant dans ses réalisations. Et il suffit de lire sa biographie pour s’en convaincre. Comme chef d’entreprise, il dirige actuellement « …un groupement de 5 sociétés comprenant 50 salariés et s’est spécialisé dans la topographie industrielle depuis 1997 ainsi que dans la recherche et développement de solutions «drone» génie civile, la création et la commercialisation de solutions innovantes de mesures 3D embarquées ainsi que les prestations de services associées… », se targuant d’avoir introduit en France «…le concept de relevé 3D par véhicule…», ce qui lui a permis de remporter plusieurs prix d’innovation.

En tant que pilote, entré en compétition en 2012, il fut vice-champion d’Europe Lotus catégorie « Exige Cup » en 2013, puis champion d’Europe de cette catégorie en 2014, et champion d’Europe, toujours, catégorie « open », en 2015. Il arrive en catégorie Mitjet en 2016…et obtient le titre de champion de France en 2017.

Un beau palmarès, une belle carrière de chef d’entreprise, qui l’incitent aussi à proposer avec Exigence Racing, des formations pour devenir pilote. Et qui devrait convaincre certains de ses amis de l’accompagner dans sa nouvelle aventure sportive en mettant la main à la poche, car, a-t-il précisé, « …le budget pour cette nouvelle compétition, qui compte six courses en Europe, s’évalue à près de 360 000 euros… ».

Sans conteste, l’excellence a un prix. Mais sans cela, ce ne serait pas l’excellence…

Jean-Luc Bouland.

Plus d’infos : Exigence Racing, 10 rue des Guettes 45140 Ingré – Tél : 02 38 80 93 48 – www.exigenceracing.com

Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail