Orléans : une association pour les anciennes Jeanne d’Arc voit le jour

Les fêtes de Jeanne d’Arc à Orléans : on a encore du mal à y croire vu la météo mais elles approchent. L’association Orléans Jeanne d’Arc a un peu dévoilé ce qui se trame en amont. Notamment la création d’une association des anciennes Jeanne d’Arc : Jeanne un jour, Jeanne toujours.

Quatre ex Jeanne d’Arc des fêtes johanniques orléanaises à table.

Quand elles seront là, le printemps le sera aussi. Pour l’heure, difficile d’y croire, et pourtant : la 589e édition des Fêtes de Jeanne d’Arc à Orléans (du 29 avril au 8 mai) se préparent déjà activement. Un signe qui ne trompe pas : l’association Orléans Jeanne d’Arc a tenu son traditionnel raout devant la presse pour évoquer « actions et projets ».

2018 marque le 50e anniversaire de la cérémonie de remise de l’épée. Traditionnellement, elle ouvre le début des festivités, depuis 1968. C’est le moment du passage de témoin entre les deux jeunes femmes incarnant Jeanne d’Arc pendant la durée des fêtes : celle de l’année dernière et la nouvelle, encore intimidée et un peu engoncée dans le costume. À cet effet, les 50 Jeanne sont invitées à participer aux festivités cette année, et elles pourront aussi rejoindre l’association qui vient de naître « Jeanne un jour, Jeanne toujours », dont Martine Frichet-Bézard, est la présidente. « Nous voulons rassembler les visages de Jeanne d’Arc, c’est à la fois émouvant et enthousiasmant », évoque Bénédicte Baranger, présidente d’Orléans Jeanne d’Arc. « Nous voulons aussi accompagner les nouveaux visages de Jeanne, la faire vivre à notre époque », poursuit-elle. Celles qui répondront à l’invitation (certaines d’entre elles ne sont pas très loin mais d’autres ne vivent plus dans l’Orléanais et il s’en trouve à l’étranger) se verront gratifiée d’une cape pour être reconnue ; capes en cours de fabrication grâce à des bénévoles et à la société Carefil pour la fourniture des tissus.

Des échanges avec “Joan of Arc” de la Nouvelle Orléans

Signature de convention entre Orléans Jeanne d’Arc (Bénédicte Baranger) et “Les Cafés Jeanne d’Arc” (Marine Moreau).

Parmi les autres projets en cours et actions concrètes, le souhait d’Orléans Jeanne d’Arc de renforcer les liens avec deux autres villes en France où se déroulent des fêtes autour de cette figure historique : Compiègne, et surtout Rouen, où se déroulent chaque année aux alentours du 30 mai des festivités dans toute la ville. La mise en place d’échanges avec l’association Joan of Arc à la Nouvelle Orléans est également à l’ordre du jour, depuis le récent jumelage entre Orléans et la capitale de Louisiane. Échanges de costumes, remise d’une épée par l’association et organisation d’une exposition photographique sur les fêtes de part et d’autre de l’Atlantique sont au programme.

Et naturellement, le moment très attendu, mais il faut encore patienter quelques jours pour en connaitre la révélation : la future Jeanne 2018 sera dévoilée lundi 19 février à 12h30 Hôtel Groslot. Le site dédié a déjà été consulté 50.000 fois et environ 250 dossiers de candidatures ont été téléchargés. Autant dire que cette Jeanne d’Arc version 2018 est déjà ardemment désirée, et attise les passions enflammées malgré la neige qui recouvre sa statue place du Martroi… Dommage, du coup, que le Président Macron ait décliné l’offre d’invitation à présider les fêtes en mai prochain, chose qu’il avait pourtant plus ou moins promise en 2016 un an avant sa fulgurante élection.

F.Sabourin.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Les commentaires pour cet article sont clos.