Orléans : la délinquance dite de proximité baisse

Olivier Carré et son adjoint à la sécurité Olivier Geffroy ont commenté les chiffres 2017 de la délinquance de proximité à Orléans. Indéniablement, ils sont en baisse, ce qui est plutôt une bonne nouvelle. Mais certains faits de délinquance augmentent dans le reste du Loiret, notamment les atteintes aux personnes.

Orléans, place forte et sécurisée, une exception « à rebours des chiffres nationaux » et dans le Loiret ? C’est ce qu’on peut constater en observant les chiffres 2017 de la délinquance dans la ville centre de la Métropole. -7,7 % de délinquance du quotidien. -1,25 % d’atteintes aux personnes (+2,1 % en France et + 9,8 % dans le reste du Loiret). -10,42 % d’atteintes aux biens (-0,9 % en France et -7,7 % dans le Loiret). -23 % de cambriolages (-5,4 % dans le Loiret). Les 107 policiers municipaux de la 12e police municipale de France (par son effectif en rapport avec le nombre d’habitants) assistés par les 207 caméras de vidéo protection dont 17 installées en 2017 n’ont donc pas chômés. 707 interpellations l’année dernière ; 1.784 procès verbaux au titre des arrêtés municipaux ; 11 PV de vidéo-verbalisation liés aux délits routiers concernant les rodéos lors de mariages particulièrement bruyants ont été dressés. Et surtout, 200 opérations « coup de poing » ont été menées dans les quartiers, dont 42 conjointes avec la police nationale, permettant de saisir 4 kg de cannabis, 12 grammes d’héroïne, de l’argent, des armes, des munitions et d’interpeller 76 personnes. « Du sur-mesure, ciblé, avec une visibilité renforcée sur une à trois heures » explique Olivier Geffroy, adjoint au maire d’Orléans en charge de la sécurité.

Les stups : sujet n°1

En affinant par quartier, on constate partout une baisse des infractions, sauf dans le quartier Saint-Marceau (1.474 en 2017 contre 1.375 en 2016) ; le quartier de la gare (693 en 2017 contre 633 en 2016) ; et la Source (361 en 2017, 280 en 2016). Pour ce dernier, un chiffre à lui seul peut retenir l’attention, à rebours de ce qui peut être véhiculé parfois : les faits de cambriolages, de destructions volontaires y sont étonnamment faibles : moins de 100. Une baisse importante concerne le quartier des Carmes (777 infractions en 2017 contre 949 en 2016), « les travaux ont commencé, ça se voit et ça permet de diminuer les faits de délinquances, même si nous restons très vigilants notamment rue de la Porte-Saint-Jean avec les marchands de sommeil. C’est aussi un quartier où nous avons mené des opérations ciblées, des commerces servaient de base arrière à des trafics de stupéfiants », justifie Olivier Carré, avant d’ajouter : « On a des quartiers qui ne sont plus des zones de non-droit ».

Ce trafic de stupéfiants est « le sujet numéro un » selon le duo Carré-Geffroy. Cette délinquance là en entraîne en effet beaucoup d’autres : vols, violences contre les personnes, escroqueries crapuleuses, trafic d’armes, etc. 659 infractions relevées par « l’activité des services » en 2017, dont l’usage de stups mais aussi le trafic de revente et l’usage de revente des produits stupéfiants.
Une ombre au tableau cependant : les vols à la tire bien qu’en baisse par rapport à 2016 avec 209 infractions (contre 219), sont en nette augmentation depuis 2001 (+78 %). L’usage quasiment permanent du téléphone mobile et les vols qui les accompagnent n’y sont pas pour rien.

Les mesures récentes depuis l’ère des deux Olivier (Carré et Geffroy) semblent donc porter leurs fruits : augmentation des caméras de vidéosurveillance (ou videoprotection, selon la dénomination que l’on préfère), armement de la police municipale, présence accrue sur le terrain… Le budget est conséquent : 7,2 M€, essentiellement en masse salariale, auxquels viennent s’ajouter 300.000 € pour les services de sociétés privées de protection, lors d’évènements festifs publics par exemple. « Nous restons dans cette ambiance qui plombe le contexte sécuritaire », conclut Olivier Carré.

F.Sabourin.

Orléans pas retenue pour une expérimentation de la police de sécurité du quotidien

Elle s’était portée candidate, mais le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb, lors de la révélation jeudi 8 février des mesures de police de sécurité du quotidien ne l’a pas retenue. Orléans ne fera pas partie de la trentaine de villes qui vont expérimenter ces nouvelles mesures censées apporter plus de moyen et surtout un « nouvel état d’esprit ». « Orléans ne figure pas dans la carte des zones difficiles, et on s’en réjouit », a indiqué Olivier Carré en marge de la conférence de presse révélant les chiffres 2017 de la délinquance. « On a rien à faire avec les Tarterêts (à Évry-Corbeil-Essonne, Ndlr), ni avec les quartiers nord de Marseille », a ajouté Olivier Geffroy.

Lutte contre l’ivresse publique et manifeste : -40 % depuis 2014

C’est un des chevaux de bataille de l’adjoint à la sécurité Olivier Geffroy, et du maire : la lutte contre l’ivresse publique et manifeste. -40 % depuis 2014, indique-t-on de source officielle. Actuellement, le froid déplace probablement le problème, il est moins visible sur la voie publique. Mais dès le beau temps revenu, des attroupements de personnes fortement alcoolisées génèrent quelques tracas… Notamment près de la place du Martroi et dans le square jouxtant l’église, devant le Franprix, pratique pour l’approvisionnement. Selon Olivier Geffroy, « un accord a été passé avec la direction du Franprix pour que soient retirées de la vente les bières bon marché au degré d’alcool fort ». La consigne a peut-être été un peu oubliée, au regard de la photo ci-dessous montrant un rayon pourtant abondamment fourni. Mais il est vrai qu’à cette saison, c’est peut-être plutôt le vin chaud qui a la cote…

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail