Folle clameur de la danse avec Maud Le Pladec

Corps et cœur palpitent sous la combinaison de motard alors que l’interprète se tient, ce jeudi  au cœur du ring qu’entourent les spectateurs sur le plateaux de la salle Touchard du Théâtre d’Orléans. Les soubresauts s’intensifient  poussent peu à peu  à marquer le silence. Seule en scène Maud Le Pladec, directrice du Centre chorégraphique national d’Orléans roule des mécaniques avec une houle du corps au flow  pop contagieux , celui  que distille en osmose avec la danseuse et les lumières d’Eric Soyer  l’élégant et sensible Julien Tiné (Djing, verbe  et discographie). 

Moto-Cross©Konstantin_Lipatov

Un saisissement de chaque instant

A chaque seconde de ce solo,  “Moto-Cross”, Maud Le Pladec captive, tétanise, saisit, séduit, hypnotise ,  alerte et alarme en se lançant à vie éperdue dans des variations du corps violentes et délicates qui inviteraient à faire la fête, “à oublier les galères,  à vivre partout”.  Tout ceci est souriant , complice et magnifique de grâce enfiévrée invitant à se lancer de tous ses rêves sur le dancefloor. 

Et puis tout de la liesse s’interrompt subitement. Du corps au sol s’éléve le souffle d’une voix confidente et haletante, celle de la danseuse et chorégraphe expliquant vivement qu’enfant elle dansait sur les  musiques pop de la disco-mobile de son père, qu’elle était peinte en tutu rose sur la portire du C35 courant de galas en compétions de moto- cross de son frère. C’est tendre, fragile, d’un réalisme précis et précieux.

Un don de soi total

Et puis voici que la danseuse se redresse, s’anime et nous réanime, poursuit le tour de piste où s’élèvent et vibrent de très beaux  textes écrits avec la participation de Vincent Thomasset  évoquant  les années 80, l’obscénité d’un monde où l’on saisit pourtant un jour celui de vivre la grande aventure de croire en soi et de s’accomplir. 

Météore et chronique familiale, ce “cheminement d’une histoire ou l’histoire d’un cheminement” ,  balayés d’un revers de vie, nous empoignent avec une mouvante énergie. “Suis-je normale d’avoir peur, suis-je normale d’avoir mal au cœur ?” interroge cette femme bouleversée par les images d’Omayra Sanchez , jeune Colombienne à l’agonie. 

Au corps même de la parole

Et puis voici , plus loin, dans l’intime du fondu enchaîné de la parole et de la danse,  la douceur câline comme évaporée de la musique s’allongeant telle une caresse suspendue le long du corps alangui. Et puis voici le corps nu affirmé dans toute sa lumière, bel et confiant comme violent dépouillement. 

Et puis reprise soudaine de la ronde, retour sur le ring,  transe de l’artiste, stupéfiante offrande baignée d’effets stroboscopiques,  mouvante et troublante vision faisant parfois penser à la vision tourmentée des toiles de Francis Bacon.

Bref,  voici un solo d’une heure admirable, d’une vérité et d’une intensité forcenées. Maud Le Pladec, allant ici au plus profond d’elle même, est ici follement émouvante, toute de clameur, toute de danse et de beauté. C’est hors limites et magnifique.

Jean-Dominique Burtin

“Moto-Cross”
Un solo intime qui vibre au tempo électrique des années 80
Mardi 6, mercredi 7 février, jeudi 8 février 
Théâtre d’Orléans – Plateau Touchard
Conception, chorégraphie, interprétation Maud Le Pladec
Scénographie, création lumières Eric Soyer
DJing, discographie Julien Tiné
Conception dispositif musical Pete Harden
Texte Maud Le Pladec avec la participation de Vincent Thomasset

http://www.ccn-orleans.com/

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail