Orléans: Gérard Collomb fait une descente à l’Argonne

Devinez qui vient nous visiter ce mardi? Eh bien oui un ministre et pas n’importe lequel, un ministre d’Etat, le numéro 2  du gouvernement, le ministre de l’Intérieur. D’un autre côté ce n’est pas non plus l’événement de l’année, Orléans en a vu de toutes les couleurs des ministres de l’Intérieur, Nicolas Sarkozy, Manuel Valls, Bernard Caseneuve…Dès qu’un ministre de l’Intérieur est nommé, ni une ni deux, il fait une descente (de police) à Orléans. Dès qu’un ministre de l’Intérieur cherche un extérieur, il pointe le Loiret.

Gérard Collomb à Orléans en juillet 2017.

Le plus rapide à venir ce fut Bruno Leroux, le lendemain de sa nomination en lieu et place de Bernard Cazeneuve, il était sur le marché de Noël place de Loire., il fut aussi le plus rapide à partir de la place Beauveau, sacrifié pour une sombre histoire d’emploi d’assistantes de ses filles lorsqu’il était député et même président du groupe socialiste. Le genre de filon filial impardonnable, après ce que l’on sait…

Pourquoi Orléans ? Déjà parce que c’est à une heure de Paris avec une bonne escorte de motards. Et puis c’est la première vraie province au sud du périphérique. Pour faire de la com, deux trois belles images et du micro tendu devant une meute de journalistes, c’est parfait pour vendre une réforme.

Bruno Le Roux sur le marché de Noël avec les policiers.

Autre atout d’Orléans, cela a été dit et répété fièrement lundi en conseil municipale, la ville de Jeanne a la meilleure police municipale de France. Voire du monde. Et puis les chiffres alors là les chiffres, la délinquance de proximité continue tellement de baisser (-76%) qu’un jour elle va se retrouver en dessous de zéro!

Du fric et du flic en plus

Alors qu’est ce que Gérard Collomb est venu vendre à Orléans ? Sa nouvelle police, non pas de proximité c’est un gros mot  du temps où il était socialiste, à la droite de la droite du Parti socialiste. Non lui c’est  la PSQ, la Police de Sécurité du Quotidien.  Orléans qui avait postulé pour les Carmes et l’Argonne ne fait pas partie des 30 quartiers de reconquête républicaine avec du fric et du flic en plus. Une visite de rattrapage en somme. Mais à l’Argonne, Gérard Colomb va inaugurer un commissariat qui a la particularité d’être dans une grande salle de sport, à l’Argonaute.  Et où se sont pacsés police nationale et police municipale. Car pour faire la police dans certains quartiers il faut tenir la grande forme. Gérard Colomb ira ensuite respirer à Meung sur Loire à la campagne chez Mme Pauline Martin, là où l’entente et la collaboration entre gendarmerie et élu locaux est exemplaire.

Gérard Collomb veut rajeunir les méthode de la police. Un beau challenge pour le vétéran du gouvernement qui, de fait lui, n’est plus le perdreau de l’année, le premier policier de France n’est pas tout a fait non plus le poulet de l’année 2018.

Ch.B

Afficher les commentaires