L’Orchestre d’Orléans à l’écoute du jeune public

Le 12 février dernier, vingt-quatre élèves de CE2 et CM1 de l’école orléanaise Guillaume Apollinaire accueillent,   avec un évident bonheur,  le flûtiste Pierre Baranger, flûte solo de l’Orchestre d’Orléans, une comédienne, Lola Récoché,  et le metteur en scène et comédien,  Quentin Delépine. Entre les élèves de madame Armelle Doguet, elle même,  et les intervenants d’Orléans Concerts,  le courant comme les bonnes ondes musicales ne tardent pas à passer.

Tous sont là pour se préparer aux accompagnements éducatifs qui seront donnés les samedi 26 et dimanche 27 mai prochains au  Théâtre d’Orléans par l’Orchestre symphonique d’Orléans. Le thème en étant “Chantez oiseaux, grondez tonnerre” (programme Telemann, Respighi, Britten, Rossini, Wagner, Beethoven), les élèves de Guillaume Apollinaire se laissent entrainer dans l’évocation vivante de la Symphonie Pastorale en mimant buissons arbres et animaux tout en s’évertuant à comprendre, magiquement comme ludiquement guidés par Quentin Delépine, comment pouvait  faire Beethoven pour composer alors qu’il était devenu sourd à l’âge de vingt-sept ans.

Tout était, en effet, question d’imaginer, pour lui , mystérieusement, toute la musique qui l’entourait… 

Un beau projet collectif

Non isolée, cette rencontre de l’école Guillaume Appolinaire , à l’affût comme à l’écoute de tout ce qui est le plus vivant possible pour  aider à l’apprentissage des élèves, s’inscrit dans un projet pédagogique d’ampleur où deux autres écoles d’Orléans, Charles Pensée et Bénédicte Maréchal,  sont aussi concernées par une invitation à découvrir l’orchestre de l’intérieur et à peut-être prendre la baguette lors des répétitions. 

Orléans Concert et Marius Stieghorst, directeur artistique: “Ce projet offre un cadre idéal en tous points pour que les parents emmènent leurs enfants au concert ou que les enfants eux-mêmes sollicitent leurs parents.  Par cette action,   l’Orchestre Symphonique participe pleinement aux missions culturelles de la métropole Orléanaise. Se tourner vers la jeunesse, c’est former le public de demain, mais aussi ouvrir la voie à des partenariats multiples, notamment avec les établissements scolaires. La musique est une communion de sons et d’esprits, un échange entre le chef d’orchestre, les musiciens et leur public . L’objectif n’est pas seulement d’inviter la jeune génération à écouter l’orchestre, mais de la placer véritablement au centre de la musique.”  
 
Jean-Dominique Burtin
 

Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail