Polémique autour de Jeanne d’Arc Mgr Blaquart, évêque d’Orléans : “ça me navre”

Mgr Jacques Blaquart, évêque d’Orléans, et de facto très impliqué au moment des fêtes de Jeanne d’Arc chaque printemps à Orléans, a réagit aux propos calomnieux, racistes, injurieux qui ont émaillé ces derniers jours les réseaux sociaux suite aux choix de la jeune fille qui incarnera Jeanne fin avril et début mai prochain.

Mgr Jacques Blaquart.

“Il faut garder la raison… Jeanne d’Arc s’est battue pour que les armées d’occupation, elle voulait que son pays retrouve la paix. Le choix qui a été fait de Mathilde, c’est le choix d’une fille bien, qui remplissait toutes les conditions, qui vit sa foi, qui est altruiste et engagée. Derrière ce choix ça a été l’union sacrée…

Tout cela me navre. Je pense qu’il y a des gens qui tombent dans la haine, les peurs irraisonnées, enfermés dans une vision de repli. Ça me désole. Ça veut dire aussi qu’il y a du travail à faire au niveau de l’éducation. 

J’ai envoyé un message à Mathilde, dans des moments comme ça on a besoin d’être soutenu. Je pense aussi à ses parents, qui doivent se dire : on est Français, mais on n’est pas reconnus. Ce n’est pas acceptable.

Tout cela démontre une vision très restreinte de notre pays depuis les origines, arrêtons de rêver je ne sais pas quoi qui n’a jamais existé”.

Propos recueillis par notre consœur de RCF Loiret Sophie Deschamps.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Tout à fait d’accord avec Monseigneur BLAQUART.

    Les propos tenus à l’encontre de Melle Mathilde EDEY GAMASSOU sont abjects à l’image de leurs auteurs.
    Tout cela est affligeant et demande un gros travail d’éducation et un combat sans merci contre toutes les radicalisations.
    Visiblement ces groupes “identitaires” n’ont rien compris aux valeurs véhiculées par les fêtes de Jeannne d’Arc : tolérance, fraternité, ouverture, paix, etc.
    Ceci dit je tiens à exprimer toute ma solidarité et mon soutien à Melle GAMASSOU ainsi qu’à toute sa famille.

  2. On arrêtera malheureusement jamais ,la bêtise et la méchanceté de l’Homme .

  3. La bêtise en l’occurrence s’exprime dans un casting inadéquat. Le bon usage en cinéma est de choisir un acteur qui a le plus de similitudes physiques avec le personnage. S’il n’y avait pas de complexes au sujet de la couleur de peau, justement les organisateurs n’auraient pas choisi une mulâtre.

    Quand Didier Grimault écrit que les valeurs véhiculées par les fêtes de Jeannne d’Arc sont : tolérance, fraternité, ouverture, paix, etc. – c’est du second degré ??

    Toutefois j’aurais aimé qu’il y ait plus de réactions lors du film de Luc Besson, qui donnait une image très dégradante de Jeanne d’Arc.

    • nota : je viens d’apprendre que “mulâtre” est injurieux, remplacer par “métisse”

  4. Béatrice Odunlami, elle-même d’origine bénininoise, est l’adjointe au maire en charge de la supervision des célébrations annuelles en l’honneur de Jeanne d’Arc. Elle avait, dès avril 2017, expliqué vouloir faire de la Pucelle d’Orléans le moyen de promouvoir le multiculturalisme. Béatrice Odunlami avait également assuré vouloir en finir avec la propriété « exclusive » de la Sainte par les Français blancs et chrétiens.Elle avait assuré vouloir compter sur les militants de la société multiraciale et multiculturelle pour « l’y aider ».”

Comments are closed.






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail