Football Ligue 2 : La Berrichonne efficace à la maison face au Gazelec d’Ajaccio

Châteauroux avait raté son déplacement sur l’île de beauté voilà quelques mois. Pour le match retour, les locaux voulaient effacer cette défaite assumé mais qui faisait un peu tâche dans le parcours des Rouge et bleu. Mené durant quelques minutes, les hommes de Jean-Luc Vasseur ont su se remettre la tête à l’endroit pour s’imposer sur le score sans appel de 4 à 1.

Boukari et Khada, se sont régulièrement trouvés sur la pelouse de Gaston-Petit.

Un match de vendredi soir, en plein hiver, même au cœur du Berry, c’est frais. Frisquet même. Ça “bordaille” le 0° au niveau de la pelouse et pas plus dans les tribunes. Si on prend en compte que le XV de France, même en déconfiture, vient s’ajouter à la soirée télé, on comprend mieux les places vides dans les tribunes castelroussines. On a beau avoir une équipe de Châteauroux qui est désormais tranquille peinard pour la L2 la saison prochaine. On a beau entendre le discours de coach Jean-Luc Vasseur comme quoi « la notion la plus importante c’est vraiment de prendre du plaisir, de jouer relâché et en étant dans cet état d’esprit là on peut peut-être espérer continuer à prendre des points », c’est un peu juste pour remplir les tribunes de Gaston-Petit en février. Encore en dessous de la barre des 3.000 spectateurs (2.725) la Berri ne fait décidément pas le plein et ce n’est pas la faute aux résultats.

Pas de gros changement dans la compo berrichonne hormis le retour, après l’intérim impeccable de Souchaud, de Mouez Hassem dans les buts. A part ça, on prend les mêmes en comptant sur la bonne volonté de chacun pour poursuivre, à minima, la série en cours de cinq matches sans défaites.

Siddy Sarr a ramener la Berri à égalité.

Début de match intéressant avec une Berri sûre de son fait et une équipe Ajaccienne loin d’être une victime expiatoire. D’ailleurs, malgré une possession nette, c’est le Gazelec qui ouvre la marque par l’intermédiaire de W. Jobello sur une passe décisive de Y. M’Changamac (19e). Coup de froid supplémentaire pour les fidèles des Red Blue Angels. Sauf que la Berri de maintenant sait jouer une partition. Le but de Siddy Sarr, de la tête, sur un corner dans la boite de l’inévitable Barthelmé remet assez rapidement les pendules à l’heure (27e). On repart presque qu’à zéro à la demi-heure avec ce 1 à 1 avec une Berrichonne de Châteauroux assez fringante tout de même. Pourtant, à la pause rien de bien nouveau à se mettre dans les mitaines.

Tout est à faire en deuxième mi-temps

 

Jean-Luc Vasseur et Alhadur peuvent afficher une belle sérénité.

À la reprise, La Berri si elle laisse un peu plus la possession du ballon, a beaucoup moins de largesses quant à de possibles tirs corses. Au contraire, au fil de minutes, la partie s’est équilibré au milieu de terrain. De quoi remonter encore d’un cran pour les co-équipiers d’un Benrahma toujours très impliqué. A peine l’heure de jeu passé, Alhadur parfaitement servi par Benrahma, profite d’un contre mené à grande vitesse pour inscrire un deuxième but libérateur (65e) et surtout son premier but en tant que joueur professionnel. Le contre arme fatale quand c’est la Berrichonne qui s’en sert. Preuve en est, alors que l’on entre dans les dix dernières minutes, deux coups de poignard donnent un peu plus d’ampleur au score. Dans un premier temps, c’est Mandane qui profite d’un long ballon en profondeur de M’Bone pour venir tromper de très près Elana (84e), le gardien visiteur, et enfin, en conclusion, Khadda met son tir dans le petit filet pour la quatrième réalisation de la soirée (87e).
Si Jean-Luc Vasseur, satisfait tout de même, a avoué être « content que l’on puisse montrer les progrès de ce groupe » et « être dans une belle dynamique. D’autant que les joueurs ont encore montré beaucoup de talent ». Et d’ajouter un petit compliment à son banc des remplaçants qui a fait sa part de boulot cette victoire à domicile.

Albert Cartier était déçu de la 2e mi-temps de ses joueurs.

Albert Cartier son homologue du Gazelec estime quant à lui que son équipe « a fait une assez bonne première mi-temps mais une mauvaise deuxième période ». Il n’a pas manqué de regretter le manque d’efficacité de ses ouailles avec 1 seul but pour 9 tir alors que Châteauroux pointe, ce vendredi soir, à 4 sur 15… Pas parfait, mais pas loin.

Ce succès apporte donc trois points de plus dans l’escarcelle des Castelroussins. Les voilà désormais, avec leurs voisins de Clermont, à une seule encablure d’une place de barragiste et même à seulement une victoire du podium de la ligue 2.

Qui l’eut cru au début de ce championnat, à l’été dernier ?

Fabrice Simoes

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.