Oxylane à Saint-Jean-de-Braye (Loiret): Décathlon jette l’éponge

Les associations, regroupées notamment dans le collectif SPLF 45  qui s’étaient élevées contre le projet de “village Oxylane” à Saint-Jean-Braye, au lieu dit de La Bissonerie, ont obtenu gain de cause.

Décathlon par l’intermédiaire de l’un des ses cadres l’a annoncé: l’entreprise renonce à implanter à cet endroit ce concept qui comprend des commerces (magasin Décathlon et enseignes très spécialisées), des activités sportives (club de remise en forme, mur d’escalade…), des services (garde d’enfants, location de matériel…) et des événements (cross, conventions fitness…) pour un investissement de 27 millions d’euros. Onze Village Oxylane de ce type existent en France.

La maqette du projet.

Les associations défendaient en l’occurrence des zones humides (dix hectares) et la préservation de zones agricoles périurbaines et n’hésitaient pas à se comparer à la “résistance” au projet de Notre-Dame-des-Landes. Ces associations avaient multiplié les recours notamment devant le Tribunal administratif d’Orléans.

Décathlon vient de jeter l’éponge mais cherche toujours à s’implanter à l’est ou au nord de la métropole orléanaise.

 

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Une implantation possible à Boigny-sur-Bionne sur l’ancienne emprise de Lexmark et IBM ?

  2. Après Nt Dame des Landes, St Jean de Braye. Vite une délibération du conseil municipal de Bure pour que cette commune où les nukléaristes-autruches veulent enfouir des déchets hautement radioactifs s’appelle Sainte Bur(n)e!.

Les commentaires pour cet article sont clos.