So Chèvre : un snacking 100 % terroir

Une nouvelle startup issue de l’incubateur Food Val de Loire à Contres vient de lancer son activité. Elle proposera des produits naturels à partir du lait de chèvre. Décliné sous la marque So Chèvre, les deux premiers en cas enCapri ont été présentés le 22 février dernier.

(de g. à d.) Fabrice Bianchi et Sébastien Duboc (So Chèvre), Christelle Saupin et Pierre Berneau-Merlet (Food Val de Loire CCI41).

L’innovation agroalimentaire est plus que jamais la marque de fabrique de Food Val de Loire comme le constate la presse spécialisée qui relève régulièrement la performance de l’incubateur de la CCI 41. Sur les 60 startups les innovantes du moment, 6 sont accompagnées par cette structure unique dans la région.

Un en cas à base de lait de chèvre sans additif ni conservateur à déguster sans modération.

So Chèvre est donc le petit dernier parmi les projets en phase d’amorçage. L’idée en revient à Sébastien Duboc, jeune ingénieur agro (formé par UniLasalle à Beauvais) passionné par le monde caprin depuis son enfance. Après une expérience salariée dans les équipements de traite, la nutrition animale (Sanders) et le conseil en élevage puis la direction d’une exploitation dans le Perche, le jeune homme de 32 ans, a souhaité prendre un nouveau départ.

« L’idée est de valoriser le lait de chèvre et ses dérivés dans une gamme de produits sains et naturels. La région est le cœur du bassin caprin avec cinq AOP sur les quatorze que compte le pays, leader mondial de la production de lait de chèvre » explique Sébastien. En s’installant dans l’ancienne laiterie de Parçay-sur-Vienne, le jeune homme a donc clairement ciblé un marché de niche pour lancer sa startup.

1000 pièces vendues en prévente

Avec le soutien de Fabrice Bianchi, son grand-oncle, jeune retraité issu lui aussi du secteur agroalimentaire (37 ans d’expérience), Sébastien a donc créé AMALTUP, une SAS qui portera la marque So Chèvre. Et après quelques mois d’intenses recherches, les 2 premières recettes So Chèvre sont lancées. Il s’agit d’en cas équilibrés composés de lait de chèvre (26 à 29 %), de fruits secs et de céréales (40 g avec 3 ingrédients seulement). Fabriqué dans une unité de production de la région, ces barres apportent environ 160 calories et peuvent ainsi soutenir les sportifs dans leur activité ou agrémenter une pause gourmande.

Côtés débouchés, les marchés spécialisés des distributeurs des réseaux sportifs, diététiques ou nature sont ciblés tout comme le snacking et les sites touristiques. Intelligente innovation, pour lancer So Chèvre, une opération de prévente en ligne (www.makeinloirevalley.fr) est lancée depuis le 5 février jusqu’au 30 mars. « La vente en grande distribution n’est pas prévue. L’idée est de vendre en circuits courts sans force de vente dédiée » complète Fabrice Bianchi.

Le démarrage est en tout cas très satisfaisant avec un excellent accueil mais aussi la prévente de près 1000 en cas soit la réalisation de l’objectif qui devrait être doublé. On devrait donc retrouver les So Chèvre sur les présentoirs dès fin avril au tarif de 2.40 €. Pour le merchandising, « des outils de vente en bois seront conçus pour être écoresponsables ce qui correspond à nos valeurs » conclut Sébastien.

J-L Vezon.

Un business plan soigné

Après cette phase 1 dite d’amorçage, So Chèvre ambitionne à l’horizon 2023 d’élargir sa gamme vers les alicaments. Fort d’une démarche R&D intégrée, la gamme devrait s’élargir vers d’autres produits innovants à vocation santé. On sait ainsi que le lait de chèvre est en en effet très bénéfique sur le plan de la digestibilité, de la teneur en matières grasses et de caséine.

Sébastien Duboc se félicitait de l’appui de la CCI 41 pour lancer son projet : “L’accompagnement stratégique des conseillers de l’incubateur a été crucial. Il nous a permis de parfaitement cadrer le projet, de croiser notre offre avec le marché, d’accéder à leur réseau et de communiquer efficacement » souligne-t-il en mettant en avant le travail des trois collaborateurs de la CCI présents sur le Pôle Food Val de Loire (Christelle Saupin, Pierre Berneau-Merlet, Pascal Badoux)

Repéré grâce à la cellule de veille de Food Val de Loire, le projet a été pris en compte rapidement dès le mois d’août. Et en à peine une année, l’idée de Sébastien est ainsi passé à la réalisation. Benchmarking, image de la marque, accès aux réseaux sociaux, financement de l’innovation, rien n’a été oublié dans le montage du projet. Au point que So Chèvre, soutenu également d’autres partenaires vient d’être lauréat du réseau Entreprendre Val de Loire. A la clef, un prêt très utile pour abonder un budget création avoisinant 100 000 €.

« L’incubateur est un vrai plus pour la filière et le territoire. Au final, c’est toute la filière de production de lait de chèvre du Sainte-Maure de Touraine qui va sortir gagnante et donc l’économie agricole locale », se félicitait Pascal Jacquin PDG de la Fromagerie P. Jacquin & Fils (18 M€ de CA dont 60 % à l’export) installée à la Vernelle depuis 1947 lors du point presse de présentation en présence Jean-Luc Brault, président de la Communauté de communes du Val de Cher-Controis et d’Yvan Saumet, président de la CCI41.

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.