La Ferté Saint-Aubin: le “Cube”, la nouvelle piscine rebaptisée et sauvée des …eaux

Trop d’eau tue les piscines! Si ces inondations dramatiques de juin 2016 n’avaient coûté tant d’argent au contribuable (et aux habitants), on pourrait s’amuser du paradoxe. Outre qu’elle est magnifique, la piscine de la Ferté Saint-Aubin présente donc la particularité d’avoir été inaugurée…deux fois. Une première fois le 24 septembre 2014. La seconde fois vendredi dernier.

La machinerie toute neuve.


Et maintenant ça baigne. Les derniers réglages sont en cours. Dans quinze jours les Fertésiens et les Fertésiennes (et les autres) pourront à nouveau se jeter à l’eau dans un des trois bassins du complexe qui maintenant s’appelle Le Cube. “Enfin la page se tourne d’un épisode long et douloureux“, s’est exclamée Constance de Pélichy le maire de La Ferté en accueillant ses invités à cette (presque) réouverture. Huit mois de travaux, pour remettre la piscine en état et une facture de 1,4 millions d’euros, ce qui n’est pas rien. Après le classement de la commune dont les habitants ont beaucoup souffert des
n-Paul Roche.

Constance de Pélichy et Jean-Paul Roche.


débordements du Cosson, qui était plus que largement sorti de son lit après un premier épisode en 2015, en état de catastrophe naturelle,  les assurances  ont versé 650 000 €. Le reste de l’addition ayant été réglée par le département et la région à hauteur de 200 000€ chacun et le solde par la communauté de commune, sans emprunt. Un cube payé… rubis sur l’ongle.

Idéalement situé…

 Comme le rappelle Jean-Paul Roche, la piscine, “nouveau nom, nouvelle identité” est l’équipement phare de la  CC des Portes de Sologne. dont il est président. Fallait-il le maintenir dans ce secteur en pleine zone inondable, avec le risque qu’un beau jour le Cosson ne gonfle à nouveau jusqu’à menacer la piscine? Constance de Pélichy ne jette pas la pierre à ses prédécesseur en l’occurrence l’équipe de Philippe Froment qui avait décidé de sa situation., Objectivement le Cube est idéalement situé, en pleine nature, proche du château, du  camping et …du Cosson, il constitue un atout touristique majeur pour la porte nord de la Sologne. Reste que quand le Cosson déborde, c’est le “Cosson de payant” qui  trinque. 

La culture du risque

La visite des premiers “nageurs”.


Lors de la crue de 2016, ce sont essentiellement les équipement techniques et les locaux administratifs, qui avaient été très endommagés. Toute la machinerie a été rehaussée de 3,50  mètres et à 70 cm des plus hautes eaux de la crue. Si les installations techniques étaient à nouveau sous l’eau, cela signifierait que tout le centre ville de la commune serait sous les eaux…
Tant Constance de Pélichy que le président de la région Centre-Val de Loire François Bonneau ont insisté sur “la culture du risque”, en évitant de noyer le poisson: “Nous ne pouvons pas faire croire que l’on peut empêcher à jamais les eauxde monter à nouveau. Ce que l’on peut reprocher aux élus, c’est ne pas faire émerger des politique de résilience”, a dit la jeune élue, maire et conseiller régional. 

La pub du Cube 

Pour François Bonneau, “les aléas climatiques ce n’est pas quelque chose d’extraordinaire, il faut l’intégrer on ne pourra jamais tout prévoir”. Pour Marc Gaudet le président du Loiret qui avait accordé uneenveloppe de 600 000€ au projet initial, “vous êtes sauvé des eaux”, a t-il lancé en direction des élus de l’intercommunalité en regrettant de ne pas bénéficier d’un tel équipement à Pithiviers.

Sans oublier de préciser aussi que le département a mis en place pour ces épisodes de catastrophe, des Plans communaux de Sauvegarde. 
 
Ca tombe bien, si l’on peut dire, la piscine d’Orléans La Source, à quinze minutes de La Ferté en voiture* vient de fermer pour des travaux de longue durée. Le Cube qui va bénéficier d’une campagne de pub (la pub du cube!), est composé d’un bassin nordique extérieur de 663 m3 chauffé pour nager toute l’année dehors,  d’un bassin intérieur de 140 m3, d’une pataugeoire de 30 m3 et d’un bassin de balnéo de 60 m3 avec un espace hammam sauna. Dès la réouverture les associations de tous âges vont se précipiter pour reprendre leurs activités. Pour prendre le bouillon en Sologne il faut aller au nouveau “Cube”, la piscine qui a désormais la palme des bassins du sud orléanais.                                                    
Ch.B
 

* Entrée au Cube: 3,50€ pour les habitants de la communauté de commune des Portes de Sologne, qui réunit Ardon, Jouy-le-Potier, La Ferté Saint-Aubin, Ligny-le-Ribault, Marcilly-en-Villette, Ménestreau-en-Villette et Sennely.

5€ pour les usagers extérieurs à la CC.

 
 

 

Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail