Démocratie représentative contre démocratie participative: faites entrer l’accusé !

Le CRIJ et le collectif Citlab ont organisé le 21 février dernier un Tribunal pour les générations futures, un procès-débat ouvert au public. Avocats et procureurs ont délibéré autour de la question, « faut-il laisser les élus décider seuls des petits et grands projets ? »

Les élus sont-ils systématiquement les plus légitimes pour mettre en place un projet ? La participation citoyenne va-t-elle de soi dans un souci de représentativité ? Gouvernance verticale ou horizontale ? Ces questions étaient au cœur de la soirée qui s’est tenue le 21 février dernier au CRIJ (Centre Régional Information Jeunesse) à Orléans, organisée avec le collectif Citlab, engagé dans l’émergence de nouvelles formes de démocratie citoyenne.

Ce collectif organise régulièrement des débats et des rencontres sur les thèmes de l’engagement et de la citoyenneté. Mais au lieu d’un débat classique opposant démocratie représentative à démocratie participative, le public a assisté à un Tribunal pour les générations futures. Au cours de ce procès, où procureurs et avocats ne s’escriment pas à établir la culpabilité ou l’innocence d’un accusé, mais plutôt de délibérer sur la question: « Faut-il laisser les élus décider seuls des petits et grands projets ? »

Un jury tiré au sort

« L’engagement fait peur et c’est parfois difficile de se sentir concerné » précise Thierry Férey, directeur du CRIJ Centre-Val de Loire, Pour ce dernier, l’enjeu de ce tribunal est « de montrer qu’il n’y a pas qu’un mode de participation en développant des espaces d’engagement citoyen ».

Si les rôles des magistrats étaient tenus par des membres du collectif (habillés en toge), le jury de ce tribunal était constitué de sept personnes du public tirées au sort. Parmi les témoins, on trouvait entre autres une étudiante, un entrepreneur, des profs et des militants. Pas des experts, mais des citoyens donc, pour autant pas dénués d’expertise. Pour Philippe Rabier, membre du collectif Citlab, « l’idée est de traiter d’un sujet sérieux dans un format ludique. L’intérêt du tribunal, c’est de proposer un argumentaire pour que chacun puisse prendre le temps de s’informer et de s’exprimer ».

Courage des élus contre intelligence collective

Jouant également le rôle du procureur, M. Rabier se donne pour mission de défendre les élus, rappelant que ces derniers ne sont jamais seuls dans leurs prises de décisions, mais entourés de conseillers et d’experts. Il insiste également sur le courage des élus qui s’opposent aux souhaits de la population ; il prend l’exemple du tramway d’Orléans auquel s’opposait une majorité des Orléanais. Il déclare, à la fin de son réquisitoire : « Faisons confiance dans la démocratie représentative. Winston Churchill disait : “La démocratie est le pire des systèmes, à l’exclusion de tous les autres” ».

Véronique Fenninger, en tant qu’avocate de la démocratie participative, défend quant à elle « l’intelligence collective » des citoyens, en citant les initiatives mises en place à Grenoble, où les citoyens peuvent inscrire une motion à l’ordre du jour du conseil municipal, ou encore à Tours, où la moitié de son conseil de développement est constitué de citoyens volontaires tirés au sort. Elle insiste sur le rôle des élus, qui doivent « être les moteurs et initiateurs d’une telle politique. Le pouvoir n’est pas une fin en soi mais un service ».

Entre démocratie représentative et démocratie participative, c’est maintenant à vous de juger.

NPVS

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Il serait normal que ,sur des projets importants réellement utiles et très onéreux que les citoyens puissent s’exprimer et interdire le cas échéant.

Comments are closed.

Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail