Salon de l’Agriculture : la région terre d’excellence

Il faut faire connaître l’excellence  et faire savoir qu’elle est bien là. Fière et forte de la grande qualité de son agriculture et de ses terroirs la Région Centre-Val-de-Loire occupe une place de choix au Salon International de l’Agriculture.

Forts bien placés, ses stands couvrent 260m2 à l’entrée du hall 3. Incontournables car les visiteurs qui viennent du Hall 1, celui des animaux et du 2, celui des grandes cultures et de l’odyssée végétale sont obligés de les traverser donc de s’y arrêter d’autant plus que des animations pédagogiques et gourmandes les interpellent, que des recettes de produits locaux élaborées  par des chefs de la région leur sont proposées et qu’une borne de jeu tactile leur permet de  s’approprier ce territoire  fameux et de remporter quelques cadeaux dont des DVD de « L’Ecole buissonnière » de Nicolas Vanier qui dépeint si bien de la Sologne. Ils  continuent à leur en parler lorsqu’ils sont rentrés chez eux.

https://www.facebook.com/Region.Centre.fr/videos/1961507827201630/

Cette installation prestigieuse, véritable îlot de charme  dans la plus grande ferme de France, méritait une visite officielle d’autant plus que le Conseil Régional et la Chambre régionale d’Agriculture l’ont financée et la soutiennent.

Après un long arrêt auprès des éleveurs  de bovins et de caprins régionaux, François Bonneau, président (PS) de la Région, a souligné  l’importance du secteur agricole régional, la qualité de son savoir-faire très divers mais toujours remarquable et n’a pas caché l’inquiétude que soulève en lui comme chez les agriculteurs concernés la nouvelle carte des zones défavorisés simples. « L’Indre- et-Loire, le Cher, le Loiret sont particulièrement touchés. Alors que nous avons commencé à mettre en place des circuits courts pour les cantines scolaires et la restauration collective si rien n’est fait nous ne pourrons pas poursuivre ce que nous avons entrepris faute d’agriculteurs qui auront mis la clé sous la porte », a-t-il dit avant que le préfet de région, M. Falcone, ne prenne la parole et déclare qu’il ferait son possible pour soutenir la région dont il a la charge.

Le meilleur s’expose

https://www.facebook.com/Region.Centre.fr/videos/1960529120632834/

Ce n’est plus une mode mais un fait de société : le citadin  veut savoir ce qu’il  mange, d’où vient ce qu’il achète, si possible qui l’a fait pousser et transformé. Les filières régionales ont anticipé cette quête et bien intégré l’idée qu’une appellation d’origine protégée (AOP) ou une indication géographique protégée (IGP), une fabrication artisanale bien identifiée étaient des repères fiables pour les consommateurs. Aussi les stands de la Région ont-ils mis en valeur des produits répondant à ces demandes.

https://www.facebook.com/Region.Centre.fr/videos/1959461314072948/

Fromages : Les Cinq AOP du Centre-Val de Loire

Région phare pour la production caprine, avec plus de 850 exploitations caprines, le Centre-Val de Loire produit 65% des fromages de chèvre français   sous label d’appellation d’origine protégée. Ces AOP sont cinq regroupées au sein du Criel et faisant promotion commune. Tous les  palais fins peuvent déguster sur un même stand, du crottin de Chavignol, du Pouligny-Saint-Pierre, du Sainte-Maure de Touraine, du Selles-sur-Cher et du Valençay, s’initier aux différences et mesurer les qualités gustatives de chacun, guidés par les élèves du lycée hôtelier de Blois.

Les sablés de Nançay

Depuis les années 1950, ces gâteaux croquants et fondants n’en finissent pas de conquérir les palais. La famille Brulé, père et fils, et leur équipe de 11 personnes ont investi un nouvel atelier de fabrication  à Nançay dans le Cher où depuis 2008 ils produisent leurs gâteaux artisanaux au bon goût de lait suivant une recette tenue secrète et à partir de matières premières locales.

Terres d’Eure-et-Loir

Terres d’Eure-et-Loir  est une marque créée et déposée en 2002 par la Chambre d’Agriculture. Elle regroupe des produits d’Eure-et-Loir de qualité commercialisés en vente directe et circuits courts. Elle regroupe 120 membres et prouve que « le grenier à blé » de la France offre aussi une grande diversité de produits des cinq petites régions naturelles du département qui sont le Perche, le pays Chartrain, la Beauce, le Drouais et le Pays Dunois.

Brasseries

Turones ou Euraliène deux bières qui se font mousser. L’obtention d’un diplôme universitaire « d’opérateur en brasserie », à l’université de La Rochelle ont donné naissance aux bières Turones à Cormery (37). Brassées dans une ancienne gare entièrement restaurée, ces bières ont un caractère bien trempé.

La brasserie de Chandres à Sours(28) utilise autant que possible l’orge de ses champs. « L’Eurélienne » propose 12 types de bière toutes fabriquées sur place et de façon artisanale.

Vins et eaux de vie

AOC Touraine, crémant de Loire, Jus de raisin pétillant, coteaux de Gien, vins du Val de Loire, nos vignobles ont la côte.   Depuis 1508  la famille Plou exploite un domaine viticole à Chargé (37) qui produit des vins blancs, rouges et rosés issus des cépages traditionnels de la Loire très régulièrement médaillés. Le domaine Dutertre à Limeray (37),  exploité par la même famille depuis cinq générations n’est pas moins réputé. Il allie terroir, tradition et savoir-faire ce qui lui a valu de figurer dans plusieurs guides touristiques.

Covifruit seule entreprise du Loiret à commercialiser l’eau de vie n’est pas moins reconnue. Née en 1933 de  l’association de producteurs,  Covifruit dont le siège est à Olivet (45) distille , suivant les années de 150 à 500 tonnes de poires, élevées par 25 arboriculteurs, cueillies à la main à maturité et distillées pour fournir 10 000 litres d’alcool vendus directement au magasin Covifruit,  en grandes surfaces ,  dans des magasins traditionnel   ou par correspondance.

F.C.

Le prestige au bout de la sélection

Animaux ou produits, la participation au Concours Général Agricole (CGA) est précédée d’une rigoureuse sélection confiée aux Chambres d’Agriculture. La région compte deux centres de pré-sélections l’un à Tours, l’autre à Bourges. Etre sélectionné pour participer à la finale est déjà source de reconnaissance de qualité, être médaillé confère un réel  prestige à l’exploitation.

En 2018, 557 échantillons de vins ont été présentés au Concours Général Agricole par la Région Centre-Val de Loire et139 échantillons de fromages de chèvre AOP, de charcuteries, bière, eaux de vie, huile de noix, cidre, jus de pomme et lait.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. HALTE A L INTOX.Le quotidien des animaux d’élevage ne ressemble en rien a l’image idyllique que la profession veut en donner;95%des cochons ne verront jamais ni ciel bleu ni liberte et sorties dehors ni meme de la bonne paille comme litiere;quand va t on enfin reformer tout cela et respecter l’animal?

Comments are closed.






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail