Ligue 2: La Berrichonne renvoie l’AS Nancy-Lorraine à ses doutes 1-0

 

Troisième succès consécutif pour une Berrichonne de Châteauroux en verve depuis le début de l’année. Sur leur pelouse, les Castelroussins se sont imposés par la plus courte des marges, 1-0, face à une équipe Nancéienne loin d’être sereine et surtout incapable de cadrer plus d’un tir sur l’ensemble de la rencontre.  

Traoré a perdu deux duels face à Jourdren

On rejouait un deuxième vendredi de suite sur la pelouse de Gaston-Petit, sauf que, cette fois-ci, le froid était un peu moins intense, la neige ne tombait pas, les Bleus du rugby étaient en pause internationale, et la Berri n’avait plus qu’un point de retard sur la place de barragiste de montée. Normalement cela devait inciter le public castelroussin à venir, sinon en masse, tout du moins un peu plus nombreux qu’à l’accoutumée dans les travées du stade berrichon. Chiche ont donc dit les Berrichons qui, finalement, se sont retrouvés 6624 autour des palanquères pour cette 28e journée.

Une certitude cependant, la Berrichonne dans le rôle du favori, ce n’était pas complètement ça mais tout de même pas si mal. Une première occase stoppée net par Yahia à hauteur de ses 20m, carton jaune à la clef,  et le ton était donné avec des locaux quasiment entreprenants …

 

Un but dès le premier quart d’heure

Benrahma a encore réalisé une grosse prestation

D’ailleurs, même si Nançy avait un coup franc favorable vers la 10e minute, c’était Châteauroux qui monopolisait le ballon depuis le coup d’envoi. Au quart d’heure, Tounkara  débloquait le compteur des locaux en prolongeant une tête de Siddy Sarr au fond des filets visiteurs (. Dans la foulée, Benrahma faisait des siennes et obligeait, par deux fois, le portier de l’AS Nançy, Jourdren, à des parades d’une parfaite efficacité. Et puis plus grand-chose à se mettre sous la plume. Hormis un tir de Badila, histoire de faire briller Hassen Mouez, le dernier rempart de Châteauroux, sur coup franc à la 30e, Nançy n’avait pas vraiment de quoi se mettre en évidence. Par contre, Pour Jourdren, pas besoin de faire des mouvements pour rester chaud, les tirs de Benrahma ou Tounkara l‘obligeait à sortir le grand   jeu. A la pause, en toute logique, la Berrichonne possédait donc un but d’avance et montrait un visage plutôt avenant.

 

Un but d’avance et changement de défense

Tounkara a marqué le but de la victoire

Dès la reprise, Tounkara perdait son duel face à Jourdren (48e) avant que Benrahma ne voit son coup franc passer devant le but vide (52e). Autant d’opportunités gâchés ne pouvait qu’inciter Nançy a remonter d’un cran. Surtout que, après le 3-4-3 intial, Jean-Luc Vasseur revenait à du traditionnel 5-3-2 pour redonner un brin de consistance à une défense à rassurer. Méthode efficace puisque, alors que le dispositif se voulait défensif, la Berri était plus dangereuse…

De fait, les Berrichons avaient, en plusieurs occasions, la balle du ko aux bouts des pieds. Un centre de Boukkari et le duo Kahdda-Traoré se gênait un peu au moment du dernier geste. Sur ce coup-là,  Traoré,  dernier à toucher la balle, ne pouvait appuyer une tête facilement captée par Jourdren (77e). A force de ne pas marquer, les locaux se mettaient en fâcheuse posture mais pas réellement en danger. Preuve en est le rentrant Hadji qui avait la balle d’égalisation peu après mais butait sur Hassen, seul tir dans la boite, alors que l’on arrivait aux derniers instants du temps réglementaire. Comme la Berri avait décidé de finir la rencontre au petit trot, les visiteurs mettaient un peu plus de pression. De quoi donner des sueurs froides aux Red Blue Angels mais aussi des bouffées de chaleur avec, entre autre, un arrêt réflexe de Jourdren devant Khadda (90e + 2). Des dernières minutes d’un jeu d’attaque-attaque durant lesquelles la Berri jouait une moitié de partition qui était suffisante pour engranger les trois points de la victoire.

 

La Berrichonne prête pour aller à Reims 

Siddy Sarr a beaucoup donné à la pointe de l’attaque castelroussine

Désormais, La Berrichonne de Châteauroux est, à égalité de points avec Clermont et l’AC Ajaccio. Le trio pointe à la 3e place du classement. Au pire, après les dernières rencontres qui ont été décalées, Châteauroux  sera au 6e rang du championnat avec l’application du départage au goal-average. De quoi voir venir pour la troupe de Jean-Luc Vasseur qui n’a pas manqué de rappeler que, la semaine prochaine c’est le Stade de Reims, le leader, qui sera au programme. « Nançy, c’était dur, âpre. Nous avons remporté un match compliqué. On va d’abord profiter de cette victoire et, après le décrassage, on va travailler pour aller à Reims. Pour ce rendez-vous nous avons un capital confiance et  surtout rien à perdre … »

 

Fabrice Simoes

  • Une fois n’est pas co^tume, les trois équipes de la région Centre-Val de Loire l’ont emporté vendredi, Orléans à Valenciennes et Tours la lanterne rouge à Brest 3-1!

 






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail