Loir-et-Cher LREM : Christine Jagueneau va continuer de marcher, seule

Référente La République en Marche (LREM) du département de Loir-et-Cher, cheville ouvrière incontournable depuis le début de l’aventure En Marche !, Christine Jagueneau vient de démissionner de son poste. Explications.

Christine Jagueneau (au centre) le 7 mai 2017 à 20h pile.

Elle ne jette pas l’éponge, non, elle « démissionne ». Nuance. « C’est devenu incompatible avec mon travail, très prenant, j’ai des responsabilités au niveau européen et je suis absente 3-4 jours par semaine. C’est difficile d’être en même temps dans le Loir-et-Cher et à l’autre bout de l’Europe ».
« Et en même temps »… Jusqu’au bout, le gimmick aura fonctionné chez Christine Jagueneau, référente La République en Marche, marcheuse de la première heure et – ce qui n’est pas un accessoire – cadre dans une entreprise anglaise spécialisée dans la gestion des eaux pluviales (Polypipe). « Je reste clairement très engagée, et vous me retrouverez dans la politique locale » indique cette hyper active qui n’a pas pratiqué – on lui en sait gré – la langue de bois en chêne massif depuis son arrivée sur la scène politique locale.

Boire un verre avec le maire de Blois ?

Pour preuve sa récente invitation à l’adresse du maire de Blois Marc Gricourt (le 24 février dernier), au détour d’un post Facebook naturellement, à boire un verre et d’échanger au sujet de l’attractivité de Blois : « Allons, M. le Maire, renforçons l’attractivité de Blois et innovons autour de ce projet en pensant non pas à des enseignes à faire venir à Blois (ça paraît compliqué) mais à une nouvelle approche de l’attractivité qui combinerait tourisme, activité, loisirs et culture avec entre autre la Fondation du Doute. Ben, le mouvement Fluxus et des auteurs de BD habitués à Blois pourraient activement y participer… Et si on en parlait ensemble… LaRem41 se propose de vous accompagner dans cette réflexion tout en s’inscrivant dans le projet gouvernemental de revitalisation des Centre-ville. Je compte sur votre coup de fil… ».

Christine Jagueneau,LREM de Loir-et-Cher.

« Il ne m’a même pas répondu » se désole la bientôt ex-référente LREM, mais ne semble pas désespérer : « Il y a un vrai sujet avec le projet Saint-Vincent, mal ficelé mais à Blois on a une chance folle que n’ont pas d’autres villes de la région : on a des touristes ! Il y a donc matière ». En attendant de boire un verre avec le maire – elle risque bien de flétrir sur place si elle attend trop – elle souhaite « continuer à faire du fond en me focalisant sur des sujets qui m’intéressent : l’école en particulier ». Elle assure l’intérim en attendant que la procédure de remplacement soit mise en œuvre – celle-ci vient de la direction nationale du mouvement d’Emmanuel Macron.

Qui pour la remplacer ? Sur le sujet, Christine Jagueneau est officiellement moins prolixe, mais la nature en politique ayant elle aussi horreur du vide il serait étonnant que des louveteaux ne sortent pas du bois… « Je continuerai de m’exprimer » promet-elle. On la croit sur parole.

F.Sabourin

Afficher les commentaires