AFP : l’Orléanaise Catherine Sueur candidate à la présidence

Le mandat du président de l’Agence France Presse accordé pour 5 ans doit être renouvelé.  Les dossiers de candidatures devaient être déposés le 2 mars au plus tard.

Catherine Sueur.

Sans surprise, l’actuel président, Emmanuel Hoog, postule pour un troisième mandat. Une petite dizaine de dossiers a été déposée dont celui de  l’Orléanaise Catherine Sueur, 40 ans,  énarque, actuellement à la Cour des Comptes, fille du sénateur du Loiret. Elle fut le numéro 2 du Musée du Louvre, du Groupe Le Monde puis de Radio France avant d’occuper les fonctions de secrétaire générale de l’AP-HP (assistance publique des hôpitaux de Paris) qu’elle a quittées  en janvier.

 Ont, entre autres, également candidaté à ce poste stratégique, Christophe Beaux, ex-PDG de la Monnaie de Paris également actuellement à la Cour des Comptes, Thomas Grenon, ex directeur général de la Cité des Sciences et de l’Industrie puis du Muséum d’histoire naturelle, actuellement à la tête du Laboratoire national de métrologie et d’essais, Fabrice Fries, ex-dirigeant du pôle presse de Vivendi puis chez Publicis.

 Un comité de sélection présidé par Jean-Luc Evin, directeur des rédactions et de l’Information de Ouest-France et membre du conseil d’administration de l’AFP sélectionnera au moins deux candidats, lesquels seront ensuite auditionnés le 11 avril par le conseil d’administration

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Après 4 postes passés dans différents organismes, il serait peut-être temps de démissionner de la fonction publique ? Le parachute est bien confortable, mais devient à la longue indécent.

  2. Je suis toujours étonné de découvrir des CV longs comme le bras à pas 40 ans. Après de longues études, cela signifie que ces gens-là restent 2 à 3 ans (voire moins, quelques mois parfois) sur un poste hautement stratégique pour aussitôt en changer.
    Peut-on réellement imprimer sa marque, mener à terme des projets d’envergure en si peu de temps ?

    • Vous avez parfaitement raison. Ça fait partie du mal français. Regardez les préfets, même topo : sitôt nommés quelque part, ils n’ont qu’une idée, faire des ronds de jambes à Paris pour obtenir une nomination ailleurs, au titre de l’avancement. Le Loiret en est un parfait exemple : moins de deux ans en moyenne !!!

  3. Je ne comprends pas pourquoi on laisse “candidater” des financiers à la tête d’un groupe de presse !! Il vaudrait mieux qu’il y ait quelques “vrais” journalistes qui soient candidats ! Il est vrai que AFP fait plus souvent du copier/coller que du vrai journalisme.

  4. La fille cadette de Jean Pierre a certainement beaucoup de mérite, mais un papa sénateur, cela doit aider un peu, en filigrane dans le CV ! Magcentre n’a pas osé faire le lien de parenté, mais attendait que l’un d’entre nous le fasse !

      • Oui, mille excuses, je suis attaqué par le gâtisme !
        Beau parcours pour cette jeune femme, et un papa sénateur, ça ne freine pas une carrière.
        Bon, maintenant, je vais aller prendre mes gouttes !

  5. À la lecture de tout ces commentaires, je ne peux que constater que la réussite d’une jeune femme telle que Catherine ne fait pas que des envieux…bien au contraire..vos jugements sont d’une bassesse !!!
    Elle est certe fille de…mais elle est avant TOUT une jeune femme pleine de mérite, travailleuse qui s’est donnée les moyens d’arriver là où elle est et elle mérite largement ses fonctions.
    Bravo Catherine pour ce que vous êtes et tant pis pour les médisants !!!!

Les commentaires pour cet article sont clos.