Loiret : le tribunal administratif « ordonne » la réintégration de l’ex directrice du CFA

Le Tribunal administratif d’Orléans a ordonné, suite à l’audience du 23 janvier dernier, la réintégration de Séverine Le Normand, ex directrice du CFA du Loiret, évincée dans des conditions plutôt brutales en juin 2017. Cette éviction avait entrainé un mouvement de grève du personnel de la Chambre de métiers. Un autre mouvement de grève devrait se produire le 17 mars prochain lors des journées portes ouvertes du CFA. Car la réintégration effective de Séverine Le Normand s’avère malgré tout compliquée, dans une ambiance très tendue avec la direction de la CMA.

Y. Houth (DG de la Chambre de Métiers du Loiret) ; G. Gautier (président) ; J. Kohn (directeur du CFA), le 14 septembre dernier.

Gérard Gautier, président de la CMA (Chambre de métiers et de l’artisanat), et Yves Houth, son directeur général, avaient eu des mots assez durs à son encontre. « Des manquements à son poste ; vrai problème de stature… » disaient-ils droits dans leurs costumes le 14 septembre dernier, lors d’une conférence de presse annonçant les projets de la CMA et du CFA (Centre de formation des apprentis) du Loiret. Le « non renouvellement du contrat arrivé à échéance » – en réalité un licenciement déguisé – le 30 mai 2017 de la directrice du CFA Séverine Le Normand avait été suivi par un mouvement de grève du personnel de la CMA en protestation de cette décision. Une vraie crise, avec claquements de portes, pressions, intimidations, et soupçons de harcèlement moral. La CGT s’en était émue, l’ex directrice avait, sous les conseils d’avocats, porté l’affaire devant le Tribunal administratif avec un référé en recours d’annulation, dont elle avait été déboutée. Puis elle avait déposé un second référé, suspensif. Le jugement de l’audience du 23 janvier a inversé la tendance : il « ordonne sa réintégration » de l’ex directrice du CFA.

“La CMA ne commente pas une décision de justice”

Pas sûr que cette décision soit de nature à apaiser la situation : entre temps, Gérard Gautier et Yves Houth ont recruté Jérôme Kohn au poste de direction du CFA. Deux directeurs pour un seul CFA, c’est une personne de trop. Jérôme Kohn va-t-il devoir faire sa valise ? Séverine Le Normand peut-elle revenir à son poste dans une telle ambiance ? La direction de la CMA peut-elle la contraindre à « vendre » sa démission ? « Ça ne serait pas acceptable », explique Marc Dupont, délégué syndical CGT de la CMA du Loiret. « C’est déjà arrivé dans le passé, en 2006 lorsque le président de l’époque et son secrétaire général (D. Rouet et Y. Bardou) avaient décidé d’un commun accord de cesser leur collaboration en échange d’une transaction de 300.000 €. Celle-ci avait été annulée lors d’un recours devant le Tribunal administratif sur réquisition du préfet, considérant qu’on ne fait pas ce qu’on veut de l’argent public y compris dans une chambre des métiers ».

Contactés par Magcentre.fr, ni Gérard Gautier ni Yves Houth ne souhaitent s’exprimer sur le sujet. Par la voix de leur service communication ils indiquent : « La CMA ne commente pas une décision de justice. Elle étudie avec son conseil juridique la possibilité d’interjeter en appel la décision du Tribunal administratif ». Ce qui ne suspendrait probablement pas la décision précédente : « Sauf dispositions particulières, le recours en appel n’a pas d’effet suspensif s’il n’en est autrement ordonné par le juge d’appel dans les conditions prévues par le présent titre » indique le Code de justice administrative. Des exceptions et des aménagements seraient néanmoins possibles. Affaire à suivre donc…

F.Sabourin

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. La justice a réparé en partie ce qu’a subi Mme LE NORMAND.
    Si Gérard GAUTIER a encore une once de stature, qu’il démissionne !

    Gérard GAUTIER DÉMISSION !
    Yves HOUTH MUTATION !
    Mme S. LE NORMAND RÉINTEGRATION !

  2. Quelle honte, quelle publicité pour nous artisans !
    Faites vos valises !

  3. Cette décision de justice me satisfait pleinement car il est inacceptable qu’un président de CMA se place au dessus des lois. En tant qu’élu, il a un devoir d’exemplarité vis à vis des artisans qui lui ont fait confiance et des apprentis.
    Cette directrice avait fait ses preuves car depuis sa nomination, le CFA était valorisé, les formations mises en avant, les relations avec les employeurs encouragées et facilitées, l’intérêt des jeunes apprentis privilégié, le travail des professeurs respecté.

  4. On leur donnerait le bon dieu sans confession devant
    l’hôtel de leur église.L’habit ne fait pas le moine…

    • St Jean Baptiste n’est pas dupe ! Nous avons la mission de porter la bonne parole dans tout le département, mais aussi auprès de la Préfecture, de la Région; de l’APCM, des députés du Loiret etc.. Il faut croire en la justice Républicaine, la preuve !

  5. Aujourd’hui journée internationale des droits de la femme , je souhaite que cette décision de justice soit respectée et que ce petit monsieur s’il a encore un peu d’honneur parte .

  6. Une décision de justice qui honore les magistrats qui l’ont rendue ! On doit dire Bravo à cette femme qui a osé s’opposer à des hommes qui se sentent tout puissants ! On veut valoriser l’ apprentissage? Qu’on commence par laisser en place des personnes compétentes qui travaillent pour un meilleur encadrement des apprentis !

  7. Une catastrophe parmi tant d’autres à la CMA du Loiret! Des dirigeants qui prouvent une fois de plus leur incompétence et leur nocivité pour le personnel, les apprentis et le service public, tout en décrédibilisant l’artisanat!! Bravo!

  8. 30 ans de pressions, d’humiliations, de népotisme… Même après le suicide du directeur M Guérinet, force est de constater que non seulement les méthodes n’ont pas changé, mais que le responsable est toujours en place.
    Il est temps que les autorités compétentes fassent enfin le ménage.
    Que fait la Région qui finance cette politique ?
    Que fait le Préfet ?
    Que fait le Président de la CMA?
    Jusqu’où doit on salir l’artisanat pour qu’ils réagissent enfin?

    • Le 3 Octobre 1997, Christian Guérinet alors directeur du CFA se suicide.
      À cette époque, Roger Aguiton était président de la chambre de métiers, Christian Guérinet était directeur du CFA, Christian Phelep était le secrétaire général et Yves Houth était le directeur de la formation.
      Actuellement Roger Aguiton est en retraite, Christian Phelep est mort et Yves Houth est directeur général des services !
      À la suite de cet acte tragique, une rumeur a circulé sur l’existence d’une lettre qui aurait expliqué les raisons de ce geste désespéré. La famille de Christian Guérinet a alors tenu à révéler au personnel du CFA les raisons pour lesquelles il a mis fin à ses jours.
      L’avocate de la famille, Anne Sourcis, m’a alors remis un extrait écrit de sa main en présence de Madame Guérinet, son épouse, et de Monsieur Guérinet, son frère. À cette époque, j’étais délégué syndical.
      Cet extrait a été diffusé en interne le 9 mai 2017 dans un document syndical intitulé « Le temps est venu de libérer la parole ».
      Aucun membre du personnel du CFA et de la CMA ne peut ignorer qui sont les deux personnes nommées par Monsieur Guérinet qui ont “chercher en permanence à le détruire”, ce qui l’a conduit à un profond désespoir.

  9. Émission passionnante sur France 2 ce soir. Envoyé spécial. Astuces pour licencier : Inventer exagérer scénariser. Cela ressemble fortement à ce qui s’est passé au CFA ! Le décryptage de ces méthodes de voyou est plus qu’ intéressant !

  10. Voici ce qui arrive quand l’intérêt politique prévaut sur l’intérêt de la jeune génération :
    on sacrifie la compétence sur l’hôtel des intérêts personnels.
    Nos jeunes n’ont pas besoin de cela.
    C’est sûr qu’entre l’action de Mr Khon et celle de Mme Le Normand il n’y a pas photo, on sait vite quels intérêts sont servis.
    Lamentable.
    Mr Gautier qui sait si bien repérer les manquements devrait rapidement comprendre que Mr Houth lui a été de très mauvais conseil.
    Le retour de Mme Le Normand ne peut se faire qu’avec le départ de Mr Houth!

  11. Nous sommes dirigés par des hommes de pouvoir qui aiment asseoir leur autorité en bafouant le statut du personnel du CFA, en méprisant les agents même ceux qui sont corvéables à merci, pire en les intimidant et en exerçant d’odieuses pressions. Ils divisent pour mieux régner et instaurent un climat de travail désastreux. Ça n’a que trop duré.

  12. Total incompétence! Gauthier et Houth représentes tous ce qu’il faut bannir de CMA. Ce sont des gens qui ont totalement perdue de vu le but. But qui est de former des jeunes à un métier. Ils ne s’occupe que de leur petit pouvoir. Ce ne sont que des nuisibles. Que fait la région? connivence certainement. Il est temps que les branches professionnel fassent le ménage.

  13. En tout cas depuis la rentrée, les apprentis sont extrêmement remontés contre la dégradation de la formation au CFA : des travaux pratiques transformés en préparation d'”évènements” destinés à la comm de l’équipe dirigeante, des professeurs dont le contrat n’est pas renouvelé et qui ne sont pas remplacés, des apprentis punis lorsque leurs parents se plaignent à la Région, plus de sorties organisées à l’internant, plus de médiateur…

  14. Enfin la justice a reconnu le comportement abusif de la chambre des métiers. Une directrice de CFA licenciée parce qu’elle met en priorité la progression pédagogiques des appentis plutôt que les desiderata d’une direction accrochée à ses avantages (restaurant pédagogique, petits fours autant que j’en veux, réparation de ma voiture perso….); comment peut-on cautionner?.

  15. J’espère que cette décision de justice sera appliquée à la lettre. Non seulement Séverine LE NORMAND avait mené une politique audacieuse, au service de l’apprentissage avant tout, mais la nouvelle direction mise en place depuis son éviction multiplie les gabegies, les décisions absurdes, le tout dans un management archaïque et dictatorial qui brime les individus et étouffe les initiatives.

  16. Où est la sérénité? Je ne la vois pas même en cherchant bien alors que d’après messieurs Gauthier Houth et Kohn elle est de retour au cfa depuis septembre! Dans quel climat doit-on former les jeunes apprentis!! Il faut que cela change!

  17. pour avoir connu K, je conseilles de garder la Dame!!! soit dit en passant
    Bon courage aux salaries

  18. Les comptes l’artisanat régional sont serrés ?
    La bonne blague !
    On perpétue depuis des décennies la tradition des “vautours et autres bras cassés” à la têtes des instances officielle de l’artisanat.
    – les artisans sont prélevés de leur cotisation obligatoires chaque mois
    – les profs rament
    – les élèves subissent
    – La Région centre subventionne les yeux fermés
    HEUREUSEMENT
    Les marionnettistes sont à l’oeuvre et “merdoient” joyeusement.
    La petite péniche avait fait merveille pendant des année (Bruno Pénichon, ancien secrétaire général et directeur des services), et maintenant c’est au tour de son clône Houth de nous montrer l’étendue de son talent !
    Chapeau les artistes !

  19. Bravo a tous ceux qui se sont battus pour une juste cause. Dans quel monde vivons nous?

  20. Un management autoritaire
    Cela doit cesser !
    Je l’espère pour les jeunes les professeurs l’apprentissage doit être le reflet de l’excellence et géré par l’excellence et non par des personnes qui se sentent au dessus des lois

  21. Un petit retour en arrière pour prendre de la hauteur…..
    À propos de la gestion de la CMA du Loiret, voici l adresse de téléchargement du rapport établi par la Chambre régionale des comptes en 2009, accessible librement sur internet:
    https://www.ccomptes.fr/fr/documents/7724

  22. C est une honte !
    Madame Le Normand vous êtes la bienvenue !
    Notre combat etait légitime !
    C est une belle victoire.

  23. Il faut combattre l hydre à trois têtes !
    Vous n êtes ni au dessus des lois ni des decisions de justice.
    Vous devez partir et laisser la place à LA directrice du CFA.
    C est la justice qui vous l ordonne !

  24. une très bonne nouvelle pour cette directrice compétente, pour les apprentis, tous les salariés et le CFA;
    un grand bravo à toutes celles et tous ceux qui se sont mobilisés pour soutenir cette salariée maltraitée et dénoncer les pratiques d’un autre âge du Conseil d’administration;
    Félicitations aux salariés syndiqués, notamment de la CGT, qui ont su, grâce à leur ténacité, porter haut et fort les valeurs de justice et de solidarité;
    Une vrai leçon d’humanité, MERCI

  25. Justice est faite, enfin!!! un grand soulagement en vue des nombreuses victimes de cette direction de la CMA , combien de salariés compétents ont dû fuir le CFA face à ce comportement destructeur???
    Mme Le Normand mérite pleinement cette fonction de Directrice qu’elle a déjà remplie avec courage ,loyauté et dynamisme , cette décision est juste.
    L’image du CFA se dégrade au fils des mois ce qui est regrettable pour un établissement qui a pour but d’inculquer le savoir et les valeurs de l’apprentissage…

  26. Je trouve ça particulièrement inacceptable de voir ces messieurs imposer leur loi et leurs méthodes au personnel de la CMA et du CFA.
    Total soutien à ceux qui refusent la loi du plus fort et de diktats des encravatés.

  27. Pour deux hommes il est tellement plus simple de faire virer une femme et de surcroît d’embaucher un autre homme à la place, une belle preuve de virilisme et de sexisme! Encore heureux que Madame Le Normand est réintégrée!

  28. Je salut le courage des juges du tribunal administratif, qui ont su prendre une décision courageuse face au licenciement scandaleux d’une directrice de CFA méritant pleinement sa place. Il est tout bonnement inacceptable que des hommes sous prétexte qu’il soit responsable de la CMA, éjecte une femme sous prétexte qu’elle n’ai pas son mot à dire. J’apporte tout mon soutien plein et entier à cette femme et a tout le corp enseignant victime d’un système archaïque, vertical et patriarcal.

  29. Bravo pour la décision de justice prise à l’égard de Mme Le Normand.
    Je souhaite que mes collègues du CFA puissent travailler dans de meilleurs conditions

  30. « Manquements à son poste ; vrai problème de stature » selon les Président et Directeur Général de la CMA à l’encontre d’une salariée qu’ils ont viré sans motif valable.

    Comment vont ils se qualifier eux mêmes ces petits Barons qui viennent de se faire taper sur les doigts par la justice ?
    Sauvageons ou voyous ?
    A eux de voir, mais ce qui ressort de toute cette affaire, c’est qu’il convient avant tout de respecter la loi et que les intimidations et pressions sur un salarié ne sont pas acceptables.
    Le plus dereangeant est que ces tristes individus jouent avec de l’argent public, car comment vont ils se dépatouiller d’une situation inextricable ? Deux salariés pour un même poste, c’est un de trop qu’il va falloir forcément indemniser.

    Ce sont ces inconséquents et incompétents qui mériteraient d’être remerciés pour gaspillage d’argent public.

  31. Un climat toujours tendu malgré les changements de directeurs, de secrétaires généraux, de présidents. Le non respect des personnes, de leur travail et du statut est un constat quotidien.
    Quand pourra -t- on travailler sereinement à la CMA 45? Quand monsieur Houth sera parti?

  32. La justice a fait son travail , mais le mal est fait et le problème loin d’etre résolu
    Madame Le NORMAND a bénéficié d’une totale confiance de l’ancienne équipe dirigeante et des membres élus du bureau de la CMA DE L’époque.Elle s’est distinguée par sa capacité à restructurer et redynamiser l’établissement, perturbé par une succession de cadres à sa direction les dernières années.
    Madame LE NORMAND s’est fortement impliquée dans son poste,se montrant déterminée, motivée et rigoureuse pour mettre en oeuvre une nouvelle organisation interne et un fonctionnement novateur, mobilisant ainsi les équipes administrative et pédagogique pour développer l’attractivité du CFA en direction des entreprises, du public, des différents partenaires institutionnels et des acteurs de l’orientation, de l’insertion et de l’emploi.
    Ses compétences en matière de management ont contribué à insuffler un nouvel état d’esprit plus volontaire au sein du personnel. Elle a su mobiliser les équipes pour réaliser des projets citoyens, culturels, artistiques et pédagogiques en faveur des apprenants et des partenaires
    Les compétences de Madame LE NORMAND était reconnues de tous mais ont manifestement déplus au nouveau secrétaire faisant fonction qui n’a jamais accepter qu’on lui face de l’ombre
    Je suis très heureux que Madame LE NORMAND soit réhabilitée affaire a suivre

    • Merci Monsieur Morin de votre intervention claire et nette. 10 ans de Présidence à la tête de la CMA du Loiret ( 2007-2017) et donc au service de l’artisanat du Loiret, vous avez su en effet repérer les qualités de Mme Le NORMAND et la placer à la tête de notre établissement où pendant un an elle a engagé des réformes qui ont très largement contribué à son attractivité en développant en effet des partenariats institutionnels et associatifs.
      Le CFA avait retrouvé une dynamique. Le personnel enseignant et administratif avait regagné de la confiance. Mme Le NORMAND a reçu en retour un soutien d’une large majorité du personnel du CFA lorsqu’elle a subi des pressions et humiliations indignes de la part de G.GAUTIER et de Y.HOUTH pour ensuite être licenciée au mépris de ses droits statutaires et enfin, a posteriori par voie de presse, être discréditée professionnellement par ces deux personnages.
      Cette situation est exceptionnelle pour ne pas dire unique dans le réseau des CMA de France.
      Elle peut à ce jour compter encore sur beaucoup de professeurs et d’agents administratifs qui ne l’ont pas oubliée et sauront l’accueillir pour son retour, ce que nous espérons clairement !

  33. Tous les salariés actuellement en CDD adossé à la convention avec la région peuvent se détendre grâce au courage de madame Le Normand qui a osé porter l’affaire au TA.
    Entretenir l’idée fausse que ces contrats sont précaires a permis à la CMA45 de maintenir la pression sur les personnels concernés .

  34. Une fois de plus, des personnes se croient au dessus des lois et n’hésitent pas à se comporter comme de véritables voyous !! Heureusement la justice est intervenue, maintenant la décision de justice doit être appliquée.

    Les autorités de l’état doivent prendre leurs responsabilités et sanctionner durement les dirigeants !

  35. Les professeurs et personnels administratifs qui ont travaillé en étroite collaboration avec Mme Lenormand ont tous été victimes de représailles : non renouvellement de leur contrat, mise au placard ou harcèlement. Depuis le début de l’année scolaire, les arrêts de travail pleuvent, certains d’une durée inquiétante.
    Les CCD sont fragilisés par leur statut précaire et beaucoup (CDI compris) n’oseront pas faire grève le 17 mars par peur des représailles.
    Comment M. Houth peut-il exercer sa dictature depuis autant d’années, avoir pu brisé autant de personnes et n’être jamais inquiété ? M. Gautier lui a aisément emboîté le pas.
    Qui dans cette région va entendre notre appel au secours ?

  36. Chaque jour, nous sommes témoins des agissements abusifs de notre directeur JÉRÔME KHONE, pur produit choisi par messieurs Houth et Gautier. À titre d’exemple et parmi tellement d’autres, il ordonne régulièrement aux professeurs de mécanique et de carrosserie d’entretenir et de nettoyer sa voiture en exigeant la rapidité ; il exige des professeurs de pâtisserie des petits fours sucrés différents chaque matin pour déguster avec son café ; il a imposé aux apprentis la pratique sportive du Krav-Maga (technique de combat utilisée par l’armée israélienne) au mépris du programme prévu par le référentiel ; il a truqué les résultats d’un examen sous prétexte de donner une bonne image du CFA etc. etc. etc.
    Comment peut-on continuer d’accepter de tels agissements ?

  37. La justice a tranché, Mme Le Normand a été licenciée illégalement, la justice de la république ordonne sa réintégration. Elle doit retrouver son emploi. Pourquoi ne pourrait-elle pas revenir ?
    Parce qu’elle risque à nouveau de subir des pressions de la part de G.Gautier et de Y.Houth ?
    Parce qu’elle a été disqualifiée publiquement par Gautier et par Houth ?
    Il faut être réaliste disent la plupart des gens, elle ne peut pas revenir. Alors que faut-il faire ?
    Ne rien faire c’est donner raison à ces deux types, c’est banaliser l’humiliation, la domination, l’abus de pouvoir …. Notre dignité nous conduit à nous lever et à indiquer à Gautier et à Houth LA SORTIE !
    Vous avez peur de vous lever parce que vous avez peur de perdre votre emploi ? Mme Le Normand vous a montré la voie, elle s’est levée et ils se sont vautrés minablement ! Elle a retrouvé son emploi ! ce sont des minables !
    Après le 8 avril, si Mme Le Normand n’est pas revenue, c’est qu’il se sera passé quelque chose et là vous aurez toutes les raisons d’avoir peur.

  38. Bravo pour cette décision de justice, qui laisse le sentiment d’un immense gâchis…
    Va-t-on encore subir longtemps les agissements coûteux (humainement et financièrement) de M.Houth ?
    Tout ce que Mme Le Normand avait patiemment mis en place : Pôle Relations Entreprises, projets éducatifs et citoyens, autonomie “pédagogique” du CFA vis-à-vis de son organisme gestionnaire (la CMA45)… a été systématiquement déconstruit par le nouveau directeur mis en place par MM Gautier et Houth, avec le retour des “prestations” extra-pédagogiques, le clientélisme, les pressions exercées sur certains agents… et tout cela avec l’argent public bien sûr !
    Jusqu’à quand la Région va-t-elle tolérer de tels agissements et laisser la CMA45 gaspiller l’argent destiné à l’apprentissage ?

  39. Management désastreux du nouveau directeur illégitime qui est la nouvelle marionnette des dirigeants de la CMA.
    Quand la région va t-elle assainir ce bourbier ?!

  40. La région ne serait-est pas complice des agissements de Houth et Gautier pour ne pas intervenir malgré nos démarches passées ? On parle de gaspillage de l’argent public ? Ms des projets pédagogiques à destination de nos apprentis ont été refusés à cause de leurs coûts jugés trop élevés, alors que les nombreux gueuletons organisés par la Chambre de Métiers du Loiret coûtent des dizaines de milliers d’euros et ont bien lieu eux !!! C’est inadmissible.

  41. Résultats du management et des méthodes honteuses de messieurs Gautier, Houth et Khone : Des professeurs et des agents administratif en dépression, d’autres pas encore mais en arrêt maladie, une masse importantes de professeurs qui vont travailler avec le moral en berne, totalement désabusés et démotivés. Un climat de suspicion règne car certains achètent des promotions ou des garanties en acceptant de témoigner contre leurs collègues. Le dernier scandale est une lettre à charge contre des enseignants écrite par la médiatrice du CFA téléguidée par M. Houth. On n’est jamais au bout de désagréables surprises. Jamais.

  42. K-G… H,
    Un triumvirat qui récemment s’est permis de publier un arrêté. Demain ce sera un décret et après ?
    Rien ni personne ne semble pouvoir les arrêter, et pourtant…
    La situation s’est encore aggravée cette année.
    Au sein du CFA, personnel et apprenants sont méprisés et maltraités par la direction. Les parents des apprentis ne sont pas épargnés non plus « Nous ne sommes pas aidés avec les parents !!! ».
    Nous souffrons tous des caprices d’un pouvoir arbitraire et d’un manque de considération.
    La région, le principal financeur est abusée.
    Pourtant les vœux de la CMA45 ont été un succès !
    Comment peut-on cautionner de tels agissements ?
    Personne ne dispose de suffisamment de pouvoir pour intervenir ? ou plutôt personne n’ose intervenir ?
    Le jugement prononcé est une victoire mais elle n’est pas suffisante. Il faut tout simplement que quelqu’un OSE…
    Merci d’avance !

  43. Je vous rappelle que les CMA sont des établissements administratifs de droit public avec un statut autonome pour les personnels établi par une commission paritaire nationale dite CPN52
    ( définie par une loi de 1952 ). Cette commission n’est d’ailleurs pas statutaire dans son fonctionnement car un représentant du ministère de tutelle la préside et a un droit de vote et peut faire basculer une décision. Elles ont donc une indépendance juridique et administrative qui fait que la Région par exemple ne peut pas intervenir et décider de mettre à l’écart telle ou telle personne. La seule façon d’agir et de peser c’est de s’engager dans des mouvements légaux de dénonciations, de propositions, de blocages divers et donc d’être présent quand ils sont organisés.
    Sans offenser St Jean Baptiste pourtant annonciateur de la venue de Jésus, le sauveur n’existe pas !

  44. Dans mon commentaire précédent il fallait lire « Cette commission n’est d’ailleurs pas paritaire ».

  45. Nous n’avons pas besoin d’être dirigés par une “Diva” qui exige ses petits fours tous les matins!!
    A quand la réquisition des enseignants pour nettoyer son véhicule personnel?? Ah, non, ça c’est déjà fait!!
    Nous avons besoin d’une vraie direction, nous avions une “vraie Directrice!!
    Madame Séverine Lenormand a su rapidement remotiver le personnel enseignant et administratif. Elle a également valorisé le travail des apprentis pour les apprentis et non pas pour se faire “mousser”, ce que le Directeur du CFA Monsieur Jérôme Kohn adore faire…
    Monsieur Jérôme Kohn méprise son personnel. Il se permet d’arriver 1 heure en retard à une réunion pédagogique… Lorsqu’il daigne y participer, il coupe la parole des professeurs avec autorité et condescendance, utilise son téléphone portable “vautré” sur sa chaise lorsqu’un enseignant s’exprime et l’ignore…
    Que dire de Monsieur Yves Houth traitant les salariés du CFA de “commensaux” dans une note de service! Et oui ses “vassaux” s’étaient permis de prendre leur pause déjeuner dans Son Royaume!! La liste serait encore longue…
    Le personnel du CFA ne peut plus travailler correctement dans une telle ambiance, sous une telle pression!!
    Les arrêts de travail pleuvent, la motivation générale est au plus bas.
    Le devoir d’un directeur est de développer les compétences de son personnel, de les valoriser et de faire en sorte qu’il s’épanouisse dans son travail !

  46. L’équipe “dirigeante” du CFA considère le personnel administratif et enseignant, ainsi que les apprentis comme du “petit” personnel qui ne doit qu’obtempérer à leurs exigences et décisions.
    Malheureusement, ce management crée une ambiance maussade au sein de l’établissement et touche de plein fouet les apprentis.
    Nous devons retrouver un climat plus serein pour que toute l’équipe travaille en aillant “l’envie” et que les jeunes en formation puissent avoir un enseignement de qualité, respectueux des exigences du programme des examens et non de celles de ce trio de personnes qui croit avoir tous les pouvoirs!
    Il est temps de les renverser!!!

  47. Une petite formation peut être lui serait utile ? Je lui conseille la lecture de François Duvergé dans L’Art Du Management qui déplore qu’en

  48. En France, je cite : le management est vertical, autoritaire et cloisonné. …..
    En fait toutes celles qui oublient que l’entreprise est d’abord une construction humaine, une histoire d’hommes et de femmes et que c’est l’humain qui tire l’économique et non l’inverse.
    Fin de citation.

  49. Eh bien ! quelle situation cauchemardesque ! en lisant quelques commentaires j’ai l’impression que certains salariés ont un réel besoin de se libérer.
    Créez donc une page Facebook car dans quelques temps l’excellent article de magcentre s’enfoncera dans les profondeurs des consultations.
    J’ai connu pareille situation dans le secteur privé dans un groupe relativement important.
    Allez-y, n’hésitez pas ! Je vous soutiens toutes et tous.

  50. Et bien ! La cinquantaine de commentaires fera-t-elle sortir de leur silence les gens visés par ceux-ci ? Mon petit doigt me dit que ça serait plutôt une preuve d’intelligence, de discernement et de courage… Hâte !

  51. Oh mais là c’est très simple, il va y avoir réintégration avec derrière un licenciement contre une indemnité transactionnelle, ça ne peut pas être autrement et vous ne verrez rien car les fonds viendront d’ailleurs, système réseau et caisse noire, tout est prévu braves gens, les avocats des deux parties connaissent la musique mais vous vous ne l’entendrez pas car c’est silence radio dans les deux camps .

  52. Et je rajoute bien entendu que c’est une fausse partie de poker menteur, la transaction se fera au dernier moment du délai imposé par le Tribunal c’est systématique car l’employeur doit reconstituer la carrière du salarié donc on attend le dernier moment pour que le salarié touche le maximum de mois de salaire. C’est d’ailleurs un principe jamais discuté par l’employeur pour obtenir la signature du salarié. Les règles d’un licenciement d’un commun accord sont bien rodées après reste l’indemnité transactionnelle qui est assez vite pliée mais qui dépend du niveau du salarié, si cadre supérieur ça peut chiffrer quand même !

  53. Dans ce type de structure, chambre consulaire donc EPA, ce serait plutôt une démission mais ça ne change rien, la négociation répond au mêmes principes bien évidemment.

  54. C’est inadmissible ! Il faut rendre les armes!
    Laissez la place à cette décision de justice qui a toute sa légitimité au regard de toutes ces magouilles et ce harcèlement quotidien à l’égard de Mme Le Normand!

  55. Du temps de Mme le Normand le Cfa était beaucoup mieux tenu et tout était beaucoup mieux organisé , depuis qu’elle n’est plus là le cfa part dans tous les sens
    Élève en soin esthétique

  56. Étant élève du CFA, depuis deux années, je constate que Madame Le normand dirigeait parfaitement le CFA!
    Contrairement à monsieur Kohn qui ne pense qu’à sa notoriété sur Facebook.
    Se présenter lors d’animations que nous réalisons pendant simplement 5 minutes pour faire des photos…

  57. La tutelle administrative, la Préfecture, elle attend quoi là, qu’il y ait un autre suicide consécutif à des pressions professionnelles comme il y a vingt ans ?
    Et les autres organisations patronales artisanales comme l’u2p elles attendent quoi pour monter au créneau et donc intervenir contre le syndicat de Gautier qui ne représente certainement pas nos artisans, ceux qui survivent dans nos villages, bourgs et petites villes ?
    L’U2P est solidaire de Gautier et de Houth ?
    Gautier n’a jamais été artisan, Houth n’en parlons pas !
    Et François Bonnot lui, quand il va rencontrer dans une manifestation publique sur nos métiers, il va leur serrer la main à ces deux individus, comme si de rien était ?
    Le CFA, c’est pas un établissement dont le fonctionnement repose sur des fonds publics à 80% ? Donc sur nos impôts ?
    Que fait Alain Griset, ancien chauffeur de taxi, ancien président de l’apcma ( assemblée permanente des chambres de métiers et de l’artisanat ) reconverti président pour 4 ans en 2017 de l’u2p ( union des artisans et des professions libérales ) ? Lui qui entend damer le pion au medef et à la CPME, le syndicat de Gautier ?
    Gautier ne confondrait-il pas le CFA avec sa petite entreprise de nettoyage ( 3 à 4 salariés ) à vocation industrielle dans le secteur agroalimentaire ?

Les commentaires pour cet article sont clos.