Thomas Hell offre un lumineux concert inaugural

Journal Concours OCI # 2

Nouvelle journée passionnante ce jeudi, au Conservatoire d’Orléans et  à la  Salle de l’Institut,  cœur névralgique du treizième Concours International de piano d’Orléans. C’est en milieu de matinée que trente -deux candidats venus du monde entier, sur les quarante deux inscrits, on participé au tirage au sort.  Un tirage  au terme duquel Julien Blanc, a gagné, sous les applaudissements nourris des autres candidats,   le redoutable numéro 1 , celui qui lui permet d’ouvrir ce vendredi les épreuves éliminatoires.  Quant au numéro 13, il est allé à Magnus Villanova. 

Lors de cette matinée, Isabella Vasilotta, directrice artistique, a chaleureusement accueilli les pianistes en lice en présence de toute l’équipe administrative et artistique de la manifestation. Tous ont ainsi pu prendre contact avec l’accordeur des instruments,  Pierre Fenouillat, avec cet appariteur de haut vol qu’est Maxime Larouy,  et avec Bertrand Stasi, ingénieur du son qui enregistre, entre autres , l’ensemble des épreuves éliminatoires.

Un artiste à la sensibilité cristalline

Ce jeudi, temps fort du festival-concours, Thomas Hell, pianiste allemand,  Prix Blanche Selva partagé avec Fabio Grasso en 1996, a donné un récital d’ouverture à l’Institut. Programme céleste et étincelant de virtuosité avec la belle Sonate pour pinao n°2,  de Charles Ives (1947), œuvre qu’il a déjà portée au disque chez Wergo,  et “The Celestial Potato Fields”, de 2005,   de Sidney Corbett, pianiste américain qui avait du reste écrit cette pièce en hommage à Ives. Heureuse surprise, le compositeur américain était hier soir présent pour expliciter son œuvre dédiée à celui qui écrivait que “dans chaque âme humaine il existe un rayon de la beauté céleste”.

Peu de temps avant son concert, Thomas Hell , véritablement heureux et touché de se retrouver là, parle volontiers de ce concours qu’il a bien connu en tant que candidat: ” C’est une magnifique atmosphère qui se dégage de ce rendez-vous si spécial où les familles d’accueil sont tellement chaleureuses. C’est un concours réellement exceptionnel qui couvre,  à un niveau d’excellence incroyable,  le répertoire de 1900 à nos jours”.

” Absolument unique est aussi cette possibilité qu’il offre  de jouer avec un ensemble,  car l’essentiel de nos carrières  ne saurait se résumer au travail de soliste” poursuit cet artiste qui , en 1996,  avait interprété à Orléans le  Concerto de Bartok avec l’Orchestre Symphonique d’Orléans placé sous la direction de Jean-Marc Cochereau.

Un disque pour sésame

Quant à l’enregistrement d’un disque offert traditionnellement au lauréat du Prix Blanche Selva ? “Il s’agit de quelque chose de très important  car les étudiants n’ont souvent pas le moyen financier de s’offrir une telle carte de visite qui est,  ici , le fruit de l’élan, de l’énergie,  et du soutien d’une  grande organisation”.  

Pourquoi avoir mis Ligeti au programme  de ce récital d’ouverture ? Thomas Hell: “Parce qu’il est,  à mon sens,   le plus important compositeur du XXe siècle après 1970.  J’aime infiniment son originalité, sa puissance, sa manière d’écrire, son œuvre de beauté et pleine de virtuosité.  Aborder son travail est une sorte de challenge, et il est  si difficile de le jouer qu’il faut toujours s’améliorer”. 

Pour mémoire, Thomas Hell est le professeur de Takuya Otaki , pianiste japonais qui a remporté la dernière édition du Concours d’Orléans . C’est avec plaisir  que le maître,  qui tient aussi à saluer “l’énergie , la passion , la pertinence et la folle rapidité de jeu” de la pianiste Françoise Thinat, présidente d’honneur d’OCI, célèbre, au regard  du disque “Bartok ou la virtuosité” de Takuya Otaki, le  désir d’interpréter des œuvres rarement jouées.

Jean-Dominique Burtin.

Première journée des épreuves éliminatoires:
vendredi 9 mars à partir de 14 heures et à partir de 20 heures,
Salle de l’Institut, place Sainte-Croix, Orléans.
Tarif plein: 5€ par jour. Tarif réduit: 3€ par jour.
Les épreuves éliminatoires se déroulent jusqu’au dimanche  11 mars inclus.

En savoir plus: 02.38.62.89.22.
Et: www.oci-piano.com

Remerciements à Camille Arcache, attachée de presse, interprète, et assistante du jury du concours.

Photos de répétition Thomas Hell et des candidats: JDB.

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.