Ligue2: l’USO croqué par les crocos 1-4 

Face à la meilleure attaque du championnat, les orléanais ont été impuissants ce vendredi soir au stade de la source et s’inclinent sur un score lourd (1-4). La bonne série de six matches sans défaite prend fin.

 

Gaétan Perrin dans la nasse nîmoise.

Après une minute de silence bien respectée en hommage au jeune pensionnaire du centre de formation de Tours, décédé dans la nuit de jeudi à vendredi, le coup d’envoi est sifflé et, d’entrée, les nîmois s’installent dans la surface de l’USO. Les crocodiles se procurent une première occasion franche dès la première minute.

Les débats se rééquilibrent au bout de cinq minutes mais la possession reste nîmoise. L’USO s’offre sa première occasion à la suite d’un exploit individuel de Gomis qui enrhume son défenseur avant de buter sur le portier nîmois (20’).

Cambon contre son camp

Mais les jaunes et noirs concèdent beaucoup trop de coups de pied arrêtés et finissent par craquer sur l’un d’eux. Suite à un corner, Bozok récupère et remet fort devant le but, Cambon est surpris et dévie dans ses propres filets (0-1, 28’).

Près de 4 500 spectateurs au stade de La Source malgré les vacances.

Quelques instants plus tard, sur un nouveau corner, le capitaine nîmois manque de faire le break malgré le but vide. Gallon maintient ensuite son équipe à flot notamment face à Alioui (40’).

Les orléanais réagissent timidement par Le Tallec (35’) et Furtado (43’) mais, après une perte de balle dans l’axe, se font punir par Del Castillo, trouvé sur la gauche qui repique et nettoie la lucarne opposée juste avant la pause (0-2, 45’+1).

 

Gomis réduit le score

Les locaux rentrent des vestiaires avec de meilleures intentions et s’offrent l’occasion de revenir à la marque avec une tête de Gomis détournée par le gardien (48’). Mais Harek, le capitaine nîmois, éteint les espoirs de la tête après un nouveau coup-franc très bien tiré par

Une rare incursion orléanaise. @Julien Perron.

l’excellent Savanier (0-3, 50’).

Les visiteurs laissent ensuite le ballon aux orléanais qui réduisent le score par Gomis de la tête sur un centre de Furtado, superbement trouvé par Ziani dans le dos de la défense (1-3, 62’). Mais dans la minute qui suit, le portier orléanais se loupe dans sa sortie et provoque un penalty sur Bozok, qui se fait justice lui-même (1-4, 63’).

Le match plié, les orléanais tentent de réduire l’écart tant bien que mal mais Gomis ne trouve pas le cadre (76’), ou cherche une passe trop compliquée après un bon débordement côté gauche du rentrant Perrin (78’).

Olivier Boscagli (Nîmes Olympique).

Nîmes manque l’occasion de corser l’addition dans les arrêts de jeu, mais s’impose sans difficulté. Positionnés dans un original et séduisant 4-2-4, les hommes dont l’entraineur Bernard  Blacart n’est autre que le frère de l’évêque d’Orléans présent dans les tribunes, confortent leur deuxième place en Ligue 2. Pour l’USO, cette défaite, sur le même score que celle du match aller au stade des Costières est sans conséquence au classement puisque l’AJ Auxerre s’est également incliné face au Stade Brestois (1-2). Le prochain match s’annonce néanmoins périlleux face à Lorient, autre candidat à la montée.

T.L.B

US Orléans Loiret Football 1-4 Nîmes Olympique

Buteurs : Gomis (61ème) pour Orléans ; Cambon (CSC, 27ème), Del Castillo (45ème), Harek (50ème) et Bozok (s.p., 63ème) pour Nîmes

Composition : Gallon – Seidou, Mutombo, Cambon, Furtado – Bouby (Cissokho, 70ème), Demoncy, N’Goma (Poha, 80ème) – Ziani, Gomis, Le Tallec (Perrin, 69ème)

 

 

 

 






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail