Concours International de Piano d’Orléans: seize candidats sont à présent à touche touche

Journal OCI Concours #5

“Vous êtes souvent venus de très loin, vous nous avez émus, chacun d’entre vous mérite nos applaudissements, mais il s’agit d’un concours et il nous fallait choisir”. Tels sont les mots attentionnés, ce dimanche soir, salle de l’Institut d’Orléans , de Hie-Yon Choi, pianiste  et présidente du jury,  à l’adresse  des trente -et- un candidats qui se produisent  depuis le 8 avril lors des épreuves éliminatoires. Dès aujourd’hui, seize d’entre eux participeront ainsi, dès ce lundi 12 mars, aux demi -finales du treizième Concours International de Piano d’Orléans. Ce sont:  Julien Blanc, Yuri Kang, Saori Kuriyama, Daniele Fasani, Fabian Coomans, Franco Venturini, Yuiko Yasuda, Maroussia Gentet, Jahye Euh, Stefano Cascioli, Antoine Alerini, Kirill Zvegintsov, Hyeonju Jo, Miharu Ogura, Chae UmKim, Jackie Jaekyung Yoo.

Les lauréats cl JDB

Soirée de sourires et de précaution

Ce dimanche, à l’issue de la proclamation des résultats, tous les candidats, en particulier ceux qui n’ont pu accéder aux demi-finales,  ont pu librement converser avec les membres du jury sur leurs respectives interprétations. Il est aussi à noter que,  lors de cette fin de journée, durant les délibérations du jury , le Concours proposait une conférence invitant à la découverte de la Fondation Alink-Argerich à l’écoute quasi planétaire des jeunes pianistes et des concours internationaux.

Clémence Deback, Stanislaw Zielinski cl JDB

Lors d’une rencontre animée par Clémence Deback, Stanislaw Zielinski, co-fondateur de la Fondation, aura notamment souligné qu’il y a huit-cent concours de piano dans le monde, qu’il s’en déroule trois-cent chaque année et que son répertoire informatif papier, outre un site internet, permet à chacun d’identifier ces manifestations afin de s’y préparer et d’y participer dans les meilleures conditions. L’une de ses actions consiste par ailleurs en un prix permettant l’engagement de pianistes en devenir. Bien entendu, Stanislaw Zielinski, également ouvert à l’aide aux organisateurs,  a tenu à saluer le Concours international d’Orléans en soulignant qu’il est le seul au monde exclusivement consacré à la musique des XXe et XXI siècles, qu’il fait montre d’une énergie et d’une vision exceptionnelles, et qu’il brille, surtout, par sa faculté à étayer et à accompagner sur le long terme la carrière de ses lauréats. 

Conseils aux candidats

Lors ce cette rencontre , à laquelle ont assisté la plupart des candidats avant la proclamation des résultats, Stanislaw Zielinski a ces mots empreints de précaution: “Pour tous les candidats qui se présentent à un concours, il faut se préparer à perdre. Etre éliminé ce n’est pas la fin du monde. Une seule personne dans la salle qui a aimé votre jeu peut changer votre vie.  Alors soyez vous-même, soyez naturel. Ne vous préoccupez pas trop du jury aussi important  qu’il puisse être. Si vous êtes flamboyant ne soyez pas timide. Si vous êtes timide,  c’est très bien,  et restez surtout tel que vous êtes”.

Bref, cette nouvelle édition,  dont Isabella Vasilotta est la souriante comme avenante directrice artistique, n’en finit pas de ravir et de saisir. Côté mélomanes, bénévoles et familles d’accueil, chacun mesure , avec le sentiment du plaisir accompli,  que cette nouvelle édition proposait dans son programme d’origine pas moins de quatre-cent pièces différentes  fruits de plus de cinquante compositeurs. A noter que sur les trente-et-un candidats en lice pour le premier tour, six d’entre eux, compositeurs, ont concouru pour le prix Chevillon-Bonnaud, celui-là même  qui sera décerné à la fin d’un parcours qui s’annonce,  d’ores et déjà ,  résolument passionnant.

Jean-Dominique Burtin 

Lundi 12 mars, seconde épreuve à partir de 10 heures, de 14 heures et à partir de vingt-heures, salle de l’Institut, Orléans.

Les secondes épreuves se déroulent jusqu’au mardi 13 mars inclus.

Informations complémentaires: www.oci-piano.com

 

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.