CFA du Loiret : préavis de grève samedi 17 mars

Ça va chauffer au Centre de formation des apprentis de la Chambre de métiers et de l’artisanat du Loiret samedi 17 mars prochain. La CGT a en effet déposé un préavis de grève, le jour des portes ouvertes au CFA, pour protester contre le “management dictatorial et incohérent” du directeur Jérôme Kohn, régime “soutenu” par le président de la CMA Gérard Gautier et le directeur général Yves Houth.

Marc Dupont, délégué syndical CGT de la CMA du Loiret  dénonce entre autres un “arrêté maison imposant une astreinte pédagogique des professeurs du CFA le jour de la fermeture de l’établissement aux élèves le 9 février dernier (intempéries neigeuses) sans aucun fondement légal”. Il dénonce également des “pressions sur plusieurs agents dont la responsable du CDI (Centre de documentation et d’information) représentante élue du personnel”. 

Naturellement, la récente décision du Tribunal administratif d’Orléans d’ordonner la réintégration de l’ancienne directrice Séverine Le Normand dans ses fonctions est aussi de nature à jeter de l’huile sur le feu. “Vous et M. Yves Houth avez exercé des pressions et humiliations indignes à l’encontre de Mme S. Le Normand avant de la licencier sans motif au mépris de ses droits statutaires et tenu publiquement, à postériori par voie de presse, des propos visant à la discréditer sur le plan professionnel”. Compte tenu de cette décision du TA, le syndicat CGT appelle Gérard Gautier à la démission et Yves Houth à la mutation, pour “permettre un retour “vivable de Mme Le Normand dans ses fonctions de directrice de CFA”.

L’article publié le 8 mars dernier a suscité de très nombreux commentaires (59 au moment d’écrire celui-ci), quasiment intégralement à charge contre le président de la CMA, son directeur général des services et le directeur du CFA, dénonçant un certain nombre de faits au sein du CFA et appelant à la démission ou mutation les personnes précédemment citées. Contactée par Magcentre, Stéphanie Houth du service communication et relations publiques de la CMA campe sur la position déjà énoncée le 8 mars : silence radio.

F.S.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Mais alors, ils sont combien de Houth à la chambre? Ils sont tous de la même famille ?

  2. C’est l’éternelle lutte du «pot de terre contre le pot de fer»…que notre cher Jean de La Fontaine dénonçait déjà en son temps…..au XVII ème siècle…rien n’aurait donc changé??

  3. Cette grêle est importante pour que chacun prenne conscience de la manière indigne dont sont traités les personnels du Canada. À croire que certains sont au dessus des lois et du code du travail.

  4. Samedi 17 , c’est l’0ccasion de manifester notre mal être.
    Mr Kohn s’est entouré d’un comité de direction en choissant les plus malléables d’entre nous.Un fan club mais surtout une équipe de bras cassés prêt à tout pour servir leur roi….
    Il est grand temps de donner un grand coup 7tde pied dans cette fourmilière pour tous ces opportunistes…
    Un peu de bon sens, Kohn ne travaille pas pour nous mais
    pour lui..Arrêter de bouffer du cirage…car il rigole de votre médiocrité…t

  5. Le 17 mars, journées portes ouvertes :
    BIENVENUE A MADAME LE NORMAND !!!!!!!!!!

    HOUTH, GAUTIER et KHON, DEHORS !!!!
    LA SORTIE C’EST PAR LA !!!!!!!

  6. Le 17 mars prochain lors de la journée portes ouvertes, nous expliquerons très clairement en direct à nos jeunes et à leurs parents ce qui se passe dans cet établissement public financé par la Région, donc par leurs impôts, le tout sans langue de bois, preuves à l’appui !!

  7. Aujourd’hui le Président Macron est en Touraine, il inaugure les nouveaux locaux du CFA des compagnons du devoir, ce soir il dine au pôle CFA de Tours, dommage qu’il ne vienne pas de manière inopinée au CFA Charles Péguy !

  8. Merci au courageux qui se batte pour une bonne gestion et une bonne formation des jeunes, qui ne se contente pas de traficoter des chiffres et faire de la pub, qui font de l humain sur le terrain, comme les artisans ! C est grâce à eux que tout fonctionne

  9. Personnels et apprentis ont besoin de dirigeants compétents et fiables pour assurer l avenir et la qualité de la formation, surtout avec les réformes qui se préparent! Sur quel(le)s critères/compétences les dirigeants de l administration du CFA et de la CMA ont-ils été recrutés ou élus ? Quelqu’un a-t-il une réponse ?

  10. Quel est le but recherché de la part du syndicaliste de bas étage qui a profité largement du CFA et de la CMA durant toute sa carrière de petit prof en collaborant avec les soi-distants assassins tout en profitant largement du système ? Il se manifeste en fin de carrière pour marquer sa présence,flatter son ego hypertrophié.;; en faisant fi dur reste et des moutons qui le suivent…

    • Tiens tiens… Ce commentaire mettant en avant un jugement de hauteur, l’ego, la flatterie, méprisant les “petits” profs et taxant les personnels de moutons profiteurs rappelle justement l état d esprit des dirigeants de la CMA… Serait-ce vous M. Houth, qui vous réveillez tardivement? Votre “ego hypertrophié” aurait-il été chatouillé? Joli mépris, bel aveu…

    • Bonjour Monsieur « Un artisan ».
      Il y a 2 syndicats présents au CFA géré par la chambre de métiers et de l’artisanat du Loiret, le syndicat CGC et le syndicat CGT.
      Je m’appelle Marc Dupont, je suis délégué syndical CGT, c’est à moi que vous vous adressez ? Si tel est le cas, déclinez donc votre identité si vous avez une once de courage ou de stature et je vous répondrais.

  11. Ô misérables ignominies que les commentaires ici-bas. Votre cause est vanité. Votre lâcheté, votre basesse sont le reflet de la condition humaine.

    Nos piètres professeurs passent leur temps à déplorer leurs pitoyables conditions de travail, alors qu’ils sont l’essence effroyable de ce chao dérisoire.
    Ironie du sort, vous êtes victimes de votre propre machine infernale.

    La grève du 17 mars ne montre qu’une fois de plus votre petitesse et vos incompétences professionnelles.

    Vous êtes de minables naufragés au milieu de requins affamés. Votre stupidité légendaire ne tardera pas a sonné votre glas.

    • M. le poète ou Mme la poétesse, sachez que “chaos” prend un “s”, à moins que vous ne parliez du système de mesure chinois… Autre correction : “à sonner”, et non pas “à sonné”, la distinction entre infinitif et participe passé s apprend à l école élémentaire. J’en déduis que vous n avez pas dû côtoyer beaucoup de professeurs…

    • vous ne pouvez pas être clair, assumer vos propos .
      c’est effrayant les conflits du CFA et de la CMA !
      qui a de l’autorité sur ces instances ?
      Pauvres apprentis, ils sont bien mal encadrés.

      Et nos impôts sont honteusement mal utilisés

    • vous ne pouvez pas être clair, assumer vos propos ?
      c’est effrayant les conflits du CFA et de la CMA !
      qui a de l’autorité sur ces instances ?
      Pauvres apprentis, ils sont bien mal encadrés.

      Et nos impôts sont honteusement mal utilisés

    • Bonjour Athéna, Quelle classe ! Avec une telle maitrise de la langue et de la culture grecque tu dois en vendre beaucoup des slips sur le marché, nan ?

  12. En effet, c’est assez parlant ! Cet artisan qui s’en prend au syndicaliste de bas étage n’a que du fiel dans la bouche, des propos méprisants et insultants et qui fait effectivement clairement penser au panier de crabes de notre trio infernal Gauthier-Houth-Khone. Un collabo flagorneur. Lamentable.
    Heureusement que nous, petits profs, avons toujours été défendus par notre délégué syndical qui contrairement à ce que dit cet artisan l’a fait tout au long de sa carrière. Il a toujours veillé à défendre nos droits en faisant respecter notre statut si souvent bafoués par nos dirigeants. Bravo à lui !

  13. Les propos de cet artisan sont une insulte à l’artisanat qui a des valeurs malgré l’image déplorable que véhicule la Chambre de Métiers depuis tant d’années.

  14. Il est tout de même incroyable que des salariés soient obligés de faire grève pour faire appliquer une décision de justice.
    Le licenciement illégal de Séverine Le Normand est à lui seul un fiasco qui impose le départ de notre sous secrétaire général par intérim, à savoir Y Houth, et ce n’ est pas la première fois qu’il fait perdre une fortune à la CMA à cause de ses décisions irréfléchies qui montrent surtout son sentiment d’impunité, sa vanité et son mépris des autres.

  15. Il serait temps que M Gautier se montre enfin digne de son mandat, lui qui n’a jamais voulu parler à la femme qu’il a licenciée en écoutant uniquement un homme incompétent et jaloux qui l’a manipulé.

  16. M Gautier, soyez digne de votre mandat. Vous avez été manipulé par un homme incompétent, jaloux et aigri, et maintenant il n’y a qu’une façon d’agir si vous voulez garder votre honneur.

  17. Le fonctionnement du CFA n’a jamais été aussi ubuesque que depuis cette rentrée. CFA signifie Centre de Formation. Le mot Formation a complètement été oublié par la direction.
    Un personnel sous pression, un directeur autiste et méprisant, des apprentis considérés comme une marchandise… Le départ de J Kohn est une nécessité, au delà du caractère illégal du licenciement de son prédécesseur.

  18. Ce qui est très révélateur, c est qu il n y a aucun argument en faveur de l actuelle direction dans tous ces commentaires… La petite cour qui les supporte au quotidien espererait-elle aussi, secrètement, le départ des autocrates?

  19. Bonjour Athéna,
    Les requins dont vous parlez, ils sont combien ? Trois ?
    Qui pourrait revenir travailler sereinement avec de pareils prédateurs ?
    Mme LE NORMAND ne le peut pas, sauf si Gautier décide de sauver son image et shunte le requin meneur en appelant un pompier de service à l’apcma qui fera office de secrétaire général qui aura pour mission de reconstruire ce qu’avait fait le précédent président, M. Gérard MORIN.

  20. Quelle violence dans les propos des Pro-Gautier ! Un ensemble de bulots dont la glaire immonde qu’ils rejettent traduit un QI carrément situé au-dessous du niveau de la mer ! Très profondément enfoui dans le sable pour reprendre leur grille préétablie de lecture verticale du monde.

  21. Ce n’est malheureusement pas la 1ère fois que les “petits profs” sont obligés de faire grève pour obliger la CMA45 à appliquer la loi !
    Lors du passage aux 35 heures, il avait fallu une semaine de grève (et la perte de salaire associée…) aux “moutons”, heureusement défendus par le même délégué syndical, pour que la CMA45 daigne enfin appliquer les textes !
    Quand on se sent au-dessus des lois, chassez le naturel…

  22. Ah bien madame ou monsieur car j’y ai participé à ce mouvement de grève et lisez bien ce qui suit !
    Lundi 27 août 2001, c’est le début de la grève au CFA. Dans un bureau du cossu hôtel particulier de la rue de la Bretonnerie, siège administratif de la chambre de métiers, Yves HOUTH est à la manœuvre, il est alors directeur de la formation continue, chargé des affaires juridiques de la chambre et plus précisément de l’application des 35 heures ! Yves HOUTH se connecte au site de l’APCM (Assemblée Permanente des Chambres de Métiers) puis il clique sur l’ESF 35 heures et va poser en urgence dans le forum de discussions le problème suivant :

    « Un mouvement social a lieu dans notre établissement en ce qui concerne la mise en place de l’ARTT, (grève pour la rentrée des classes). Nous souhaitons demander un report d’application, nous apprenons que celui-ci doit être signé par notre délégué syndical ( cette signature est difficile à obtenir dans ces temps troublés). Une information nationale nous indique qu’en cas de désaccord local, l’application est effective au 1er septembre avec effet rétroactif. Pouvez-vous nous informer comment débloquer la situation afin d’obtenir un report d’application par la CPN du 13/09 ?
    Un courrier signé du président expliquant les difficultés rencontrées et l’impasse dans laquelle nous sommes, suffit-il pour obtenir ce report ?
    Pouvez-vous nous faire un point sur l’applicabilité rétroactive au 1er septembre en cas de désaccord ? Réponse rapide souhaitée. Réponse rapide souhaitée. Merci ! »
    C’EST BEAU DE LIRE CES LIGNES, HEIN !

    C’est le mouvement de grève d’une semaine, entrepris par une quinzaine de minables petits profaillons ( 15 au début dont 1 seul petit prof de pratique ils finirent à 4) qui a permis l’application de la loi sur l’ARTT au 1er septembre 2001 ! Hallucinant ! hein !
    LA GREVE POUR FAIRE APPLIQUER LA LOI !
    C’EST EN FRANCE QUE CA SE PASSE, ET OUI !

    Les dignes héritiers autocratiques du « Système Phelep »,Roger AGUITON, président de la chambre de métiers, Yvon BARBOU, secrétaire général, Yves HOUTH, directeur de la formation professionnelle ont donc tout fait pour reporter l’application de la loi.
    ( C. PHELEP, ancien secrétaire général de la CM jusqu’en 1999 )
    LA CMA DU LOIRET, UN ÉTAT DANS L’ÉTAT

  23. Tu as raison Martine, on en a plein le dos de tous ces minables, on diffuse tout ce qui se passe et va se passer !

    Tu te rappelles de l’affaire de la liberté d’organiser son temps de travail pour les petits profs du CFA ( loi de 1986 ) et appliquée seulement en 1997 !?
    LA CMA DU LOIRET, UN ÉTAT DANS L’ÉTAT ON VOUS DIT, C’EST CLAIR !
    ( texte extrait d’un article syndical du ” petit ” délégué cégétiste ” de bas étage ” diffusé en 2017 )

    Le CFA situé au 5 rue Charles Péguy, actuellement géré par la CMA du Loiret, a été créé en 1977. Christian Phelep, entré à la Chambre de métiers comme inspecteur d’apprentissage en sera le secrétaire général de 1976 à 1999.
    Le premier directeur du CFA fut Monsieur Savaton, très vite conduit vers la sortie par C. Phelep pour incompatibilité d’humeur ! Il sera remplacé par Monsieur Philippe Vallet dès 1980.
    10 mai 1981, 20 heures, le visage de François Mitterrand apparaît sur tous les écrans de télévision. Pour la première fois depuis 1936, la gauche remporte une élection et revient au pouvoir ! C’est la liesse populaire, la foule exulte, descend dans la rue, la fête de la Bastille commence ! Une pluie d’orage s’abat sur Paris, les gens se prennent à rêver !

    11 mai 1981, 10 heures, CFA Charles Péguy. Christian Phelep arrive de l’ancien hôtel particulier et cossu de la rue de la Bretonnerie, siège administratif de la Chambre de métiers ; il s’égosille, vocifère, hurle, bref il ordonne que l’ensemble des professeurs se rende sur le champ dans la chapelle désaffectée du Bon Pasteur ! Et là une scène surréaliste pour ne pas dire hallucinante se déroule. Il prend la parole en incendiant d’entrée l’auditoire, il manifeste une très vive colère vis à vis du nouveau Président de la république, rend les enseignants responsables du cataclysme à venir, les traite de « vulgaires gauchistes » et conclut en gueulant « vous allez voir ce que vous allez voir ! ».

    Le 9 février 1984, paraît au JO un arrêté issu des négociations entre les membres de la commission paritaire nationale (art. 50) modifiant l’article 6 de l’annexe II du statut des personnels des chambres de métiers. Cet arrêté précise : « En dehors des heures de cours et des contraintes de services (réunions pédagogiques ou autres), les enseignants organisent librement leur travail ». Autrement dit les enseignants organisent leur travail dans le lieu de leur choix !
    Jusqu’à cette date les enseignants étaient tenus de rester obligatoirement 39 heures sur leur lieu de travail, le nombre d’heures de cours était fixé à 24 heures en moyenne sur l’ensemble de l’année scolaire, avec une fluctuation hebdomadaire maximale de 4 heures.
    Christian Phelep s’opposa violemment à cette disposition, la considérant comme une émanation directe du pouvoir socialiste ! Pour contrecarrer la loi il convoqua 2 ou 3 professeurs statutaires dont Huguette Cruz-Jimenez, professeur de français et leur proposa le marché suivant : « Vous avez le choix entre 32 heures de présence au CFA pour les quelques statutaires et 39 heures pour tous les autres*, ou 35 heures de présence pour tout le monde ! ». Vous l’avez compris, Christian Phelep réécrivait la loi à sa convenance ! Huguette Cruz-Jimenez choisit 32 heures de présence pour les quelques rares statutaires donc 39 heures pour les autres et se chargea avec ses deux compères de colporter la très généreuse proposition du Tyran à tous les autres enseignants !

    CETTE DECISION DICTATORIALE DURERA JUSQU’EN 1996 !
    Elle fut stoppée grâce à la détermination d’une femme, encore une, qui créa le premier syndicat de salariés dans cette boite immonde! Valérie arrêtera son mandat au bout d’un an, épuisée nerveusement, ben oui, une feignasse de plus qui parasite la CMA, y a forcément des séquelles !

    C’est justement cette disposition que GAUTIER, HOUTH et KOHN veulent reconquérir, ils ont pour cela lancé une première banderille avec leur ARRÊTÉ MAISON définissant une astreinte pédagogique le vendredi 9 février 2018 alors qu’ils avaient fermé l’établissement aux apprentis.
    LE CFA DU FUTUR OU LE RETOUR A LA BELLE ÉPOQUE, LES ANNÉES PHELEP !

  24. Quelque soit ce que l’on pense de la grève du 17 mars, on ne doit pas accepter tout ce que l’on subit quotidiennement. Les nombreux dysfonctionnements qui rendent notre travail malaisé voire difficile. Mais surtout les conséquences sur les agents. Comment peut-on accepter que nos collègues soient arrêtés à cause des pressions de nos dirigeants jusqu’à en pousser certains à la dépression ? Samedi c’est l’occasion de crier notre colère ET de soutenir nos collègues victimes de méthodes dictatoriales. Tout le monde est concerné, les prochaines victimes, c’est peut-être nous. Dépassons nos peurs. Si on ne combat pas, on accepte, on cautionne les agissements de nos bourreaux qui se feront un malin plaisir à continuer de nous broyer.

  25. L’actuel directeur des services Yves HOUTH a également été directeur du CFA de 2012 à 2014.
    Fin 2012, le CGEFi (Contrôle Général Économique et Financier) vient analyser sur place la situation de la CMA du Loiret. Les contrôleurs du CGEFi entendent alors les plaintes de plusieurs agents du CFA et de l’IMA faisant état de leur souffrance au travail ! Mme Hélène Garnier du CGEFi lance l’alerte et demande directement à Mme Bardot, Médecin du travail, de recevoir l’ensemble des agents de la CMA. Le Docteur Bardot termine son rapport le 29 janvier 2013 et le remet au Secrétaire Général, M. Bruno PENICHON, le 1er février suivant. Le 13 juin 2013, lors d’une réunion de la CPL (Commission Paritaire Locale), le Docteur Bardot déclare qu’il y a un sérieux problème de management, que la situation ne s’est pas améliorée et elle évoque que des faits graves surviennent au CFA !
    Dans le procès verbal de la CPL de septembre 2013, on y trouve un témoignage édifiant concernant l’ingérence dans le domaine pédagogique, ingérence ayant des conséquences très négatives sur la formation des jeunes !

  26. Loin de se faire discret, l’inénarrable J Kohn accentue encore la pression sur son équipe. Aujourd’hui c’est la responsable pédagogique qui a été poussée à bout et a dû être raccompagnée chez elle par des collègues… Jusqu’où ira l’hécatombe ?
    Kohn a t il été recruté pour diriger le CFA ou pour le liquider?

  27. Cherchez la logique managériale qui pousse un directeur à détruire ou chasser ses agents les plus motivés et les plus compétents…

    • Madame la logique est simple ; avoir un cercle rapproché composé de salariés soumis au degré de subordination très élevé ! Peu importe le reste, seule compte la satisfaction du pouvoir, de l’ordre exécuté sans broncher ! Ça vous donne l’impression d’exister et n’oubliez pas, qui exerce un réel contrôle sur ces CMA, ces boutiques patronales qui sont les relais médiatiques de l’idéologie du syndicat qui préside ?

  28. Arrêtez de parler sur des personnes sans savoir la réalité mais simplement pour profiter d’une attitude qui pourrait être profitable…
    La responsable pédagogique est certes partie hier mais ce qui l’a poussé à bout : une usurpation de ses initiales qu’elle signe sur ses documents professionnels …Initiales pris par l’un des témoignages de ce forum avec en plus des propos tenus contre la direction ,
    Voilà ce qui l’a poussé à bout !
    Elle fait un travail que peu d’entre nous ferait, elle arrange entre autre beaucoup d’entre nous “petits profs et bulots quand une heure nous déplaît sur nos plannings
    Certes elle ne peut plaire à tout le monde mais fait son travail avec passion oubliant bien souvent son rôle de maman…
    Donc chacun a le droit de s’exprimer mais faites attention vous pouvez nuire à des tierces personnes qui font simplement leur boulot sans etre opportuniste !

    • C’est bien de défendre les collègues de travail et c’est tout à votre honneur mais il faudrait peut-être les défendre tous, non ? Et sans exception !
      L’ex directrice, Mme LE NORMAND, ne plaisait peut-être pas à tout le monde mais ce qui est indiscutable c’est qu’elle faisait son travail avec passion et énergie et a tenté de remettre de l’égalité dans ce CFA. Elle a supprimé certains petits privilèges individuels, amélioré comme jamais auparavant les emplois du temps des professeurs avec une réactivité remarquable, tout en assurant sans aucun doute ” son rôle de maman ” !
      On se demande bien ce que vient faire cette expression totalement hors sujet dans votre commentaire ????
      On ne vous a jamais vu manifester ouvertement votre soutien à la cause de Mme LE NORMAND en mai et juin 2017 tant par votre présence que par vos écrits.
      A la question, peut-on être à la fois ” petit prof ” et ” bulot ” ? Il semblerait que oui !

    • Qu’est-ce qui vous permet de dire qu’il y a eu usurpation d’identité par les initiales ?
      Prendre à son compte un commentaire anonyme pour le moins très juste au prétexte qu’il est signé des mêmes initiales et se sentir mal parce qu’on pourrait croire que … etc. relève de la totale absurdité !
      Tenez par exemple, il y a une femme connue et joyeusement célèbre dans le monde entier, qui souvent signait ses autographes avec les initiales LG, c’était un surnom ! Pour autant toutes les femmes qui avaient ces initiales ne se prenaient pas pour elle, loin s’en faut !
      Alors LG, vous connaissez ? Cherchez donc !

      Ce surnom parce qu’elle avait la propension à siffler tous les verres qui se trouvaient sur son passage.
      Je tiens à vous préciser et c’est tentant que LG ne signifie pas La Greluche, parce que celle-là aurait plutôt tendance à se faire siffler sur son passage ! qu’elle horreur !

      • Ah, bien vu ! LA GRELUCHE, celle devenue récemment célèbre entre 4 murs pour avoir eu le talent de vanter ses qualités rédactionnelles dans un écrit à la demande de ses maîtres au service du dénigrement, de la calomnie voire de la diffamation de certains de ses collègues ! Un vrai talent dans le collaborationnisme avec les petits despotes locaux.
        LA GRELUCHE c’est la sottise puissance 1000, montée sur talons hauts !

  29. Je connais et j’apprécie la probité et l’intégrité de Gérard Gautier, je me demande s’il ne s’est pas fait empapa-Houthé … Sa rigueur militaire et son respect de la hiérarchie l’empêcheront-ils de sortir dignement de ce marigot ?

    • La rigueur ou la rigidité ? Foutre dehors une femme au mépris de ses droits en la dénigrant dans la presse, en refusant de la rencontrer c’est une brillante « victoire militaire ! » de la part d’un « lieutenant-colonel » de la réserve citoyenne ! Nous sommes en plein délire ! C’est quoi cette réserve citoyenne, c’est quoi ce titre, un schmilblick qui sert à se faire mousser ? Le Tribunal de la République ordonne à la CMA de réintégrer l’ex-directrice, c’est clair !
      Mon dieu qu’elle est belle la « réserve citoyenne », une grosse branlée au Tribunal Administratif. Y a une procédure d’exclusion dans ce machin là, parce-que là ça fait tâche !

  30. Le syndicat CGT CMA45 communique les informations suivantes à propos de la grève prévue le samedi 17 mars 2018.

    Le syndicat CGT CMA45 a posté le préavis de grève le jeudi 8 mars à 15h07, le courrier partant à 16 heures, le délai indicatif de la poste étant de 2 jours ouvrables, nous pouvions considérer que l’avis de passage serait déposé au plus tôt le vendredi 9 mars, au plus tard le samedi 10 mars 2018 et par conséquent que le préavis de cinq jours francs serait respecté.
    En réalité la lettre de préavis a été présentée le lundi 12 mars, ce qui a réduit le préavis à 4 jours, l’article 16 de notre statut en prévoit 5. Nous l’avons su ce matin après une SOMMATION INTERPELLATIVE présentée par un huissier de justice à la requête de la CMA à notre local syndical. Je précise qu’à cet instant nous n’avons toujours pas reçu l’accusé réception !
    Après consultation en fin de matinée du secrétaire général de l’Union Départementale des syndicats CGT, le syndicat CGT CMA45 a donc annulé l’appel à la grève prévue le samedi 17 mars 2018. Nous en avons informé la CMA à la suite par mail.
    Gérard GAUTIER a donc fait valoir pour cette situation le droit et c’est tout à son honneur, à un jour près, rien de plus normal !
    Bien entendu le fond du problème motivant cet appel à la grève reste entier.
    La CGT diffusera ce qu’elle avait à dire et à dénoncer en distribuant toute la journée de la St Patrick des tracts aux personnes qui entreront et déposera un nouveau préavis de grève par un autre biais que les services postaux qui ne garantissent en fait aucun délai dans la durée d’acheminement pour un courrier recommandé.
    Revenons sur le licenciement de Mme LE NORMAND. Le jugement du tribunal a retenu, entre autres, un élément capital pour le déclarer ILLÉGAL, celui du non respect du terme du contrat !
    La CMA a jetée dehors Mme LE NORMAND le 31 juillet 2017 au prétexte que son CDD était arrivé à terme, alors que la convention quinquennale de financement qui lie la Région à la CMA avait été prorogée par un avenant du 4 juillet 2016 jusqu’au 31 octobre 2017 et que la loi concernant les CDD des CFA impose qu’ils soient adossés à la durée de la convention quinquennale et renouvelés par reconduction expresse si une nouvelle convention est conclue ( article 6 du statut des personnels des CMA ). C’est pour cette raison de droit et de bien d’autres encore que la CGT CMA 45 avait pendant près de 4 mois soutenu et défendu Mme LE NORMAND, le Tribunal Administratif nous a donné raison !
    Cette situation est extraordinaire, d’un côté Gérard GAUTIER fait valoir le droit à un jour près quand il s’agit du droit de grève et de son délai de préavis, très bien c’est la règle, par contre pour virer Mme LE NORMAND il a carrément écourté sciemment son CDD initial de 92 JOURS et bafoué volontairement au passage le principe de la reconduction automatique du contrat ( article 6 ).
    Alors « la probité et la rigueur militaire » de Gérard GAUTIER on veut bien mais ça dépend pour qui ?
    La CMA étudie un recours en appel et communique activement sur ce point, c’est son droit, seulement le dossier est déjà plié, en appel ce sera un second revers juridique assuré et l’ordre du Tribunal Administratif de réintégrer Mme LE NORMAND dans ses fonctions de Directrice du CFA doit être exécuté, la procédure en appel ne suspend pas la réintégration.
    Nous allons donc voir si Gérard GAUTIER mettra autant d’honneur à respecter la décision du Tribunal Administratif de réintégrer Mme LE NORMAND en lui donnant d’incontournables garanties qu’il en a mis concernant le délai de préavis ! Réponse vers la mi-AVRIL ! Si Mme LE NORMAND n’est pas revenue alors il se sera passé quelque chose !
    Finalement la CGT remercie la Poste pour son retard dans l’acheminement du préavis de grève par rapport au délai indicatif.

  31. @CGT CMA 45 : comment ça, La Poste n’a pas distribué le recommandé en temps et en heure ? (J+1 en théorie, vu le prix c’est un minimum). Ça vous étonne ? Il doit bien y avoir quelques syndicalistes là dedans aussi, après l’heure c’est plus l’heure ! 3 semaines pour acheminer une carte postale timbrée à 95 cts récemment, alors un recommandé pensez donc ! Service public ? Non, société anonyme, mais toujours pas de rendement, quant à la conscience professionnelle, elle n’est guère “recommandable”.

  32. C’est un délai indicatif mais pas garanti, c’est donc très clair. En l’occurrence le courrier n’est pas présenté le samedi car les bureaux de la CMA sont fermés, pour un particulier la lettre aurait été présentée le samedi au plus tard. Mais nous le répétons, nous remercions la Poste du délai d’acheminement à rallonge, ce n’est absolument pas de l’ironie, vous comprendrez pourquoi un peu plus tard.

Comments are closed.

Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail