Le “Macron tour” à Tours

Le Président de la République, Emmanuel Macron, était mercredi 13 mars à Tours pour la première étape de sa visite de deux jours en Touraine sur le thème de la formation, l’éducation et l’apprentissage. Une visite présidentielle qui a logiquement bouleversé le quotidien de la ville de Tours et notamment le centre-ville où le Président de la République s’est rendu en début de soirée pour rencontrer Christophe Bouchet, le maire de Tours et les membres du Conseil Municipal.

(c) Pascal Montagne – 37°.

Le récit de la visite présidentielle heure par heure

16h : Arrivé par avion, le cortège présidentiel se rend dans le nouveau centre de formation ouvert en janvier dernier. L’an dernier, le candidat Macron avait promis de venir voir s’il était élu, le centre de formation des Compagnons du Devoir. Une promesse qu’il est venu honorer ce mercredi, accompagné de Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, Muriel Pénicaud, ministre du Travail, et Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation.

(c) Pascal Montagne – 37°.

Sur place, entre selfies, visite des lieux et discours devant quelques 200 personnes, Emmanuel Macron a fait du Emmanuel Macron, répondant aux critiques entendues par les passants (sur la question des retraite) , vantant les qualités de l’apprentissage et donnant sa vision sur le sujet, confirmant notamment qu’il est favorable à un allongement de la limite d’âge (passant de 25 à 30 ans) pour faire un contrat d’apprentissage (passant de 25 à 30 ans ce que la région Centre-Val de Loire expérimente déjà).

À la même heure où le Président de la République visitait le centre de formations, quelques kilomètres plus au sud, dans le centre de Tours, forces de l’ordre et personnel de la Mairie s’activent pour sécuriser les lieux. En quelques dizaines de minutes, un important barrièrage est mis en place accompagné de blocs de béton et une partie de la voirie autour de l’Hôtel de Ville est coupée.

17h : plusieurs dizaines de Tourangeaux se positionnent face à l’Hôtel de Ville pour être aux premières loges du passage du Président de la République qui doit venir ici pour 19h30 pour un entretien de quelques minutes avec les élus locaux.

17h30 : Place Anatole France, des opposants à la politique présidentielle et gouvernementale se rassemblent pour marquer le coup. Environ 300 personnes, dont des étudiants actuellement en grève contre la loi Vidal, mais aussi des syndicats (CGT et Solidaires) ou des partis politiques (NPA, PCF, France Insoumise).

18h30 : Alors que plusieurs centaines de personnes sont rassemblées autour de la place Jean-Jaurès., plusieurs passants râlent à cause des détours effectués en raison du périmètre de sécurité installé. Pour rejoindre l’avenue Grammont à pieds en partant de la rue Nationale, il faut en effet emprunter la rue Marceau ou la rue Buffon puis passer dans ce cas par le Grand Passage et la rue de Bordeaux.

19h : Pour accéder devant l’Hôtel de Ville, il faut passer par une fouille minutieuse. Autour de nombreuses forces de l’ordre sont présentes. Dans le public présent, on note la présence de beaucoup de jeunes, mais aussi des gens venus par curiosité et attrait de la fonction présidentielle.

20h : Emmanuel Macron arrive devant l’Hôtel de Ville. Avant de rejoindre les élus municipaux à l’intérieur, le Président de la République s’offre un nouveau bain de foule, histoire de soigner sa popularité : Petit mot gentil ici, petite tape amicale par là, Emmanuel Macron maîtrise un exercice qu’il semble affectionner particulièrement.

Mathieu Giua.

 Lire aussi, de nos confrères d’InfosTours : Dîner d’Emmanuel Macron au CFA de Tours : une apprentie raconte.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Macron, fils spirituel de la famille Rotschild explique à des ménagères médusées, le jeu du qui perd-gagne.
    Un tour de joueur de bonneteau rôdé à L’E.N.A…

  2. Un Président présent sur Tours Métropole durant deux jours, les assises internationales du journalisme dorénavant établies à Tours, ne nous y trompons pas, le coeur de cette région est bien à Tours !

Comments are closed.

Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail