Blois : vous avez des déchets dans votre jardin ? Adoptez une poule !

Un tiers des déchets de nos poubelles sont des “bio déchets” : épluchures, déchets de cuisine, restes alimentaires… Une poule peut manger jusqu’à 150 kg de ces déchets par an. Agglopolys et Val-Eco proposent à vingt foyers de tester le système en adoptant deux poules. Pourquoi deux ? Parce qu’une poule déprime si elle est seule…

(capture d’écran Facebook C. Degruelle)

Dépassé, l’éternelle question de l’œuf ou de la poule ! On se fiche désormais de savoir qui est arrivé en premier, l’essentiel, c’est que la poule soit là. Et si elles sont deux, c’est encore mieux. La communauté d’agglomération blésoise Agglopolys et le syndicat mixte de collecte et de traitement des déchets Val-Eco lancent l’opération : “des poules dans mon jardin, des déchets en moins”, pour 20 foyers-test qui se porteront volontaires pour adopter deux poules. Oui, deux, car une poule seule est une poule en danger : elle déprime. De là à se pendre depuis son perchoir, il n’y a qu’un pas qu’il ne faudrait pas franchir.

Car vous ne le saviez peut-être pas mais les “bio déchets” représentent un tiers du contenu de nos poubelles par an. Épluchures, restes alimentaires, déchets de cuisine en tous genres… les poules peuvent en ingurgiter jusqu’à 150 kg par an, en plus de fournir des œufs frais quasiment tous les jours. Pour valider si l’opération pourra être étendue ou non, il sera demandé aux 20 foyers volontaires pour l’adoption de ces deux poules de peser les bio déchets donnés aux poules pendant 4 mois. Les écoles primaires peuvent elles aussi participer à l’opération : celle de Candé-sur-Beuvron s’est portée volontaire. Agglopolys et Val-Eco fournissent tout : les poules, le poulailler et un guide pratique. Des races locales seront privilégiées, comme celle de Contres, race rustique de Sologne, élevée dans une unique ferme loir-et-chérienne : la ferme du Couetron.

Les candidats s’engagent, par la signature d’un “contrat d’adoption” avec Agglopolys, à garder et prendre soin des poules tout au long de leur vie. Il est interdit de les vendre et de les tuer ; les nourrir tous les jours avec les déchets de préparation et de restes de repas provenant de la sphère familiale et privée du foyer et compléter cette alimentation avec des céréales et des graines. Et à prévoir un relais en cas d’absence. Les renards sont prévenus : Agglopolys veille au grain…

Renseignements sur www.agglopolys.fr et au 02 54 58 57 57.

F.S.

Comment faire pour adopter des poules Agglopolys ?

Du 16 mars au 15 avril : dépôt des candidatures uniquement en ligne sur le site www.agglopolys.fr.
Du 15 au 30 avril : sélection des candidatures.
Du 1er mai au 15 juin : accompagn ement des foyers retenus par les agents d’Agglopoly s et de Val-Ecopour la préparation de l’accueil des poules (conseils, préparation du terrain,installation du poulailler).
Les 16 et 17 juin : remise des poules aux 20 foyers lors du Comice agricole d’Agglopolys à Candé-sur-Beuvron.
De juillet à octobre : suivi de l’opération (pesée des déchets, visite des agents d’Agglopolys et Val-Eco, etc.).
Fin 2018 : bilan et évaluation de l’opération.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. La ville royale se démocratise en créant des … basses cours.
    Le nouveau slogan : pour les déchets, prenez des poules belles!

Les commentaires pour cet article sont clos.