Législative: Valérie Pécresse à Montargis ce mardi soir avec Jean-Pierre Door

Présidente de la région île-de-France, Valérie Pécresse sera ce soir à Montargis, à la salle des fêtes pour soutenir Jean-Pierre Door(LR) avant le second tour de la législative partielle.

Valérie Pecresse

Cette réunion à  laquelle participera aussi Damien Abad, député de l’Ain, aura lieu à la salle des fêtes (19h) et Jean-PIerre Door espère une chambrée au moins aussi nombreuse que lors de la venus de Laurent Wauquiez et Christian Jacob mercredi dernier.  La maire de Montargis large vainqueur du premier tour avec 38,230% des voix (8 330) devant sa rivale de LREM Mélusine Harlé (20,20% (4 406 voix) part favori pour retrouver son siège à l’Assemblée nationale.

Pour sa part l’UDI qui a soutenu Jean-Pierre Door et l’avait affiché par la présence de Philippe Vigier et Maurice Leroy,  fait ce commentaire plutôt sobre: “L’UDI du Loiret se félicite de l’excellent score recueilli dimanche dernier par Jean-Pierre Door lors du 1er tour de l’élection partielle sur la 4e circonscription. Ce très bon résultat électoral témoigne de l’attachement des électeurs du Gâtinais à la qualité du travail et à la personnalité de Jean-Pierre Door”

Pour l’instant pas de nouvelle d’une grosse pointure de la majorité, venue soutenir Mélusine Harlé. Avant le premier tour il avait été question d’Edouard Philippe, mais vu la tournure que prend l’élection, il est peu probable que la chose se confirme.

Pas de consigne de vote du PS

Pour sa part le Parti socialiste se console en étant arrivé premier à gauche avec un meilleur score qu’en juin pour Jalila Gaboret, mais bien loin des deux qualifiés pour le second tour. Il l’appelle pas ses électeurs à voter pour l’un ou l’autre candidat au second tour.

Son commentaire: “Dans le cadre du scrutin de ce dimanche dans la 4ème circonscription du Loiret, nous saluons tout d’abord l’engagement et la campagne de qualité menée par Jalila Gaboret, et regrettons la faible participation.  Si les électeurs et électrices nous ont certes placés loin derrière les candidats qualifiés pour le second tour, nous arrivons en première place des candidats de gauche avec un score augmenté par rapport à celui de juin dernier. A l’inverse celui de la candidate d’En Marche est nettement inférieur au précédent scrutin, ce qui signe les désillusions des électeurs face à la politique du gouvernement. 

Nous combattons clairement le candidat “Les Républicains” qui incarne la droite de Monsieur Wauquiez, tout en demandant avec la même clarté au gouvernement et à sa majorité parlementaire de ne plus faire la sourde oreille face au mécontentement des français, en particulier celui des plus fragiles, que la politique menée fragilise plus encore.”

On se console comme on peut, Bruno Nottin le candidat du PC qui réalise (,5,96% des voix)  et devance celui de la France Insoumise (4,96%), a estimé qu’il s’agit d’une “belle claque pour Macron”. 

Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail