Orléans : à la rentrée 2018, retour à la semaine de 4 jours dans les écoles

Les conseils d’école, suite à la concertation lancée depuis septembre dernier, se sont prononcés sur les rythmes scolaires. 72 % sont favorables à la semaine de 4 jours (43 conseils d’écoles), 20 % sont contres (12) et 8 % ex aequo (5). Le mercredi, des ateliers ludo-éducatifs seront mis en place, des accueils de loisirs sans hébergement et des accueils de loisirs sans déjeuner à la demi-journée.


Orléans, comme toutes les villes, avait le choix de conserver les rythmes scolaires à 4,5 jours, ou de repasser à 4 jours par semaine. Directeurs d’écoles, référents municipaux du périscolaire, agents de soutien des écoles maternelles, enseignants, parents d’élèves élus, syndicat FCPE, associations et clubs sportifs ont été consultés entre juillet et décembre 2017. Puis les conseils d’école ont été appelés à se prononcer par vote officiel. C’est la semaine de 4 jours qui est préférée à celle de 4,5 jours, pour 43 conseils d’école sur 60.

Le temps scolaire de la journée sera donc découpé comme suit : 8h30-11h30 et 13h30-16h30 les lundis, mardis, jeudis et vendredis. L’accueil périscolaire aura lieu le matin à partir de 7h30 et le soir jusqu’à 18h. Pour le mercredi, les maternelles auront deux options : les centres de loisirs gérés par la mairie à la journée avec déjeuner ou à la demi-journée sans déjeuner. Les écoliers élémentaires auront le choix entre 4 options (ateliers ludo-éducatifs le matin seul ; le matin et l’après midi sans déjeuner ; la journée en centres de loisirs ; la demi-journée sans déjeuner).

Il n’échappera à pas grand monde que ce retour à 4 jours pour les communes qui en font le choix et un revirement par rapport à la situation précédente, mise en place en 2013 par le décret Peillon instaurant la semaine de 4,5 jours, vendue à l’époque comme la panacée pour les enfants. Le débat n’a pas échappé non plus au dernier conseil municipal orléanais, où Corine Leveleux-Teixeira (PS) s’est interrogée sur « l’intérêt des enfants, et particulièrement ceux qui ont des difficultés ». Les enseignants quant à eux constatent que le meilleur moment d’attention pour les apprentissages scolaires est le matin, aussi s’interroge-t-on, dans les rangs de l’opposition, sur cette matinée de moins, qui pénaliserait, selon Corine Leveleux-Teixeira, les élèves les plus en difficultés. « Je crois que ce retour à 4 jours est surtout pour satisfaire parents et enseignants », ajoute-t-elle.

L’addition des heures de classe ne lui donnent pas raison : il y avait 18 heures de classe dans la semaine de 4,5 jours, il y en aura 18 dans la semaine de 4 jours. « Le matin est le meilleur moment pour les apprentissages c’est vrai mais ce que les enseignants constatent également c’est que l’attention des élèves remonte aussi à partir de 15h », répond Florent Montillot, adjoint orléanais en charge des questions éducatives. « La position de la Ville d’Orléans est justement mue par l’intérêt de l’enfant », a-t-il conclu.

F.Sabourin

L’attention des enfants, et des adolescents : et s’ils dormaient plus ?

Le 16 mars dernier avait lieu la 18e Journée du sommeil. Une occasion d’enquêter et de constater – horreur ! – que le sommeil des enfants et surtout des adolescents est en fuite… La cause ? L’hyper connexion. 28 % des adolescents déclarent ne pas dormir plus de 5 heures par nuit ; 38 % dorment moins de 7 heures par nuit. Pas étonnant dès lors qu’ils aient des difficultés à se réveiller le matin (58 %) voire que pour 30 % d’entre eux ce soit « extrêmement difficile ». 15,3 % des adolescents interrogés déclarent envoyer des sms pendant le nuit. 11 % se connectent sur les réseaux sociaux. 6,1 % se réveillent pour jouer sur Internet. 73,9 % profitent d’un éveil spontané nocturne pour une activité connectée. 10,6 % programment un réveil au cours de la nuit. 33,5 % passent plus d’une heure après le dîner sur console, tablette ou ordinateur. 14,7 % y passent plus de deux heures.
On pourra toujours faire toutes les réformes des rythmes scolaires qu’on voudra…

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Une fois de plus ,l’interet des adultes passe avant celui des enfants quoi qu’en dise Mr
    Montillot ,qui me semble-t-il ,n’a aucune expérience d’enseignant en cycle élémentaire.
    Les enfants qui n’ont pas de soutien scolaire à la maison seront encore pénalisés.

Comments are closed.

Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail