Valérie Pécresse à Montargis: “à l’Assemblée la parole de Jean-Pierre sera… d’or”

Transformer l’essai. Ce n’est pas un hasard, si plusieurs orateurs ont filé la métaphore rugbystique mardi soir à Montargis. Jean-Pierre Door qui a largement distancé (8 330 voix contre 4 406) son challenger Mélusine Harlé dimanche dernier, est un amateur de ballon ovale. Et le président de son comité de soutien, Lionel de Rafalis est d’ailleurs un ancien coéquipier d’un Benoit Dauga (très ancien deuxième ligne de l’équipe de France). Mathématiquement on voit mal comment la candidate d’En Marche pourrait remonter la pente et au score. D’autant qu’aucun candidat battu dimanche dernier n’a appelé à voter pour elle au second tour. 

 

Valérie Pécresse, ean-Pierre Door et Damien Abad (LR).

Pour autant des électeurs de Jean-Pierre Door pourraient se dire que c’est plié et aller titiller le gardon dimanche 25. D’ailleurs, la salle des fêtes mardi était bien moins garnie que lors de la venue de Laurent Wauquiez avant le 1er tour. Environ 300 personnes ont néanmoins écouté Valérie Pécresse venue en “voisine“, et qui était accompagnée de Damien Abad, député de l’Ain.

Pas de coup de poignard dans le dos

Celui-ci a mis une note d’humour dans cette réunion en soulignant combien Jean-Pierre Door lui manquait sur les bancs de l’assemblée: “il est derrière moi, mais c’est un homme sincère et droit et je n’ai pas peur qu’il me plante un poignard dans le dos”. Voulait-il dire que d’autres en seraient capables?  Evitant à la juppéiste  de polluer son discours sur des sujet par trop identitaires, Damien Abad a fait le boulot en évoquant les Français qui ont fait le djihad en Syrie et qui n’ont pas vocation “à rentrer en France”, et les mineurs non accompagnés qui illustrent “un dessaisissement de l’Etat”.  Après quoi Florent Montillot, a porté la parole, qu’il a facile, de l’UDI dont il est le président pour le Loiret. Elu durant vingt ans en île-de-France, il a bien fait savoir à son auditoire qu’il connaissait à peu près tout ceux qui comptent dans la région voisine et

Florent Montillot (DI).

surtout Valérie Pécresse qu’il tutoie derechef.

N’oubliant pas de faire siffler Anne Hidalgo la maire de Paris dont le nom agit de façon pavlovienne sur un auditoire de droite, de manière à peu près aussi concluante que celui de Christiane Taubira. Plus convainquant sur les sujets médicaux,  Forent Montillot a souhaité à Jean-Pierre Door s’il est réélu, de se batte pour “obtenir un PACES” (première année des études médicales) “dans le Loiret, un grand CHU du Centre-Val de Loire et la venue d’internes à l”hôpital Orléans”.

 

Larcher et …Annaud en soutien

Eric Doligé et Marc Gaudet.

Autour de Valérie Pécresse, Marc Gaudet  le Président du département affichait ostensiblement sa présence, alors qu’il avait brillé par son absence lors de la venue de Laurent Wauquiez…et ce n’était pas un hasard. Fraîchement rentré de Russie où il avait été l’un des scrutateurs internationaux des élections présidentielles, Eric Doligé,  voisinait avec le successeur d’Hugues Saury. 

A l’heure de La Marseillaise.

Soutenu aussi comme il l’a précisé, à distance, par Gérard Larcher le président du Sénat, et le cinéaste Jean-Jacques Annaud qui l’a “appelé de Los Angeles“, Jean-Pierre Door a rappelé ses combats gagnants sur les liaisons SNCF, “un train par heure pour relier notre territoire à Paris“, sur le maintien du TGI menacé, sur le pôle santé et le maintien de l’hôpital , le CHAM, ses “60 000 personnes par an aux urgences, ses 1 600 salariés” et les six pôles expérimentaux de télémédecine de l’est du département. Rappelant la décision d’annulation du Conseil constitutionnel, Jean-Pierre Door a conclu, “on a volé l’élection aux électeurs que vous êtes”.

                                                       Une vraie connivence entre les Gâtinais

Trois cents supporters à la salle des fêtes de Montargis.

Valérie Pécresse, opposante éclairée.

Pour sa part la présidente d’Île-de-France à laquelle d’aucun prêtent des ambitions élyséennes, ce qui aurait fait dire à Nicolas Sarkozy (en mauvaise posture mardi soir), qu’“elle a le mélon”, a illustré dans son propos, “l’humanité” et la “ténacité”, de Jean-Pierre Door. D’ailleurs a t-elle révélé “c’est grâce à lui que j’ai fait mettre des trains neufs non pas au coeur de Paris mais en bout de ligne à Montargis et Malesherbes“. “Il y a une vraie connivence entre le Gâtinais et l’ïle-de-France”, a indiqué Valérie Pécresse. “Il sera l’aiguillon dans l’égalité d’accès à la santé” a t-elle estimé du candidat LR en soulignant que “l’île de France est le premier désert médical”, en cela elle évoquait les zones rurales bien sûr, pas le coeur du 8 ème arrondissement! Bien dans son rôle d’opposante éclairée, Valérie Pécresse a aussi admis les bonnes réformes de Macron commela  Loi travail et la loi sur la formation.

En revanche, sur le terrorisme et le communautarisme elle a parlé d'”angélisme” du pouvoir. Et devant la baisse du nombre de nouvelles places de prisons, de 15 000 à 7 000, la Présidente d’île-de-France a confirmé que sa                                                                                   région “va investir dans des nouvelles prisons“.

A final, Valérie Pécresse a conclu elle aussi par une métaphore de rugby, en citant une chanson de France Gall… Auparavant, elle avait -involontairement- commis un vrai slogan de communicante en lançant: “à l’Assemblée la parole de Jean-Pierre sera d’or”. Ce qu’on peut aussi traduire dans le même registre par: “ne laissez pas Jean-Pierre Door à la …porte du Palais Bourbon”. 

Ch.B

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. “Investir dans de nouvelles prisons” ! C’est tout ce qu’elle a trouvé pour traiter au fond le problème carcéral !
    Bien entendu, les entreprises privées y trouveront leur compte, comme d’habitude !

Les commentaires pour cet article sont clos.