Un King sur la scène d’All That Jazz

Vendredi 9 mars, ce fut une belle soirée dans l’histoire d’All That Jazz, non seulement par ce que le King était sur scène pour un concert inoubliable, mais grâce à l’annonce sur le devenir d’All that Jazz à Blois faite par Didier Bergen juste avant le concert.

Une grande annonce

En effet, il y a quelques semaines, les Blésois ont appris que Philippe Dejust, propriétaire des Lobis et de Cap Ciné avait vendu tous les cinémas Cap Ciné à une société scandinave, qui préfère semble-t-il, la culture de l’argent à la culture musicale et qui ne souhaitait par poursuivre l’aventure. Pour rappel, cette année, neuf salles en France étaient estampillées All That Jazz.

Or, la question demeurait en suspens pour les Lobis. Bonne nouvelle : l’aventure continuera là où tout a commencé il y a neuf ans, et la dixième saison est déjà sur les rails. Des têtes d’affiches sont annoncées pour le grand bonheur des amateurs, mais nous en saurons plus d’ici le mois de juin.

Compositeur, chanteur, guitariste génial

Ce vendredi soir, le King était donc sur la scène d’All That Jazz, pour le premier concert d’une tournée de six. Il ne s’agissait pas d’une réincarnation d’Elvis Presley, mais du jeune Marcus King accompagné de ses musiciens. En effet, pour ce cinquième concert de la saison, et après les Mountain Men en février, les spectateurs ont pu profiter du rythme endiablé du Marcus King Band, que Didier Bergen cherchait à faire venir depuis deux ans.

Agé tout juste de 22 ans, Marcus King est un musicien dont le talent est déjà reconnu de tous. Cet auteur et chanteur remarquable à la voix étonnamment mature, est déjà un grand parmi les grands. Mais c’est surtout un guitariste de génie, qui fait danser ses doigts sur les cordes de sa guitare et qui  sait s’accompagner de musiciens à la hauteur de son talent.

Du rock, du blues

Pendant une heure trente, les morceaux originaux s’enchainent les uns aux autres sans répit, en alternant les chansons rock très dynamiques et les ballades blues plus romantiques. La voix est particulièrement intéressante, légèrement cassée, et les solos de guitare sont époustouflants. Il y a une véritable symbiose entre les musiciens. Malgré le rythme du concert, les spectateurs ont du mal à se lever de leurs confortables sièges pour danser, mais ils tapent dans leurs mains ou participent aux reprises chantées. Enfin, au moment des rappels, le public est enfin debout, pour profiter de l’ambiance et d’une belle improvisation à la guitare.

Le prochain concert d’All That Jazz aura lieu le samedi 14 avril. Il sera très différent : le célèbre pianiste André Manoukian et la chanteuse Elodie Frégé formeront un étonnant duo de charme, piano et voix, tout en douceur.

EVE

https://www.cap-cine.fr/all-that-jazz/

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.