Le 45ème Festival de Sully, belle et vaste promesse musicale

Force est d’en convenir sans réserve. Comme l’a exprimé ce lundi Marc Gaudet, président du Conseil départemental, la quarante-cinquième édition du festival de Sully et du Loiret s’annonce comme “un joyau” qui brillera de mille feux aux beaux jours. Manifestation qui se déroulera du 24 mai au 17 juin,  et qui_ marque “l’ouverture d’une florissante saison de festivals”, ce que souligne Laurence Bellais, vice-présidente du Conseil et présidente de la commission des développement des territoires, le Festival de Sully,  qui s’inscrit dans une stratégie touristique et culturelle, proposera bel et bien seize jours de fête, vingt-trois concerts dans douze communes loirétaines, tous proposés au cœur de dix-sept lieux patrimoniaux du département.

Camille Thomas et L’Ensemble Appassionato le 24 mai à Sully-sur-Loire.

Un judicieux équilibre

C’est avec un judicieux équilibre que ce festival d’un budget de 545.000 euros (225.000 euro à charge du département), manifestation dont la précédente édition a attiré quelque 8.000 spectateurs avec un taux de remplissage de 85%, conjuguera , sous la houlette de son directeur artistique,  Philippe Lacombe, musique baroque et classique, jazz et gospel urbain,  electro soul ainsi que musique du monde.

A quelques semaines de l’ouverture du festival, Geneviève Baude, représentant le maire de Sully,  a tenu à saluer la mémoire de Didier Lockwood qui fit les beaux jours du festival alors que Marc Gaudet soulignait que,   comme l’an passé,  serait reconduit le dispositif de sécurité afin d’assurer le bon déroulement d’une fête ouverte à chacun et porteuse d’émotion.

Quelques temps forts

Parmi les temps forts de cette édition,  on notrea la venue de François Dumont et de l’Orchestre symphonique de Bretagne le 7 juin en l’église Saint-Marceau d’Orléans, de l’Orchestre Symphonique du Loiret le 26 mai au château de Chamerolles,  de l’Ensemble les accents le 26 mai en l’église Saint-Salmon et Saint-Grégoire de Pithiviers. 

L’ensemble Accentus le 26 mai à Pithiviers

Très attendus seront aussi, dans un autre registre, le Concert de Lisa Simone  (My world-jazz)  le 31 mai à la salle des fêtes de Montargis, celui de A Filetta (voix corses) le 1er  juin en l’église de Saint-Denis-en-Val, le New Gospel Family le 10 juin en l’église Saint- Etienne de Gien, Manu Katché (“The Scope”) le 15 juin dans la cour du château de Sully.  Très jolie venue , par ailleurs, dans le même cadre , le 16 juin, de la pianiste chanteuse compositrice Sarah McKenzie en quartet. 

MICHEL LEGRAND au Studio de Meudon

A ne pas manquer, enfin, le concert que donnera Michel Legrand  le 8 juin au Théâtre de verdure du parc du Poutyl d’Olivet.  Ceux qui rêvaient depuis de nombreuses années que cet artiste vienne enfin dans la métropole orléanaise,  pourront l’entendre dans un programme de ses musiques de film qu’il interprétera en compagnie du contrebassiste  Marc-Michel Le Bévillon.

Des concerts commentés et décoiffants

Depuis des années,  les concerts commentés du dimanche matin,  animés par Claude-Henry Joubert,  sont l’un des fleurons du festival. Cette année, ils se dérouleront en l’église Saint-Martin de Sully et permettront d’écouter  le 27 mai le pianiste Tanguy de Williencourt qui, comme bon nombre de musiciens rendra cette année hommage à Debussy à l’occasion du centenaire de la disparition du compositeur. Le 3 juin , place au pianiste  charismatique au service de la musique hispanique, Simon Ghraichy.  Lui succéderont  le 10 juin le Trio Zadig, et le 17 juin la violoncelliste Emmanuel Bertrand et le pianiste Pascal Amoyel dans un programme “Russie éternelle”.

Découverte du patrimoine et jeune public

A l’occasion de cette nouvelle édition qui s’ouvrira le 24 mai à Sully avec Camille Thomas et l’ensemble Appassionato, festival qui fera halte le  14 juin en l’église Saint-Pierre du Martroi avec les guitaristes du Quatuor Eclisses on appréciera la mise en valeur de différents sites tels que Les Tanneries d’Amilly, le Frac Centre (concert spectacle dessiné “Black Boy” le 17 juin), ou le château des Hauts à La Chapelle Saint-Mesmin. De nombreuses visites guidées sont en fait à la clé de cette vaste partition également patrimoniale.

Le pianiste Simon Ghraichy le 3 juin à Sully-sur-Loire © Alexandre Moulard et Julien Daniel

S’il est impossible de citer ici tous les artistes participant à ce quarante-troisième festival,  soulignons toutefois que ce dernier s’accompagnera d’une rencontre des chorales amateurs du Loiret, d’un concert des élèves du conservatoire d’Orléans, de concerts réservés aux collèges (“Le tango, de son origine à nos jours” avec Jacques Trupin et Vincent Viala),  ainsi que des concerts réservés aux écoles des primaires (spectacle musical, théâtral et chorégraphique “La boite à joujoux” sur une musique de Claude Debussy).

En résumé, avec la venue de jeunes artistes virtuoses novateurs et d’autres d’envergure mondiale bien installée,  des programmes ouverts célébrant  Vivaldi et Haendel, Rameau comme Villa-Lobos,  Beethoven comme Scarlatti et Mozart,  Schubert, Rachmaninov ou Chostakovitch, Bach et Onslow,  voici de quoi faire naître ou conforter des vocations tout en séduisant le public le plus large, composé de passionnés curieux et de mélomanes exigeants.

Jean-Dominique Burtin 

Quarante-cinquième édition du Festival de Sully,  du 24 mai au 17 juin 2018. Billetterie ouverte le 11 avril à 13h30. Places de 6 à 25€. 

En savoir plus: www.festival-sully.fr

 

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Les commentaires pour cet article sont clos.