Des minutes de silence, à la mémoire du lieutenant-colonel Beltrame

Pendant que le cercueil du lieutenant-colonel Arnaud Beltrame descendait du Panthéon aux Invalides, où le Président Emmanuel Macron a prononcé un discours d’éloge funèbre en hommage national à ce héros français victime d’un terroriste à Trèbes (Aude) vendredi 23 mars, de courtes cérémonies d’hommage se sont déroulées dans la région, notamment dans le Loiret.

Le chef de l’État a salué la mémoire d’un homme “droit, lucide et brave”, le nommant colonel de gendarmerie et le faisant Commandeur de la Légion d’honneur. S’adressant à sa famille et aux siens, il a notamment insisté sur “la leçon qu’il nous a offerte est, je le sais, d’un prix inacceptable, la gratitude de la patrie et les honneurs rendus ne vous ramèneront pas l’être que vous aimiez tant. Ce héros était un homme, avec son histoire, ses liens, ses sentiments, ses questionnements, et lui-même avait ses héros, qui étaient les grands soldats français. Arnaud Beltrame rejoint aujourd’hui le cortège valeureux des héros qu’il chérissait. Que sa leçon demeure gravée dans le cœur des Français”. Puis il a évoqué l’engagement des forces de sécurité : “Cet engagement, je le retrouve chez nos militaires, nos pompiers, nos professeurs. Chaque étincelle en est précieuse à notre pays. En sauvant cette jeune femme, le lieutenant-colonel Beltrame a conjuré cet esprit de renoncement et d’indifférence qui parfois menace. Il a montré que le socle vivant de la République, c’est la force d’âme”.

Le préfet de région, préfet du Loiret Jean-Marc Falcone, avait appelé tous les personnels de la préfecture à respecter une minute de silence à 10 heures ce matin (28 mars) en mémoire “d’un homme qui a sacrifié sa vie”.

(photo Préfecture du Loiret)

Au Conseil départemental du Loiret, à l’heure où débutait les débats de la session budgétaire, le président Marc Gaudet, les élus et le personnels ont aussi rendu hommage à ce héros national par une minute de silence, avant d’entamer spontanément La Marseillaise.

(photo FS)

 

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.