Le pari perdu des terroristes

La France en deuil n’accepte pas le terrorisme quel qu’il soit. Aux lâches assassinats qu’il commet, elle oppose du courage et une dignité collective. Ce courage a désormais un visage, celui d’un lieutenant-colonel de gendarmerie et un nom, Arnaud Beltrame. Ce haut gradé de la gendarmerie avait tout à perdre vendredi dernier à commencer par sa vie. Il n’a pas hésité.

© FB-Gérard Collomb Ministère de l’Interieur

Au-delà  de l’attaque insensée et foutraque de Carcassonne et de Trèbes, son sacrifice a interpelé le pays tout entier : un soldat a donné sa vie pour la France. Ces mots que l’on avait pris l’habitude de ne lire que sur les monuments aux morts de nos défuntes guerres sont entrés dans notre brûlante actualité. Des hommes en uniforme, nos contemporains, membres de notre société, ont  pris l’engagement d’assurer notre protection et ils le font au péril de leur vie. On l’avait oublié, on  traitait ce fait avec légèreté. A l’ère de l’individualisme triomphant, de l’argent roi,  de la consommation à tout prix, des réseaux sociaux égocentristes, du selfie triomphant, la détermination  du gendarme qui  a pris la place d’un otage oblige à considérer et à s’interroger sur nos vies douillettes. Au de-là du respect, de l’hommage, un minimum d’examen de conscience nous a obligé et nous oblige à nous  redresser face à ceux quels qu’ils soient qui « profanent nos valeurs sacrées » a dit le président  de la République.

La France a voulu que le cortège funéraire parte du Panthéon, cette église érigée par Louis XV que la République a transformée en temple dédié aux Grands Hommes. Arnaud Beltrame   est ainsi entré officiellement et pleinement dans la longue histoire qui est la nôtre. Il était un militaire mais aussi un homme, un Français, l’un des nôtres. Un millier de lycéens venus des  établissements  voisins a salué la dépouille de celui qui  s’était imposé à leurs yeux comme un héros, un exemple hautement formateur qui venait de s’imposer à leurs jeunes vies et à leur avenir. 

« La mémoire d’Arnaud Beltrame vivra, son exemple demeurera. J’y veillerai. Je vous le promets. Face à l’hydre islamiste, cet ennemi insidieux, nous l’emporterons grâce au calme et à la résilience et par la cohésion d’une nation rassemblée », a martelé  le président de la République aux Invalides.  Une exhortation à  prendre conscience des périls qui nous menacent qu’ils soient islamistes ou antisémites et à l’unité. C’est l’obligation pour nous tous de  dépasser les communautarismes et de remettre les valeurs de la République au centre de notre société. Cette fois encore les terroristes ont perdu leur pari. Notre civilisation  que la semaine dernière ils voulaient détruire et au moins fragiliser a montré qu’elle était plus forte aujourd’hui.  Elle doit le rester.

F.C.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Ce ne sera, hélas, pas le dernier à tomber en France. 64 ans après le 1er novembre tragique en Algérie, TOUT peut exploser en France. Et tout est réuni pour que ça se passe.

      • Peu importe le pseudo, j’ai envie de soutenir “LA PESTE”. Oui, tout peut péter en France et en Europe ! Cela viendra de l’Est : Hongrie, Slovaquie, Tchéquie, Pologne, Autriche, Allemagne, contournera la Suisse, puis l’Italie et les Balkans. A l’Ouest la France et la péninsule au Sud. Il n’y aura pas de De Gaulle ni de Churchill ! D’ailleurs les anglais pourraient en faire autant ou resteront neutre. Les américains ne débarqueront pas en Normandie et les russes ricaneront de leur côté ! Dans 10, 20, 30 ans… ? Je ne serais peut être plus là et tant mieux ! 90 % des musulmans sont très certainement de braves gens, mais bien trop passifs. Ils ne se sentent absolument pas concernés ! Dommage, ils n’ont rien compris à leur avenir. Chez les pays musulmans, ça ne fonctionne que lorsqu’il y a une dictature, dernier exemple en date Le Général Al-Sissi réélu avec 90 % des voix, c’est idiot et antidémocratique mais je trouve cela rassurant !

      • La Peste est un hommage à Camus, l’écrivain qui ne savait plus s’il était pied-noir ou algérien. Un Normand aurait écrit “les deux” et aurait eu raison.

  2. En lisant ”tout peut péter en France” j’ai cru que vous vouliez parler de ce qui peut arriver compte tenu des actes de plus en plus violents d’un gouvernement et d’une chambre des députés à genoux devant son ”maître”.
    Mais en croyant et en voulant faire croire que ce sont des terroristes de groupes religieux fanatiques qui risquent de foutre le feu aux poudres vous faîtes le jeu de la propagande officielle.
    Les ”réformes” tous azimuts qui se succèdent depuis la venue au pouvoir de Macron, ses technocrates et élus de la nation aux yeux collés et aux oreilles bouchées sont en train de créer les conditions nécessaires à ce que ça pète.
    Et comme tout bon pompier pyromane ils seront les premiers à crier “au feu!” , à sortir les canons à eau, les lacrymogènes et les compagnies de Crs, de gendarmes pour mater la population de plus en plus en colère.

Comments are closed.

Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail